Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Depuis plus de 30 ans, les associations de protection de la nature des départements de l’ex région Poitou-Charentes réalisent, sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, de nombreuses enquêtes naturalistes sur des thèmes et des approches variés : mammalogie, avifaune, herpétologie, entomologie, botanique, atlas, études de milieux, listes rouges …

Toutes ces enquêtes ne sont réalisables que grâce à un important réseau de naturalistes bénévoles actifs dans notre région. Ces projets sont le plus souvent valorisés par la publication d’ouvrages et/ ou de rapport sans qu’il y ait d’autres restitutions ou valorisation auprès de nos bénévoles, de nos financeurs et de nos partenaires techniques.

Les premières rencontres naturalistes du Poitou-Charentes organisées en février 2017 ont connu un succès remarquable, avec près de 300 participants, l’ensemble des partenaires présents ayant fait part de leur intérêt.

C’est la raison pour laquelle, nous proposons d’organiser une deuxième édition des rencontres naturalistes du Poitou-Charentes, avec des interventions de partenaires de l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.
Cette édition se déroulera les 15 et 16 février 2019 au Lycée Agricole de MELLE (79).

Le public visé serait donc le même : bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques.

 

Les objectifs de ces rencontres seront de :

–          Reconduire l’événementiel permettant aux naturalistes de la région de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;

–          Valoriser le travail des naturalistes régionaux de PCN et de ses associations, des partenaires locaux (CREN, CBNSA, Fédérations de pêche, bureaux d’études, Conseils départementaux, collectivités locales…), ainsi que d’autres associations naturalistes de Nouvelle-Aquitaine, permettant de consolider les liens qui se tissent au sein de FNE Nouvelle-Aquitaine.

 

En second plan, d’autres objectifs sont visés via l’organisation de ces rencontres :

–          Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;

–          Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

 

2.     Description des actions

Ces rencontres naturalistes seront renouvelées sur deux journées, ce choix ayant été judicieux pour les premières rencontres : un vendredi et un samedi. Le vendredi permet aux techniciens, financeurs, etc. de participer sur leur temps de travail. Le samedi s’adresse plus particulièrement aux bénévoles, souvent disponibles le week-end uniquement.

 

Les dates et le programme précis de ces deux journées ont été définis via des réunions de préparation qui ont débuté en début d’année 2018. Les options retenues lors des premières rencontres ont été reconduites suite au succès qu’elles ont connu : présentations, tables rondes, ateliers de découverte ; d’autres sont à examiner, tel la diffusion de documentaires/reportages… Des thématiques seront définies par journée ou demi-journée en fonction des objectifs et du public ciblé.

 

Pour cette deuxième édition, comme cela était envisagé lors de l’élaboration de la première édition,  l’objectif est d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

 

A l’issue des rencontres, les supports de présentation ainsi qu’un bilan seront diffusés à l’ensemble des participants. Cette diffusion se fera via le site internet de Poitou-Charentes Nature.

 

Du point de vue logistique, la coordination se chargera de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

3.     Indicateurs d’évaluation – Phase 1

  • Participation de  250 personnes minimum sur les deux jours

4.     Partenaires techniques

  • ARB Nouvelle-Aquitaine
  • ONCFS
  • CREN
  • Conservatoire du littoral
  • ONF, CRPF
  • Prom’haies en Nouvelle-Aquitaine
  • Fédérations de pêche
  • Associations naturalistes : Perennis, GEREPI
  • IFREE, GRAINE
  • CPIE
  • Universités
  • CEBC/ CNRS
  • PNR Marais Poitevin
  • Limousin Nature Environnement, GMHL
  • Cistude Nature, SEPANSO
  • FNE Nouvelle-Aquitaine

 

Ce programme est financé par :

 

La nature à notre porte

La nature à notre porte

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Aujourd’hui, il est de plus en plus évident que notre environnement impacte directement sur notre bien-être. Plus nous pratiquons la nature, plus nous nous sentons bien. Certaines études ont même théorisé autour de ce phénomène et parlent de « syndrome de manque de nature ». C’est pourquoi il est indispensable que la nature ait une grande place dans la vie de chacun et en particulier dans la vie des plus jeunes.

En effet, la relation homme/nature se fait dès le plus jeune âge. D’après plusieurs recherches, il a été montré qu’une exposition à la nature dès la petite enfance peut influencer sur son propre attachement à l’environnement et impulser des comportements éco-citoyens.

En plus d’être bonne pour notre santé, la Nature est un lieu réel, stimulant, de socialisation et de contemplation.

C’est pourquoi nous souhaitons développer un programme régional qui s’intéresse à la biodiversité ordinaire et proche de chacun de nous afin que les habitants puissent se reconnecter à la nature. Nous voudrions pour cela utiliser les espaces verts des communes, des jardins, des parcs, les coins de nature des quartiers urbains…

Chacun pourra devenir observateur de la biodiversité de son jardin et de sa commune.

A travers différentes actions, les citoyens d’aujourd’hui et de demain seront amenés à découvrir leur biodiversité du quotidien, à se l’approprier pour mieux la protéger.

Depuis plusieurs années, nos projets régionaux sensibilisent principalement les écoles élémentaires et les collèges. Nous souhaitons aujourd’hui développer un projet d’éducation à l’environnement à l’égard de nouveaux publics : les plus jeunes (3-6 ans) et le public adulte. De plus, ce projet répondrait à une forte demande des enseignants de cycle 1 qui bénéficie de peu de projets pédagogiques d’éducation à l’environnement.

 

Ce programme se décline en deux phases :

  • Phase 1: Janvier 2018 – Août 2019

Conception du projet et des outils pédagogiques et réalisation du programme pédagogique sur une commune par structure.

  • Phase 2: Septembre 2019 – Septembre 2020

Déploiement du programme sur plusieurs communes par structure.

 

Afin de cibler le jeune public, nous utiliserons une démarche pédagogique spécifique et adaptée. Cette démarche s’appuiera sur de nombreux temps en extérieur car il est indispensable que les enfants se retrouvent dans la nature pour susciter l’émerveillement, l’observation et la découverte.

Afin de créer du lien social et impulser une dynamique local, nous souhaitons intégrer les citoyens dans notre projet (association des parents d’élèves, centres sociaux, associations locales …), en lien avec les actions menées auprès des jeunes enfants.

 

Objectifs généraux :

  • Faire découvrir la biodiversité ordinaire
  • Créer ou renforcer le lien homme/nature
  • Apprendre à respecter l’environnement 
  • Créer du lien social
  • Agir en faveur de la biodiversité

2.     Description des actions de la phase 1

2.1.      Action 1 : Conception du programme pédagogique

Les associations membres de Poitou-Charentes Nature se réuniront lors de 3 réunions régionales pour échanger et se former. Lors de ces temps nous mettrons en commun nos compétences et nos moyens, dans le but d’aboutir à un projet pédagogique régional commun. Ainsi, 5 communes et 10 classes des 4 départements picto-charentais pourront bénéficier d’animations avec des objectifs et des outils pédagogiques communs lors de cette première phase.

Durant le premier semestre 2018, nous allons concevoir le déroulement du programme pédagogique : fiches pédagogiques pour chaque séance scolaire, objectifs et description des actions citoyennes, création d’outils pédagogiques et de communication pour les scolaires et les citoyens.

Pour construire sereinement ce nouveau programme pédagogique régional, il est important que les co-constructeurs aient les mêmes pré-requis sur la connaissance de ces différents publics. C’est pourquoi il est indispensable d’établir des temps de formation communs et spécifiques.

 

Démarche :

  • Dresser un état des lieux des outils et démarches existants sur la thématique et les publics
  • Se former : plusieurs modules de formation existent et sont envisageables : Atelier du GRAINE Poitou-Charentes « Petite enfance » et Formation « Aider les citoyens à s’investir dans la préservation de la biodiversité »
  • Elaborer le programme pédagogique avec des outils communs

2.2.      Action 2 : Création d’outils pédagogiques

Des outils pédagogiques vont être créés à destination de nos deux publics.

Pour les scolaires, une malle composée de plusieurs outils sera fabriquée : puzzles, livres, contes, marionnettes, boîtes loupe …

Certains outils seront utilisés par l’éducateur à l’environnement lors des séances d’animations et une autre partie pourra être mise à disposition des enseignants et des ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles).

 

Pour le public citoyen, plusieurs outils pédagogiques vont être fabriqués ou des outils déjà existants seront mis à disposition :

  • Un jeu sur la biodiversité ordinaire : un par association
  • Un  parcours de géocaching à la découverte de la biodiversité de la commune
  • Une plaquette ou des fiches espèces « Comment accueillir la faune dans son jardin ? »

2.3.      Action 3 : Projet pédagogique auprès des scolaires

Chaque structure interviendra sur une commune de son département et sensibilisera deux classes de cycle 1.

Chaque classe bénéficiera de 4 animations en majorité en extérieur. Ces dernières permettront aux élèves d’être au contact direct avec la nature : ressentir, explorer et apprendre la nature.

Ces séances se dérouleront au cœur de l’école et/ou sur des espaces verts de la commune à travers plusieurs approches : imaginaires, sensorielles, ludiques et naturalistes.

Quelques exemples d’animations qui pourront être proposées : memory visuel, arbre mon ami, cocktail d’odeurs, chercher les petites bêtes, mini-herbier, écoute des bruits de la nature …

Lors de ces séances, les élèves découvriront et s’approprieront leur territoire, quartier, ville ou village à travers l’observation de la biodiversité.

Des conseils seront apportés aux enseignants pour travailler tout au long de l’année sur cette thématique : élevage d’insectes, fabrication d’abris, plantations, promotion des solutions au naturel pour éviter d’utiliser des pesticides …

2.4.      Action 4 : Animations citoyens

En parallèle du programme pédagogique scolaire, deux animations familles seront organisées pour impliquer les habitants dans l’observation et la préservation de la biodiversité de leur jardin et de leur commune. Ces animations seront proposées aux parents d’élèves du projet mais aussi à tous les habitants du quartier ou de la commune. Ces animations se dérouleront en concertation avec la municipalité (lieu, communication, matériel…).

C’est lors de ces animations que les différents outils citoyens seront utilisés et distribués afin de rendre les citoyens curieux et observateurs de la biodiversité qui leur est proche : jeux, documentation, parcours autonome.

De plus, pour faciliter le lien social, nous souhaitons nous associer à un évènement qui se déroulera dans la commune et créer un jeu qui suscitera le débat. Les familles vont ainsi pouvoir échanger sur leur vision de la biodiversité.

La première animation citoyenne consistera à proposer un parcours en autonomie afin de faire découvrir au plus grand nombre la nature de leur ville, village ou quartier. Lors de cet évènement, les acteurs locaux seront sollicités. A l’aide de l’application géocaching, en autonomie, les familles se déplaceront et s’arrêteront à plusieurs escales à la recherche de trésor pour découvrir la nature de leur commune. Un temps sera encadré par des intervenants sur un jeu.

Le deuxième temps famille sera prévu en fin de projet. Ce temps sera un temps de valorisation du projet. Plusieurs ateliers sont envisageables : présentation des élèves, exposition, film, repas, intervention d’une personne extérieure  …

 

3.     Indicateurs d’évaluation

  • Nombre de communes adhérant au projet : 5
  • Nombre de classes adhérant au projet : 10
  • Nombre d’animations scolaires : 40
  • Nombre d’animations familles : 10
  • Nombre de scolaires et de citoyens sensibilisés
  • Rédaction d’articles de presse
  • Nombre de plaquettes ou fiches espèces distribuées

 

Pour les animations scolaires, des fiches d’évaluation seront distribuées aux enseignants partenaires du projet.

 

4.     Partenaires techniques

  • GRAINE Poitou-Charentes
  • Inspection académique
  • Elus et agents des communes
  • Associations locales

 

Ce programme est financé par :

 

 

Les messicoles

Les messicoles

  1. Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Les plantes messicoles sont pour la plupart des plantes fortement menacées que ce soit en Poitou-Charentes mais aussi à l’échelle nationale. Ces espèces sont depuis toujours liées aux activités culturales humaines (céréales, vignes, vergers). La plupart de ces espèces ont connu un effondrement de leurs populations au cours des 30 dernières années. Il semble rester quelques bastions correspondant à des zones historiques de cultures céréalières (plaine d’Aunis, sud-est de la Charente, Nord de la Vienne), ayant justifié ponctuellement la création de ZNIEFF.

La cause principale de la régression d’un grand nombre d’espèces est l’intensification agricole notamment par l’utilisation d’intrants (engrais minéraux et herbicides), l’agrandissement des parcelles et la modification des techniques culturales (labour profond sur les cultures céréalières, travail du sol petit à petit abandonné dans les vignobles, densification des semis de céréales, modification des rotations culturales (intégration de cultures de printemps comme le maïs ou le tournesol)).

L’objectif serait ici d’améliorer les connaissances sur les populations d’espèces messicoles suite à la recherche menée entre 2005 et 2009 (état de conservation, secteur à enjeux) et d’initier des actions concrètes de conservation en collaboration avec le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (Plan Régional d’Action ?). Afin de contribuer à la conservation de ces espèces et des techniques de cultures traditionnelles, des actions de formation et communication seront mises en places (notamment auprès des lycées agricoles, des organismes agricoles (réseau Inpact, chambres d’agricultures, et des syndicats viticoles).

La plupart de ces espèces comportent une forte valeur patrimoniale dont certaines ont presque disparu à l’échelle nationale (Nigella arvensis).

 

  1. Description des actions

    • Phase 1 (2018) : Préparation du travail terrain prévu en phase 2 

Inventaire des plantes messicoles

Description des actions : Elaboration des protocoles d’inventaires, de la collecte des données et choix des secteurs étudiés

  • Accompagnement du CBNSA pour l’élaboration d’une liste d’espèces messicoles pour la région Poitou-Charentes et sélection des espèces et secteurs géographiques cible en partenariat avec le CBNSA selon la méthodologie du plan national d’action
  • Elaboration d’un plan d’échantillonnage
  • Collecte des données bibliographiques éventuelles dans chaque département
  • Cartographie des secteurs à fort enjeux
  • Définition d’une méthode commune de récolte des données (méthodologie PNA), outils de saisie et calendrier d’inventaire
  • Description d’une méthodologie pour le suivi pluriannuel de parcelles prioritaires à forte diversité et/ou forts enjeux (nombre de sites par département, etc.) afin d’observer l’évolution des populations de certaines espèces et l’évolution des habitats (Stellarietea mediae) à l’échelle d’un site en fonction des pratiques culturales.
  • Test des protocoles de récolte des données (au moins pour le suivi des sites)
  • Formations PC et départementales / reformer un réseau d’observateurs et l’animer
  • Premières prospections

Description des actions : Sensibilisation des acteurs

  • Prise de contact avec des futurs agriculteurs (lycées agricoles, MFR…), agriculteurs engagés (MAE en ZPS, Inpact…), Chambre d’agriculture, Syndicats interprofessionnels viticoles (Cognac, Vin de Loire) et échange sur la mise en place d’actions.
  • Mise en lien avec le programme Agrifaune en partenariat avec les Fédérations départementales des chasseurs et l’ONCFS
  • Travail sur l’adaptation du cahier des charges de certaines mesures agri-environnementales en faveur des plantes messicoles.
  • Rédaction de communiqués de presses et d’articles associatifs
  • Réactualisation de la plaquette sur les messicoles éditée en 2010 par PCN
  • Sensibilisation auprès du grand public

 Vous pouvez retrouver ci-dessous une vidéo, réalisée par l’équipe de Vienne Nature, présentant les messicoles en Poitou-Charentes

 

  • Phase 2 (2020) : Objectifs : Inventaire des plantes messicoles / Suivis d’un réseau de parcelles à forts enjeux / sensibilisation des acteurs du secteur

                Préparation de la restitution prévue en phase 3

Description des actions : fin de l’Inventaire des mailles et début des suivis des parcelles prioritaires

  • Suite des inventaires réalisés en phase 1
  • Suivis de parcelles à forts enjeux
  • Collecte de données ponctuelles par les bénévoles (en particulier sur certaines espèces cibles)
  • Réunions de travail/concertation au sujet de la restitution :
    • Choix du format le plus adapté
    • Public ciblé
    • Moyens de diffusion

Description des actions : Sensibilisation des acteurs

  • Formation/sensibilisation auprès des futurs agriculteurs (lycées agricoles, MFR…), agriculteurs engagés (MAE en ZPS, Inpact…), Chambre d’agriculture, Syndicats interprofessionnels viticoles (Cognac, Vin de Loire).
  • Porter à connaissance auprès des exploitants de la présence d’espèces à enjeux.
  • Mise en lien avec le programme Agrifaune en partenariat avec les Fédération départementale des chasseurs et l’ONCFS
  • Information sur le label végétal local et vraies messicoles auprès des collectivités territoriales pour mise en application sur de nouvelles parcelles

Description des actions : Mise en place d’action de conservation in situ

  • Travail en collaboration avec le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Travail en collaboration avec des agriculteurs volontaires

 

  • Phase 3 (2021)

Objectifs : Mise en place de suivis de sites prioritaires / actions de conservations en collaboration avec le CBNSA et le CREN Poitou-Charentes

Description des actions : suivis de sites prioritaires

  • Maintien du Suivi des parcelles présélectionnées en phase 2 et si possible ajout de nouvelles parcelles à suivre

Description des actions : Mise en place d’action de conservation in situ

  • Travail en collaboration avec le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Travail avec un réseau d’agriculteurs volontaires

 

                     Restitution / Diffusion des résultats

Description des actions : Fin des inventaires, analyses et interprétation des résultats, rédaction du document final, journées techniques, support d’informations

 

  • Prospections de sites/stations complémentaires
  • Réalisation de supports d’information :
  • plaquettes ou posters
  • article clé en main pour diffusion sur les sites internet des collectivités ou dans les bulletins municipaux
  • Sensibilisation du public
  • Sensibilisation du grand public : sensibilisation aux rôles des plantes messicoles / Animations grand public.
  1. Indicateurs d’évaluation – Phase 1

  • Elaboration d’une méthodologie d’inventaire
  • 2000 données récoltées notamment sur les espèces à enjeux
  • Cartographie des secteurs à forte densité et forts enjeux en messicoles
  • 1 formation de reconnaissance des plantes messicoles par département pour les bénévoles ainsi qu’une formation régionale
  • 1 plaquette : actualisation et réimpression de la plaquette PCN
  • 1 article de presse et 1 article de revue associative par département
  • 1 animation grand public par département
  1. Partenaires techniques du projet

  • Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique
  • Conservatoire d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Syndicats interprofessionnels du Cognac et autres syndicats viticoles
  • Botanistes locaux
  • Réseau Inpact (Agrobio, CIVAM…)
  • Chambre d’agriculture
  • Lycées agricoles et MFR
  • Associations portant les MAE sur les ZPS
  • Fédérations Départementales des Chasseurs / Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • DREAL
  • DDT

 

Programme soutenu financièrement par :

Guide des habitats naturels du Poitou-Charentes

Guide des habitats naturels du Poitou-Charentes

Paru en 2006, le « Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes » recense, pour la première fois, la totalité des habitats présents dans cette unité administrative de quelque 25000 km² (PCN, 2006). 232 habitats sont ainsi répertoriés et présentés dans 9 sections distinctes correspondant aux grands types de milieux observables dans la région : « milieux littoraux », « eaux douces », « forêts » etc. Conformément aux typologies de référence utilisées pour ce travail, les habitats y sont présentés selon un système hiérarchisé de niveaux emboîtés les uns dans les autres, du plus général au plus précis, assortis de codes numériques à plusieurs décimales.
Parallèlement, une évaluation synthétique de la « valeur patrimoniale régionale » de ces habitats est présentée, basée sur différents critères de rareté et de menaces. En croisant ces données avec celles issues de l’Annexe I de la Directive Habitats (Communauté Européenne, 1993), il apparaît que 130 (56%) de ces habitats possèdent une valeur patrimoniale élevée.

Le Guide des habitats naturels du Poitou-Charentes, véritable synthèse des connaissances disponibles sur les habitats régionaux constitue la suite naturelle du catalogue : il vise à mettre à la disposition de tous les acteurs locaux travaillant de près ou de loin sur l’environnement naturel, mais également du « grand public » – amateurs « éclairés », curieux de nature, enseignants – une somme d’informations rigoureuses présentées de manière attractive et condensée dans des fiches.
Les 232 habitats du Catalogue seront ainsi passés en revue à travers 122 fiches (certaines ont été regroupées) dont l’édition s’est déroulée sur un programme de 5 ans et s’est terminée en 2011. Toutes ces fiches rédigées depuis 2006 sont disponibles ci-après.

Pour des raisons d’opportunité, l’ordre de rédaction des fiches ne suit pas celui du Catalogue ; on a tenté cependant, dans la mesure du possible, de traiter simultanément les habitats appartenant au même grand type de milieu.

Une version papier complète (476 pages couleur) est parue en octobre 2012, vous pouvez l’acquérir au prix de 35 €. Quatre fiches types couvrant des habitats variés ont été annexées au présent catalogue.

Bon de commande publications PCN format PDF
Bon de commande publications PCN format Word

Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF)

Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF)

Eresus kollari (Ile d’Oléron, 17) – F.Doré/DSNE

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Les ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistiques et Floristiques), représentent un outil d’aide à la décision important pour les territoires. L’inventaire des ZNIEFF contribue à une meilleure connaissance du patrimoine naturel national et à sa prise en compte dans les documents d’urbanisme et de planification ou dans les projets d’équipement et d’aménagement.

Une première actualisation des ZNIEFF Poitou-Charentes a été réalisée entre 1996 et 2004 avec comme secrétaire scientifique la LPO France, depuis les phases d’inventaires jusqu’aux saisies informatiques. Le muséum national d’histoire naturelle (MNHN) a validé l’inventaire ZNIEFF modernisé en région Poitou-Charentes en décembre 2008.

La région compte donc 647 ZNIEFF de 2ème génération en décembre 2008, soit 20,5 % du territoire:

  • 588 de type I pour une surface de 224 900 ha ;
  • 59 de type II pour une surface de 461 900 ha.

Aujourd’hui, la mise à jour de l’inventaire ZNIEFF de Poitou-Charentes est de nouveau nécessaire et possible pour plusieurs motifs :

  • Les ZNIEFF sont en proportion inégale sur l’ensemble du territoire avec une insuffisance dans les départements de la Vienne et des Deux Sèvres ;
  • Depuis une dizaine d’années, le nombre de données naturalistes a considérablement augmenté grâce notamment aux dynamiques d’atlas régionaux et départementaux, aux expertises de sites à fort intérêt biologique et aux études sur différents milieux (pelouses, landes, carrières, etc.).

Cette base de données permet d’envisager une actualisation des listes d’espèces déterminantes basée sur de meilleures connaissances des répartitions et de l’écologie des espèces.

  • Certaines ZNIEFF de types 1 et 2 sont anciennes ou ont subi différentes pressions depuis leur validation. Les périmètres doivent être actualisés, de même que la classification en type 1 ou 2.
  • Répondre aux objectifs de certaines fiches actions des PRA en Poitou-Charentes, notamment Odonates et Chiroptères.

Dans ce contexte, Poitou-Charentes Nature propose d’animer et de  coordonner le travail d’études et de mise à jour des ZNIEFF avec différents partenaires, à savoir :

  • La LPO France pour la coordination scientifique faune ;
  • Le CBNSA pour la coordination scientifique flore ;
  • Charente Nature, NE17, LPO, DSNE, GODS, LPO Vienne, Vienne Nature, pour la réalisation des compléments et les propositions de nouvelles ZNIEFF.

Les objectifs opérationnels du projet sont donc de :

  • Actualiser la liste des espèces déterminantes du Poitou-Charentes ;
  • Réaliser des compléments d’inventaires faune et flore sur les ZNIEFF existantes ;
  • Proposer de nouvelles ZNIEFF.

Le projet s’organise en 3 phases (3 années). La première ayant débutée en 2015 pour l’actualisation des déterminantes et des ZNIEFF existantes. Les phases 2 et 3 prévues respectivement en 2016 et 2017 seront consacrées à la définition de nouvelles ZNIEFF et aux étapes d’édition et de validation.

2.     Description des actions

2.1.    Actions engagées en 2015 – Phase 1

L’année 2015 permettra de lancer le projet et de définir notamment la méthodologie et les critères d’actualisation des ZNIEFF, les priorités, ainsi que le calendrier d’action, qui devrait se dérouler au moins sur trois ans.

Moyens mis en œuvre :

  • Réunions et échanges mails afin d’actualiser les listes d’espèces déterminantes
  • Ciblage des priorités pour la hiérarchisation d’actualisation et l’élaboration de nouvelles ZNIEFF (grille)
  • Réalisation d’une méta-analyse pour de grandes entités comme sur les bocages du Massif armoricain et de la Charente limousine.

Le programme se poursuit en 2016 et 2017

3.     Partenaires financiers

Rencontres naturalistes régionales

Rencontres naturalistes régionales

  1. CONTEXTE DU PROJET

Depuis plus de 30 ans, les associations de protection de la nature de Poitou-Charentes réalisent, sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, de nombreuses enquêtes naturalistes sur des thèmes et des approches variés : mammalogie, avifaune, herpétologie, entomologie, botanique, atlas, études de milieux, listes rouges …

Toutes ces enquêtes ne sont réalisables que grâce à un important réseau de naturalistes bénévoles actifs sur ce territoire. Ces projets sont le plus souvent valorisés par la publication d’ouvrages et/ ou de rapport sans qu’il y ait d’autres restitutions ou valorisation auprès de nos bénévoles, de nos financeurs et de nos partenaires techniques.

C’est la raison pour laquelle a été proposée cette première édition des rencontres naturalistes du Poitou-Charentes, qui s’est tenu dans le département de la Vienne.

Le public visé initialement était d’une part les bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques.

Il est à noter que ce genre de rencontres existaient dans de nombreuses régions : Pays-de-la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Midi-Pyrénées, etc. et que ce format rencontre un fort succès.

 

  1. OBJECTIFS, ACTIONS ET ATTENDUS

Les objectifs de ces rencontres étaient prioritairement de :

–              Créer un événementiel permettant aux naturalistes du Poitou-Charentes de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;
–              Valoriser le travail des naturalistes de PCN et de ses associations.

 

En second plan, d’autres objectifs étaient visés via l’organisation de ces rencontres :

–              Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;
–              Valoriser des travaux de naturalistes hors réseau PCN (Fédération de pêche, CREN, CBN, autres associations, bureau d’étude…) ;
–              Valoriser le travail de collectivités réalisé en partenariat avec des associations (ex : observatoire biodiversité d’une commune) ;
–              Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

Pour ce faire :

Des rencontres seront organisées tous les ans ou tous les 2 ans dans un département du Poitou-Charentes (la fréquence à déterminer en fonction du succès et du bon déroulement de l’organisation et des journées).
Poitou-Charentes Nature prend en charge la coordination avec l’appui technique de(s) association(s) départementale(s).

Ces rencontres naturalistes se feront sur deux journées.  VOIR PROGRAMME DETAILLE

Pour cette première édition, les sujets présentés seront puisés dans les travaux réalisés par PCN et des associations uniquement. L’objectif pour les années futures serait d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

Du point de vue logistique, la coordination se chargera chaque année de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

L’indicateur de réalisation pour cette première édition des rencontres était :

→           Participation de 100 personnes minimum sur les deux jours

Pour voir la page dédiée à cette manifestation

  1. RESULTATS

La première édition des rencontres naturalistes en Poitou-Charentes a donc été fixée les 10 et 11 février 2017. Le choix du lieu s’est porté sur le CREPS de Poitiers, site offrant un complexe de vastes salles pour les conférences, les expositions et les ateliers naturalistes mais aussi des services tels que la restauration et l’hébergement ainsi qu’un cadre environnant agréable et propice aux animations nature.

Vous pouvez retrouver ici l’ensemble des présentations en plénière

Vous pouvez retrouver ici le résumé des interventions

 

FREQUENTATION : LES RENCONTRES EN QUELQUES CHIFFRES

20 mini-conférences

8 ateliers naturalistes

1 forum associatif

10 expositions (2 partenaires: CREN, ORE)

1 galerie photo naturaliste (Collectif Objectif Nat’)

1 soirée festive

Plus de 300 participants sur les 2 jours !

Plus de 120 participants aux ateliers naturalistes

Cette première édition a reçu un excellent accueil, les participants ayant manifesté leur intérêt tant par leur nombre que par les retours oraux et écrits lors et suite aux rencontres.

Programme soutenu par :

 

Connaissance, évaluation et valorisation de la biodiversité de la haie

Connaissance, évaluation et valorisation de la biodiversité de la haie

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Le développement agricole de ces dernières années s’est traduit par une extension des cultures de céréales au détriment des prairies et des espaces boisés comme l’attestent les statistiques agricoles. Le retournement des prairies engendre fréquemment l’arrachage des haies. De ces mutations agricoles résultent des phénomènes d’érosion, d’inondation et de pollutions des nappes et des cours d’eau. Les prairies et les haies étant des écosystèmes complexes et riches, leur régression entraîne une perte importante de biodiversité.

La définition de la trame verte bocagère modélisée dans le cadre du SRCE nécessitera à terme des projets de conservation et de restauration de haies à l’échelle du territoire. Ce schéma permettra la création de corridors biologiques fonctionnels entre les différents espaces naturels (dont les haies, considérées comme une unité de base de la Trame Verte). 

De nombreux chantiers de replantation ont été effectués depuis une vingtaine d’années dans la région : chantiers consécutifs aux remembrements, chantiers d’initiatives associatives (associations environnementales, chasseurs), chantiers de compensation environnementale, programme régional (un arbre / un habitant), programmes des Conseils généraux…

Sur le plan régional, la plupart des études réalisées (GODS 2013-2014, CNRS Chizé 2011-2016, ONCFS Pôle Bocage….) ne permettent pas d’évaluer l’efficacité de la replantation des haies sur la biodiversité, ou que partiellement. Le projet régional de la LPO Vienne s’inscrit dans la continuité des autres études mise en place et a pour objectif d’évaluer la fonctionnalité des haies replantées pour la faune et la flore.

La collecte et l’évaluation sur le plan de la biodiversité des initiatives réalisées ces 20 dernières années permettront une meilleure connaissance des actions menées et leurs impacts sur la biodiversité. Nous nous attacherons à recueillir les protocoles de plantation, les essences implantées et l’entretien réalisé. Dès lors cette base de connaissance pourra servir de recueil d’expériences et de référence et pour les projets à venir dans le cadre de la trame verte (proposition d’amélioration de la fonctionnalité).

Par ailleurs la connaissance régionale des secteurs bocagers renforcée par la connaissance des espèces bio indicatrices de ce milieu permettra de définir des secteurs témoins, servant de référence pour les comparaisons avec les secteurs replantés.

2.     Description des actions

2.1.      Rappels phase 1 (2015) et phase 2 (2016)

PHASE 1 : Objectifs : Préparation du travail terrain prévu en phase 2 

    Connaissance et évaluation de la biodiversité des haies

Description des actions : Elaboration des protocoles d’inventaires, collecte des données et choix des secteurs étudiés

  • Elaboration des protocoles d’inventaires faune et flore (choix des taxons, des protocoles, du calendrier d’inventaire)
  • Collecte des données haies dans chaque département (recherche de données sur les haies plantées 20 ans auparavant ou plus récemment : année de plantation, localisation, propriétaire…)
  • Sélection des haies qui seront inventoriées dans chaque département
  • Test des protocoles d’inventaires et outils de saisie

 

PHASE 2 : Objectifs : Connaissance et évaluation de la biodiversité des haies

                    Préparation de la restitution prévue en phase 3

Description des actions : Inventaires de la biodiversité et analyses, rédaction des premiers bilans et réflexion sur la restitution

  • Inventaires chiroptères, avifaune, papillons de jour, flore et typologie de la haie
  • Analyse de la biodiversité inventoriée : calcul des indices de biodiversité ou de fonctionnalité, recherche de variables explicatives (âge de la haie, secteur géographique, type d’entretien…)
  • Réunions de réflexion/concertation au sujet de la restitution :
    • Choix du format le plus adapté
    • Public ciblé
    • Moyens de diffusion

2.2.      Phase 3 (2017)

Objectifs : Connaissance et évaluation de la biodiversité des haies

                     Restitution / Diffusion des résultats

Description des actions : Fin des inventaires de la biodiversité,  analyses et interprétation des résultats, rédaction du document final, journées techniques, support d’informations  

  • Mise en œuvre des protocoles d’inventaires sur les secteurs sélectionnés (reptiles)
  • Analyse de la biodiversité inventoriée : calcul des indices de biodiversité ou de fonctionnalité, recherche de variables explicatives (âge de la haie, secteur géographique, type d’entretien…)
  • Réalisation de supports d’information :
  • plaquettes ou posters
  • article clé en main pour diffusion sur les sites internet des collectivités ou dans les bulletins municipaux
  • Sensibilisation du public à la biodiversité des haies et à l’entretien et la gestion des haies (participation éventuelle de Prom’haies), selon méthodologie établie en phase 2

3.     Indicateurs d’évaluation – Phase 3

  • Rapport d’activités
  • Une plaquette, que vous pouvez télécharger ici

  • 2 demi-journées techniques élus et agents par département
  • 2 demi-journées animations grand public par département

4.     Partenaires techniques du projet

  • Prom’haies en Nouvelle-Aquitaine
  • Bocage Pays Branché
  • Association Bon champ, bonne haie (Charente-Maritime)
  • Syndicat Mixte du Pays Montmorillonnais
  • Communauté de Communes du Pays Loudunais
  • ONCFS
  • Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime
  • Conseil Départemental de la Charente-Maritime
  • LPO France

5.     Partenaires financiers

Contribution à un observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes

Dans le cadre de la présente étude, Poitou-Charentes Nature propose la mise à disposition de six indicateurs biologiques visant des groupes faunistiques et floristiques variés : oiseaux, mammifères, amphibiens, orchidées. Il s’agit d’exemples qui pourraient constituer la trame initiale d’un observatoire plus étoffé, intégrant un plus grand nombre d’indicateurs pour mieux cerner la complexité de notre patrimoine naturel et son évolution face aux bouleversements que connaissent les écosystèmes régionaux.

Les indicateurs retenus illustrent la grande diversité des problématiques environnementales. Chacun de ces indicateurs fait l’objet d’une fiche descriptive :

Observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes

Observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes

La France s’est engagée à stopper l’érosion de la biodiversité avant 2010.
Or les conclusions de l’inventaire régional des sources de données de l’environnement indiquent que peu d’indicateurs sont disponibles actuellement en Poitou-Charentes pour évaluer l’évolution des populations animales et végétales.
Ce constat a aussi été formulé lors des allocutions conclusives du Séminaire Chizé II, faisant suite au séminaire du 27/11/1999 la représentante du Conseil Régional de Poitou-Charentes indiquant d’ailleurs que la mise à disposition d’informations fiables et actualisées sur l’état de santé du patrimoine naturel était essentielle.
De nombreuses données sont collectées par les naturalistes chaque année. L’élaboration d’indicateurs réguliers sur l’état de santé de la biodiversité régionale est donc tout à fait réalisable.

C’est dans cet objectif que les associations de protection de la nature regroupées au sein de Poitou-Charentes Nature ont décidé de contribuer à la mise en œuvre d’un observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes.

A court terme, la mise en œuvre d’un observatoire de la biodiversité vise à dresser un état de santé de la biodiversité picto-charentaise. Il permet d’apporter quelques éléments d’évaluation de l’évolution récente des peuplements d’après les données disponibles. Il contribuera à alimenter en informations naturalistes la plate-forme d’information du Réseau Partenarial des Acteurs du Patrimoine Naturel (RPAPN).
A long terme, l’observatoire, en s’ouvrant à l’ensemble des partenaires environnementaux, pourra devenir un outil d’évaluation de l’impact des politiques de préservation de la biodiversité en Poitou-Charentes en fournissant annuellement des indicateurs annuels et contribuera au suivi national de la biodiversité.
Il permettra par ailleurs de suivre l’impact du changement global sur le patrimoine naturel régional (réchauffement du climat, modification de l’occupation du sol, pollution…).

Par ailleurs, une plaquette sur la biodiversité en Poitou-Charentes vient d’être éditée, elle est téléchargeable gratuitement.

Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes

Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes

Cahier technique N° 5

Avec ce document de 68 pages, dont 57 pages couleur, les 5 rédacteurs présentent ici 232 habitats recensés sous un code CORINE biotope à 2 décimales.

Une Valeur Patrimoniale Régionale a été attribuée à chaque habitat.

Un Guide, consistant à rédiger, sous forme de fiches synthétiques, un annuaire référentiel des habitats régionaux à partir de faciès typiques choisis dans des sites exemplaires : facteurs écologiques essentiels, espèces végétales et animales bio-indicatrices etc.. a été rédigé progressivement de 2006.à 2011
Les fiches ont été mises en ligne au fur et à mesure de leur rédaction (25 à 30 chaque année).

Paru en 2006, le « Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes » recense, pour la première fois, la totalité des habitats présents dans cette unité administrative de quelque 25000 km² (PCN, 2006). 232 habitats sont ainsi répertoriés et présentés dans 9 sections distinctes correspondant aux grands types de milieux observables dans la région : « milieux littoraux », « eaux douces », « forêts » etc. Conformément aux typologies de référence utilisées pour ce travail, les habitats y sont présentés selon un système hiérarchisé de niveaux emboîtés les uns dans les autres, du plus général au plus précis, assortis de codes numériques à plusieurs décimales.
Parallèlement, une évaluation synthétique de la « valeur patrimoniale régionale » de ces habitats est présentée, basée sur différents critères de rareté et de menaces. En croisant ces données avec celles issues de l’Annexe I de la Directive Habitats (Communauté Européenne, 1993), il apparaît que 130 (56%) de ces habitats possèdent une valeur patrimoniale élevée.

Une version papier complète (476 pages couleur) est parue en octobre 2012, vous pouvez l’acquérir au prix de 35 €. Quatre fiches types couvrant des habitats variés ont été annexées au présent catalogue.

Bon de commande publications PCN format PDF
Bon de commande publications PCN format Word