Rencontres naturalistes – 2ème édition

Rencontres naturalistes – 2ème édition

  1. CONTEXTE DU PROJET

Depuis plus de 20 ans, les associations de protection de la nature et de l’environnement regroupées au sein de la fédération Poitou-Charentes Nature (PCN) réalisent de nombreuses études naturalistes sur des thèmes fort variés : oiseaux, mammifères, reptiles, amphibiens, insectes et autres animaux articulés, botanique ; et avec des approches différentes : atlas, milieux naturels, trames vertes et bleues, listes rouges des espèces menacées etc.

Toutes ces études sont réalisables grâce à un vaste réseau de naturalistes professionnels et bénévoles, actifs au sein des associations de PCN, ainsi qu’au soutien de nos partenaires techniques et financiers.

Afin de valoriser ces études et de favoriser les échanges entre naturalistes professionnels et bénévoles, il a été proposée une première édition des rencontres naturalistes, qui se sont tenues dans le département de la Vienne. Ces premières rencontres naturalistes organisées en février 2017 ont connu un succès remarquable, avec près de 300 participants, l’ensemble des partenaires présents ayant fait part de leur intérêt.

C’est la raison pour laquelle, il a été décidé de reconduire ces rencontres naturalistes, avec un élargissement des interventions aux partenaires des associations membres de PCN. Elles se sont déroulées dans le département des Deux-Sèvres, les 15 et 16 février 2019 à Melle.

Le public visé était, comme pour les premières rencontres, d’une part les bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques.

 

  1. OBJECTIFS, ACTIONS ET ATTENDUS

Les objectifs de ces rencontres est prioritairement de :

  • Reconduire l’événementiel permettant aux naturalistes de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;
  • Valoriser le travail des naturalistes de PCN et de ses associations, des partenaires locaux (CREN, CBNSA, Fédérations de pêche, bureaux d’études, Conseils départementaux, collectivités locales…), ainsi que d’autres associations naturalistes de Nouvelle-Aquitaine, permettant de consolider les liens qui se tissent au sein de FNE Nouvelle-Aquitaine.

En second plan, d’autres objectifs sont visés via l’organisation de ces rencontres :

  • Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;
  • Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

Pour ce faire :

Ces rencontres naturalistes sont renouvelées sur deux journées, ce choix ayant été judicieux pour les premières rencontres : un vendredi et un samedi. Le vendredi permet aux techniciens, financeurs, etc. de participer sur leur temps de travail. Le samedi s’adresse plus particulièrement aux bénévoles, souvent disponibles le week-end uniquement. La période pressentie pour l’organisation de ces rencontres serait fin janvier 2019.

Les dates et le programme précis de ces deux journées sont définis via des réunions de préparation qui débuteront en début d’année 2018. Les options retenues lors des premières rencontres sont confirmées selon le succès qu’elles ont connu : présentations, tables rondes, ateliers de découverte et d’autres seront à examiner, tel la diffusion de documentaires/reportages… Des thématiques sont définies par journée ou demi-journée en fonction des objectifs et du public ciblé.

Pour cette deuxième édition, comme cela était envisagé lors de l’élaboration de la première édition, l’objectif est d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

A l’issue des rencontres, les supports de présentation ainsi qu’un bilan sont diffusés à l’ensemble des participants. Cette diffusion se fera via le site internet de Poitou-Charentes Nature.

Du point de vue logistique, la coordination se charge de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

L’indicateur de réalisation pour cette deuxième édition des rencontres est :

  • Participation de 250 personnes minimum sur les deux jours

 

Pour voir la page dédiée à cette manifestation

  1. RESULTATS

La deuxième édition des rencontres naturalistes en Poitou-Charentes a donc été fixée les 15 et 16 février 2019. Après de multiples recherches et visites, le choix du lieu s’est porté sur le Lycée agricole de Melle, site offrant des salles pour les conférences, les expositions et les ateliers naturalistes mais aussi des services tels que la restauration, avec la préparation de repas locaux et le plus possible bio et l’hébergement ainsi qu’un cadre environnant agréable et propice aux animations nature.

Vous pouvez retrouver ici l’ensemble des présentations en plénière

Vous pouvez retrouver ici le résumé des interventions

 

LES RENCONTRES EN QUELQUES CHIFFRES ET EN IMAGES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 mini-conférences

8 ateliers naturalistes

1 forum associatif (3 partenaires : CREN, CPIE Gâtine Poitevine, CPIE Périgord Limousin)

8 expositions

1 soirée festive

Plus de 300 participants sur les 2 jours !

Plus de 150 participants aux ateliers naturalistes !

Cette deuxième édition a reçu un excellent accueil, les participants ayant manifesté leur intérêt tant par leur nombre que par les retours oraux et écrits lors et suite aux rencontres.

Programme soutenu par :

Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Depuis plus de 30 ans, les associations de protection de la nature des départements de l’ex région Poitou-Charentes réalisent, sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, de nombreuses enquêtes naturalistes sur des thèmes et des approches variés : mammalogie, avifaune, herpétologie, entomologie, botanique, atlas, études de milieux, listes rouges …

Toutes ces enquêtes ne sont réalisables que grâce à un important réseau de naturalistes bénévoles actifs dans notre région. Ces projets sont le plus souvent valorisés par la publication d’ouvrages et/ ou de rapport sans qu’il y ait d’autres restitutions ou valorisation auprès de nos bénévoles, de nos financeurs et de nos partenaires techniques.

Les premières rencontres naturalistes du Poitou-Charentes organisées en février 2017 ont connu un succès remarquable, avec près de 300 participants, l’ensemble des partenaires présents ayant fait part de leur intérêt.

C’est la raison pour laquelle, nous proposons d’organiser une deuxième édition des rencontres naturalistes du Poitou-Charentes, avec des interventions de partenaires de l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.
Cette édition se déroulera les 15 et 16 février 2019 au Lycée Agricole de MELLE (79).

Le public visé serait donc le même : bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques.

 

Les objectifs de ces rencontres seront de :

–          Reconduire l’événementiel permettant aux naturalistes de la région de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;

–          Valoriser le travail des naturalistes régionaux de PCN et de ses associations, des partenaires locaux (CREN, CBNSA, Fédérations de pêche, bureaux d’études, Conseils départementaux, collectivités locales…), ainsi que d’autres associations naturalistes de Nouvelle-Aquitaine, permettant de consolider les liens qui se tissent au sein de FNE Nouvelle-Aquitaine.

 

En second plan, d’autres objectifs sont visés via l’organisation de ces rencontres :

–          Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;

–          Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

 

2.     Description des actions

Ces rencontres naturalistes seront renouvelées sur deux journées, ce choix ayant été judicieux pour les premières rencontres : un vendredi et un samedi. Le vendredi permet aux techniciens, financeurs, etc. de participer sur leur temps de travail. Le samedi s’adresse plus particulièrement aux bénévoles, souvent disponibles le week-end uniquement.

 

Les dates et le programme précis de ces deux journées ont été définis via des réunions de préparation qui ont débuté en début d’année 2018. Les options retenues lors des premières rencontres ont été reconduites suite au succès qu’elles ont connu : présentations, tables rondes, ateliers de découverte ; d’autres sont à examiner, tel la diffusion de documentaires/reportages… Des thématiques seront définies par journée ou demi-journée en fonction des objectifs et du public ciblé.

 

Pour cette deuxième édition, comme cela était envisagé lors de l’élaboration de la première édition,  l’objectif est d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

 

A l’issue des rencontres, les supports de présentation ainsi qu’un bilan seront diffusés à l’ensemble des participants. Cette diffusion se fera via le site internet de Poitou-Charentes Nature.

 

Du point de vue logistique, la coordination se chargera de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

3.     Indicateurs d’évaluation – Phase 1

  • Participation de  250 personnes minimum sur les deux jours

4.     Partenaires techniques

  • ARB Nouvelle-Aquitaine
  • ONCFS
  • CREN
  • Conservatoire du littoral
  • ONF, CRPF
  • Prom’haies en Nouvelle-Aquitaine
  • Fédérations de pêche
  • Associations naturalistes : Perennis, GEREPI
  • IFREE, GRAINE
  • CPIE
  • Universités
  • CEBC/ CNRS
  • PNR Marais Poitevin
  • Limousin Nature Environnement, GMHL
  • Cistude Nature, SEPANSO
  • FNE Nouvelle-Aquitaine

 

Ce programme est financé par :

 

La nature à notre porte

La nature à notre porte

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Aujourd’hui, il est de plus en plus évident que notre environnement impacte directement sur notre bien-être. Plus nous pratiquons la nature, plus nous nous sentons bien. Certaines études ont même théorisé autour de ce phénomène et parlent de « syndrome de manque de nature ». C’est pourquoi il est indispensable que la nature ait une grande place dans la vie de chacun et en particulier dans la vie des plus jeunes.

En effet, la relation homme/nature se fait dès le plus jeune âge. D’après plusieurs recherches, il a été montré qu’une exposition à la nature dès la petite enfance peut influencer sur son propre attachement à l’environnement et impulser des comportements éco-citoyens.

En plus d’être bonne pour notre santé, la Nature est un lieu réel, stimulant, de socialisation et de contemplation.

C’est pourquoi nous souhaitons développer un programme régional qui s’intéresse à la biodiversité ordinaire et proche de chacun de nous afin que les habitants puissent se reconnecter à la nature. Nous voudrions pour cela utiliser les espaces verts des communes, des jardins, des parcs, les coins de nature des quartiers urbains…

Chacun pourra devenir observateur de la biodiversité de son jardin et de sa commune.

A travers différentes actions, les citoyens d’aujourd’hui et de demain seront amenés à découvrir leur biodiversité du quotidien, à se l’approprier pour mieux la protéger.

Depuis plusieurs années, nos projets régionaux sensibilisent principalement les écoles élémentaires et les collèges. Nous souhaitons aujourd’hui développer un projet d’éducation à l’environnement à l’égard de nouveaux publics : les plus jeunes (3-6 ans) et le public adulte. De plus, ce projet répondrait à une forte demande des enseignants de cycle 1 qui bénéficie de peu de projets pédagogiques d’éducation à l’environnement.

 

Ce programme se décline en deux phases :

  • Phase 1: Janvier 2018 – Août 2019

Conception du projet et des outils pédagogiques et réalisation du programme pédagogique sur une commune par structure.

  • Phase 2: Septembre 2019 – Septembre 2020

Déploiement du programme sur plusieurs communes par structure.

 

Afin de cibler le jeune public, nous utiliserons une démarche pédagogique spécifique et adaptée. Cette démarche s’appuiera sur de nombreux temps en extérieur car il est indispensable que les enfants se retrouvent dans la nature pour susciter l’émerveillement, l’observation et la découverte.

Afin de créer du lien social et impulser une dynamique local, nous souhaitons intégrer les citoyens dans notre projet (association des parents d’élèves, centres sociaux, associations locales …), en lien avec les actions menées auprès des jeunes enfants.

 

Objectifs généraux :

  • Faire découvrir la biodiversité ordinaire
  • Créer ou renforcer le lien homme/nature
  • Apprendre à respecter l’environnement 
  • Créer du lien social
  • Agir en faveur de la biodiversité

2.     Description des actions de la phase 1

2.1.      Action 1 : Conception du programme pédagogique

Les associations membres de Poitou-Charentes Nature se réuniront lors de 3 réunions régionales pour échanger et se former. Lors de ces temps nous mettrons en commun nos compétences et nos moyens, dans le but d’aboutir à un projet pédagogique régional commun. Ainsi, 5 communes et 10 classes des 4 départements picto-charentais pourront bénéficier d’animations avec des objectifs et des outils pédagogiques communs lors de cette première phase.

Durant le premier semestre 2018, nous allons concevoir le déroulement du programme pédagogique : fiches pédagogiques pour chaque séance scolaire, objectifs et description des actions citoyennes, création d’outils pédagogiques et de communication pour les scolaires et les citoyens.

Pour construire sereinement ce nouveau programme pédagogique régional, il est important que les co-constructeurs aient les mêmes pré-requis sur la connaissance de ces différents publics. C’est pourquoi il est indispensable d’établir des temps de formation communs et spécifiques.

 

Démarche :

  • Dresser un état des lieux des outils et démarches existants sur la thématique et les publics
  • Se former : plusieurs modules de formation existent et sont envisageables : Atelier du GRAINE Poitou-Charentes « Petite enfance » et Formation « Aider les citoyens à s’investir dans la préservation de la biodiversité »
  • Elaborer le programme pédagogique avec des outils communs

2.2.      Action 2 : Création d’outils pédagogiques

Des outils pédagogiques vont être créés à destination de nos deux publics.

Pour les scolaires, une malle composée de plusieurs outils sera fabriquée : puzzles, livres, contes, marionnettes, boîtes loupe …

Certains outils seront utilisés par l’éducateur à l’environnement lors des séances d’animations et une autre partie pourra être mise à disposition des enseignants et des ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles).

 

Pour le public citoyen, plusieurs outils pédagogiques vont être fabriqués ou des outils déjà existants seront mis à disposition :

  • Un jeu sur la biodiversité ordinaire : un par association
  • Un  parcours de géocaching à la découverte de la biodiversité de la commune
  • Une plaquette ou des fiches espèces « Comment accueillir la faune dans son jardin ? »

2.3.      Action 3 : Projet pédagogique auprès des scolaires

Chaque structure interviendra sur une commune de son département et sensibilisera deux classes de cycle 1.

Chaque classe bénéficiera de 4 animations en majorité en extérieur. Ces dernières permettront aux élèves d’être au contact direct avec la nature : ressentir, explorer et apprendre la nature.

Ces séances se dérouleront au cœur de l’école et/ou sur des espaces verts de la commune à travers plusieurs approches : imaginaires, sensorielles, ludiques et naturalistes.

Quelques exemples d’animations qui pourront être proposées : memory visuel, arbre mon ami, cocktail d’odeurs, chercher les petites bêtes, mini-herbier, écoute des bruits de la nature …

Lors de ces séances, les élèves découvriront et s’approprieront leur territoire, quartier, ville ou village à travers l’observation de la biodiversité.

Des conseils seront apportés aux enseignants pour travailler tout au long de l’année sur cette thématique : élevage d’insectes, fabrication d’abris, plantations, promotion des solutions au naturel pour éviter d’utiliser des pesticides …

2.4.      Action 4 : Animations citoyens

En parallèle du programme pédagogique scolaire, deux animations familles seront organisées pour impliquer les habitants dans l’observation et la préservation de la biodiversité de leur jardin et de leur commune. Ces animations seront proposées aux parents d’élèves du projet mais aussi à tous les habitants du quartier ou de la commune. Ces animations se dérouleront en concertation avec la municipalité (lieu, communication, matériel…).

C’est lors de ces animations que les différents outils citoyens seront utilisés et distribués afin de rendre les citoyens curieux et observateurs de la biodiversité qui leur est proche : jeux, documentation, parcours autonome.

De plus, pour faciliter le lien social, nous souhaitons nous associer à un évènement qui se déroulera dans la commune et créer un jeu qui suscitera le débat. Les familles vont ainsi pouvoir échanger sur leur vision de la biodiversité.

La première animation citoyenne consistera à proposer un parcours en autonomie afin de faire découvrir au plus grand nombre la nature de leur ville, village ou quartier. Lors de cet évènement, les acteurs locaux seront sollicités. A l’aide de l’application géocaching, en autonomie, les familles se déplaceront et s’arrêteront à plusieurs escales à la recherche de trésor pour découvrir la nature de leur commune. Un temps sera encadré par des intervenants sur un jeu.

Le deuxième temps famille sera prévu en fin de projet. Ce temps sera un temps de valorisation du projet. Plusieurs ateliers sont envisageables : présentation des élèves, exposition, film, repas, intervention d’une personne extérieure  …

 

3.     Indicateurs d’évaluation

  • Nombre de communes adhérant au projet : 5
  • Nombre de classes adhérant au projet : 10
  • Nombre d’animations scolaires : 40
  • Nombre d’animations familles : 10
  • Nombre de scolaires et de citoyens sensibilisés
  • Rédaction d’articles de presse
  • Nombre de plaquettes ou fiches espèces distribuées

 

Pour les animations scolaires, des fiches d’évaluation seront distribuées aux enseignants partenaires du projet.

 

4.     Partenaires techniques

  • GRAINE Poitou-Charentes
  • Inspection académique
  • Elus et agents des communes
  • Associations locales

 

Ce programme est financé par :

 

 

Que se trame-t-il en Poitou-Charentes ?

Que se trame-t-il en Poitou-Charentes ?

Programme pédagogique de vulgarisation du concept de trame verte, bleue et noire

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Profitant de la dynamique de ces dernières années, les animateurs des associations adhérentes de Poitou-Charentes Nature souhaitent continuer à travailler ensemble autour d’un projet fédérateur et régional. Le but est de mutualiser les connaissances et les compétences de chaque structure afin de construire un programme et des outils pédagogiques communs.

Par ailleurs, les associations de protection de la nature et de l‘environnement sont sollicitées par quelques municipalités afin d’intervenir sur des missions naturalistes (inventaire, aménagement…) dans le cadre de l’appel à projet Trame Verte et Bleue de la région Poitou-Charentes. Nous souhaitons accompagner ces actions par des interventions d’éducation à l’environnement afin de vulgariser et de rendre accessibles les notions liées à ce sujet complexe.

Pour cela, nous utiliserons l’entrée interventions scolaires : écoles primaires, collèges et lycées. Le fait de sensibiliser les enfants permet de toucher de manière indirecte leurs parents par retour d’expérience. D’ailleurs, nous souhaitons favoriser ces échanges entre enfants et parents par la mise en place d’une dernière séance de restitution où les parents sont invités. 

Objectifs :

  • Faire découvrir la biodiversité aux élèves autour de l’établissement scolaire.
  • Permettre aux élèves de comprendre et connaitre les définitions de corridor écologique et d’îlot de biodiversité.
  • Appréhender les besoins vitaux et les exigences en termes de déplacements de quelques espèces.
  • Rendre les enfants acteurs par la mise en place d’au moins une action concrète favorable à la TVBN.

Présentation de la structuration du programme pédagogique :

Pour permettre une réelle dynamique de projet, ce programme se structure en plusieurs actions :

  • Découverte par le biais d’un inventaire participatif ;
  • Approfondissement grâce aux animations des différentes structures adhérentes de Poitou-Charentes Nature appuyées par une maquette pédagogique ;
  • Actions concrètes favorables à la TVBN ;
  • Valorisation des réalisations des enfants.

2.     Description des actions

2.1.      Action 1 : Construction et préparation du programme pédagogique

Lors d’une réunion de concertation entre les différents animateurs, la thématique de la Trame Verte Bleue mais également Noire a été retenue comme thématique de travail commune. Une première trame de déroulement du programme pédagogique a vu le jour (décrite dans le tableau ci-après). Nous devons dans un premier temps, perfectionner cette trame, c’est-à-dire établir des fiches pédagogiques pour chaque séance décrivant le déroulement avec un timing précis et les supports pédagogiques utilisés. En parallèle, nous devons enrichir nos connaissances sur cette thématique, soit en autoformation soit en formation commune par le biais d’échanges de savoirs. Pour cela, nous mettrons en place une plate-forme numérique d’échange type Agora project http://www.agora-project.net/. Nous nous appuierons sur des ressources techniques telles que les fiches d’informations communales TVB éditées par la Région et l’ORE mais aussi les cartographies et espèces cibles déterminées dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE).

Nous nous retrouverons également lors de réunions pour échanger et/ou se former sur ce sujet à l’aide de l’expérience de chacun mais plus particulièrement celle de Charente Nature qui expérimente cette thématique avec l’appui du CDDP de Charente.

Nous mutualiserons nos compétences et nos moyens pour réaliser les supports pédagogiques dont la maquette. Ces réalisations sont essentielles pour faciliter la vulgarisation et la compréhension des notions complexes par les enfants mais elles prennent beaucoup de temps à concevoir et à réaliser.

2.2.      Action 2 : Déroulement prévisionnel du programme pédagogique

Pour contribuer à la participation active des enfants et des enseignants, nous leur demandons de travailler au préalable et entre les séances sur des notions spécifiques (en grisé dans le tableau).

Nous souhaitons un réel contact entre les enfants et leur environnement, c’est pourquoi nous privilégions les séances en extérieur.

 

Déroulement du programme pédagogique sur une année scolaire :

 

Préambule Travail sur carte / paysage avec les élèves
Séance 1 / sept

(extérieur)

Immersion

Etat des lieux biodiversité

Lecture de paysage

Inter séance Identifier des indices de présence des espèces
Séance 2 / oct

(extérieur et/ou intérieur)

Identifier quelques espèces présentes sur la commune en mettant en évidence leurs besoins vitaux
Inter séance Connaître les exigences écologiques des espèces ciblées.
Séance 3 / hiver

(intérieur)

Travail en groupe sur la maquette
Inter séance Ecrire au maire pour lui proposer de réaliser un aménagement sur la commune qui favorise la circulation des espèces
Séance 4 / printemps

(extérieur et/ou intérieur)

Mise en place d’une action concrète au sein de l’école
Inter séance Préparation de la dernière séance
Séance 5 / juin

(intérieur et extérieur)

Séance de clôture avec les parents en soirée

Un point presse régional à la rentrée scolaire 2017 permettra le lancement de l’action pédagogique. Nous  contacterons régulièrement la presse pour valoriser le programme et les actions des élèves.

3.     Indicateurs d’évaluation – Phase 2

L’implication des élèves et des enseignants sera le premier indicateur d’évaluation. Par ailleurs, nous demanderons aux enseignants de compléter une fiche d’évaluation. Les nouvelles connaissances des enfants seront évaluées par le biais de jeux d’évaluation. La dernière séance nous permettra de mesurer l’impact de ce programme sur les familles dont sont issues les élèves : leur curiosité, le partage ou non de leurs expériences (inventaire, maquette, construction…).

  • Nombre de classes selon les niveaux sollicités pour chaque année du projet :
Vienne Nature LPO Vienne DSNE GODS NE 17 LPO 17 Charente Nature
Nombre de classes cycle 3 (5 séances) 4 4 4 4 4 4 4
Nombre de classes en collège (3 séances) 1 1 1 1 1 1 1
Nombre de classes en lycée (3 séances) 1 1 1 1 1 1 1
Nombre de classes par structure 6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

6

soit 26 séances

 

  • Rédaction d’articles de presse (minimum 2 par association) et d’articles dans les revues associatives (1 article par association).

Une collection de posters sera mise en place, nous établirons une charte graphique commune. Chaque département aura un fond de poster commun ensuite complété par les photos, les réalisations des élèves de chaque école. Le but serait d’établir un puzzle de posters reconstituant la région Poitou-Charentes avec des liens (trames) entre chaque département.

4.     Partenaires techniques

  • Conseil Régional
  • GRAINE Poitou-Charentes
  • ORE
  • DREAL
  • Services de l’académie de Poitiers
  • Techniciens et cartographes des associations de Poitou-Charentes Nature

5.     Partenaires financiers

 

Rencontres naturalistes régionales

Rencontres naturalistes régionales

  1. CONTEXTE DU PROJET

Depuis plus de 30 ans, les associations de protection de la nature de Poitou-Charentes réalisent, sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, de nombreuses enquêtes naturalistes sur des thèmes et des approches variés : mammalogie, avifaune, herpétologie, entomologie, botanique, atlas, études de milieux, listes rouges …

Toutes ces enquêtes ne sont réalisables que grâce à un important réseau de naturalistes bénévoles actifs sur ce territoire. Ces projets sont le plus souvent valorisés par la publication d’ouvrages et/ ou de rapport sans qu’il y ait d’autres restitutions ou valorisation auprès de nos bénévoles, de nos financeurs et de nos partenaires techniques.

C’est la raison pour laquelle a été proposée cette première édition des rencontres naturalistes du Poitou-Charentes, qui s’est tenu dans le département de la Vienne.

Le public visé initialement était d’une part les bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques.

Il est à noter que ce genre de rencontres existaient dans de nombreuses régions : Pays-de-la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Midi-Pyrénées, etc. et que ce format rencontre un fort succès.

 

  1. OBJECTIFS, ACTIONS ET ATTENDUS

Les objectifs de ces rencontres étaient prioritairement de :

–              Créer un événementiel permettant aux naturalistes du Poitou-Charentes de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;
–              Valoriser le travail des naturalistes de PCN et de ses associations.

 

En second plan, d’autres objectifs étaient visés via l’organisation de ces rencontres :

–              Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;
–              Valoriser des travaux de naturalistes hors réseau PCN (Fédération de pêche, CREN, CBN, autres associations, bureau d’étude…) ;
–              Valoriser le travail de collectivités réalisé en partenariat avec des associations (ex : observatoire biodiversité d’une commune) ;
–              Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

Pour ce faire :

Des rencontres seront organisées tous les ans ou tous les 2 ans dans un département du Poitou-Charentes (la fréquence à déterminer en fonction du succès et du bon déroulement de l’organisation et des journées).
Poitou-Charentes Nature prend en charge la coordination avec l’appui technique de(s) association(s) départementale(s).

Ces rencontres naturalistes se feront sur deux journées.  VOIR PROGRAMME DETAILLE

Pour cette première édition, les sujets présentés seront puisés dans les travaux réalisés par PCN et des associations uniquement. L’objectif pour les années futures serait d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

Du point de vue logistique, la coordination se chargera chaque année de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

L’indicateur de réalisation pour cette première édition des rencontres était :

→           Participation de 100 personnes minimum sur les deux jours

Pour voir la page dédiée à cette manifestation

  1. RESULTATS

La première édition des rencontres naturalistes en Poitou-Charentes a donc été fixée les 10 et 11 février 2017. Le choix du lieu s’est porté sur le CREPS de Poitiers, site offrant un complexe de vastes salles pour les conférences, les expositions et les ateliers naturalistes mais aussi des services tels que la restauration et l’hébergement ainsi qu’un cadre environnant agréable et propice aux animations nature.

Vous pouvez retrouver ici l’ensemble des présentations en plénière

Vous pouvez retrouver ici le résumé des interventions

 

FREQUENTATION : LES RENCONTRES EN QUELQUES CHIFFRES

20 mini-conférences

8 ateliers naturalistes

1 forum associatif

10 expositions (2 partenaires: CREN, ORE)

1 galerie photo naturaliste (Collectif Objectif Nat’)

1 soirée festive

Plus de 300 participants sur les 2 jours !

Plus de 120 participants aux ateliers naturalistes

Cette première édition a reçu un excellent accueil, les participants ayant manifesté leur intérêt tant par leur nombre que par les retours oraux et écrits lors et suite aux rencontres.

Programme soutenu par :

 

Chouettes et Hiboux du Poitou-Charentes

Chouettes et Hiboux du Poitou-Charentes

Les rapaces nocturnes constituent un bon indicateur de la diversité des paysages de Poitou-Charentes de par leur régime alimentaire et leur site de nidification. La contribution de ces taxons à l’observatoire régional de la biodiversité constitue une nouvelle brique apportée à celui-ci. Les rapaces nocturnes, associés au mystère de la nuit, sont aujourd’hui appréciés du grand public. Des actions de protection à l’échelle locale associées à un programme pédagogique permettront de contribuer à la conservation des chouettes et hiboux de notre région par l’implication et la sensibilisation d’un large public.

Toutes les associations ornithologiques de Poitou-Charentes ont à leur échelle départementale, des inventaires, des actions de communication, des actions pédagogiques, des actions de protection sur l’une ou plusieurs de ces espèces nocturnes. Cette action régionale, coordonnée par le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, permettra alors d’harmoniser, de valoriser et d’approfondir ces acquis dans une dimension régionale participative en faveur des rapaces nocturnes.

Objectifs

Programme sur 3 années, dans 3 départements en 2013 : Charente-Maritime (LPO Charente-Maritime), Deux-Sèvres (GODS), Vienne (LPO Vienne). La Charente (Charente Nature) a intégré le programme en 2014.

  • Observatoire régional :
    Mise en place d’un observatoire à l’échelle régionale des rapaces nocturnes sur la base du protocole national, intégrant l’observatoire de la biodiversité régionale pour 2013, 2014 et 2015.
  • Programme de protection :
    Programme intercommunal de protection des rapaces nocturnes regroupant environ 10 communes par département pour 2014 et 2015.
  • Programme pédagogique :
    Programme intercommunal pédagogique associé au programme de protection sur les rapaces nocturnes regroupant environ 10 communes par département pour 2014 et 2015.
Projet réalisé avec le financement de :

 

Emissions radiophoniques sur le dérèglement climatique

Emissions radiophoniques sur le dérèglement climatique

Vous retrouvez ci-dessous l’intégralité des émissions diffusées sur les antennes de RCF Poitou durant cet été 2015.

Série d’émissions sur le thème du dérèglement climatique.

Action réalisée avec le soutien financier de la DREAL Poitou-Charentes :

Interview de Michel Guisnet – Explication réchauffement climatique

Interview de Amandine Loeb (AREC) – dérèglement climatique

Interview de Dominique Chevillon – démonstration réchauffement climatique

Interview de Jean Jouzel (GIEC) – origine anthropique du changement climatique

Interview de Jean Jouzel (GIEC) – conférences internationales climat

Interview de Yves Le Quellec (Marais Poitevin) – trait de côte

Interview de Dominique Chevillon – tempêtes littoral

Interview de Michel Galliot – réchauffement Méditerranée évènements Cévenols

Interview de Denez Lhostis (Président de FNE) – acidité des océans

Interview de Michel Galliot – réchauffement climatique déplacement espèces marines

Interview de Alain Persuy (CRPF) – Dérèglement climatique et forêt 1

Interview de Alain Persuy (CRPF) – Dérèglement climatique et forêt 2

Interview de Alain Persuy (CRPF) – Dérèglement climatique et forêt 3

Interview de Alain Persuy (CRPF) – Dérèglement climatique et forêt 4

Interview de Jacques Brie (PCN) – Agriculture

RCF86_CHACLIM_20150720_0720_Brie_AGRICULTURE
Interview de Jacques Brie et François-Marie Pellerin (PCN) – Littoral

RCF86_CHACLIM_20150720_0720_FrançoisMariePellerin_eaux_souterraines
Interview de François-Marie Pellerin (PCN) – Eaux souterraines

RCF86_CHACLIM_20150720_0720_JacquesBrie_EAU_POTABLE
Interview de Jacques Brie (PCN) – Eau potable

RCF86_CHACLIM_20150720_0720_Pellerin_MARAIS
Interview de François-Marie Pellerin (PCN) – Marais

Interview de Bernard Chevassus (INRA) – En quoi cet impact est-il exceptionnel ?

RCF86_CHACLIM_20150901_HerveLeBouler_ressources_genetiques
Interview de Hervé Le Bouler – Ressources génétiques

RCF86_CHACLIM_20150903_BrunoToison_conservatoirelittoral
Interview de Bruno Toison – Conservatoire Littoral

Interview de Michel Caillon – espèces invasives

RCF86_CHACLIM_20150905_0722_VeroniqueJacob_migrations
Interview de Véronique Jacob – Migrations

RCF86_CHACLIM_20150906_0722_ccfd
Interview de Ccfd – Les flux migratoires et conflits

RCF86_CHACLIM_20150907_0722_PaulLechuga_nouvelles_maladies
Interview de Paul Lechuga (ARS) – Nouvelles maladies

RCF86_CHACLIM_20150908_0722_VincentAlbouy_organismes_nuisibles
Interview de Vincent Albouy (OPIE) – Organismes nuisibles

RCF86_CHACLIM_20150909_0722_MichelGalliot_precipitations-des-pluies
Interview de Michel Galliot – Précipitations des pluies

RCF86_CHACLIM_20150911_0722_fredericlevrault
Interview de Frédéric Levrault (CRA) – Effets déjà observés

Interview de Françoise Coutant – Déplacements plus écologiques

RCF86_CHACLIM_20150923_0720_PierreAlexandreMezieres_actions-internationales-etats-vulnerables_fond-climat
Interview de Pierre Alexandre Mézières (Secours Catholique) – Actions internationales pour états en difficulté majeure

Le programme d’Atlas des Oiseaux en hiver en Poitou-Charentes

Le programme d’Atlas des Oiseaux en hiver en Poitou-Charentes

Un programme pour les oiseaux en hiver

Dans le cadre d’un projet mené dans chaque département, les associations ornithologiques de Poitou-Charentes se sont lancés dans un important travail de terrain afin de mieux connaître l’ensemble des oiseaux présents en hiver sur notre territoire ; une enquête participative invite aussi le grand public à contribuer à notre inventaire (voir « Devine qui vient à la mangeoire ?« ).
Sous la coordination de Poitou-Charentes Nature, ce nouvel atlas des oiseaux en hiver est piloté régionalement par la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Charente-Maritime, et dans chaque département respectivement par Charente Nature, le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres et la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne.

Cet inventaire se déroule durant les trois hivers, de fin 2010 à début 2013, exclusivement durant les mois de décembre et janvier.

Cet important travail de terrain à l’échelle de la région n’est possible qu’avec l’investissement des nombreux bénévoles ornithologues des associations de protection de la nature et grâce au soutien de la Région Poitou-Charentes, de l’Union Européenne (fonds FEADER), de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement de Poitou-Charentes. et de la Fondation Léa Nature.

Pourquoi un nouvel atlas ?

Le premier atlas des oiseaux de France en hiver datant de 1981, la LPO et la Société d’Etudes Ornithologiques de France, avec la collaboration scientifique du Muséum National d’Histoire Naturelle, ont décidé de réaliser un nouvel atlas.

La réalisation de ce projet régional permettra ainsi de contribuer à cette opération nationale. Le territoire régional a donc été découpé en mailles de 10 km par 10 km ce qui représente plus de 300 mailles à inventorier. Vaste travail pour les ornithologues bénévoles… Mais tout le monde peut contribuer en transmettant toutes ses observations, ainsi que grâce à l’enquête participative « Devine qui vient à la mangeoire ? »

Les inventaires

Les informations à collecter sont de trois types :

* Inventaire qualitatif : lister toutes les espèces contactées dans chacune des mailles de 10×10 km durant les mois de décembre et janvier. Tout le monde peut participer (Fiche d’enquête), prenez contact avec votre association pour connaître les mailles.

* Inventaire quantitatif : dénombrer et lister toutes les espèces sur un trajet de 3 km au centre de chaque maille de 10×10 km. Ce volet de l’enquête est réalisé par les ornithologues confirmés ayant de bonnes connaissances sur les oiseaux et leurs cris.

* Inventaire des dortoirs : comptage des dortoirs pour quelques espèces : les Pigeons ramier et colombin, l’Étourneau sansonnet, le Pinson du Nord et les corvidés (Corneille noire, Corbeaux freux, Choucas des tours et Pie bavarde).

Les sorties de formation et de prospection

Chaque association organise des formations pour ses adhérents, ainsi que des prospections groupées. Pour y participer, rapprochez-vous pour cela de l’association de votre département listée ci-dessous ou consultez cette page.

Qui contacter ?

En Charente

Matthieu DORFIAC
Laurent PRECIGOUTCharente NatureImpasse Lautrette – Sillac16000 ANGOULEME05 45 91 89 70

http://www.charente-nature.org/

En Charente-Maritime

Fabien MERCIER ou Julien GONIN
LPO Charente-Maritime21 rue de Vaugouin17000 LA ROCHELLE05 46 50 92 21

http://charente-maritime.lpo.fr. Vous pouvez saisir toutes vos observations directement sur la carte Google map sur http://www.faune-charente-maritime.org/

En Deux-Sèvres

Clément BRAUD
et Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres48 rue Rouget de Lisle79000 NIORT05 49 09 24 49

http://www.ornitho79.org. Vous pouvez saisir toutes vos observations directement sur la carte Google map sur http://nature79.org/

En Vienne

Cédric FAIVRE
et François LECOMTELigue pour la Protection des Oiseaux délégation Vienne389 avenue de Nantes86000 POITIERS05 49 88 55 22

http://vienne.lpo.fr

Devine qui vient à la mangeoire ?

Participez également à l’enquête accessible à tous, intitulée : « Devine qui vient à la mangeoire ? »

Plus d’informations sur cette page.

ce programme est soutenu par :

Orthoptères du Poitou-Charentes

Orthoptères du Poitou-Charentes

Criquet de la Palène, Stenobothrus lineatus – Samuel Ducept

Sauterelles, Grillons et Criquets composent l’Ordre des Orthoptères. Après s’être attaqués aux libellules, puis aux papillons, Poitou-Charentes Nature et ses associations membres, Charente Nature, Nature Environnement 17, Ligue pour la Protection des Oiseaux, Deux-Sèvres Nature Environnement et Vienne Nature poursuivent le travail d’inventaire sur les insectes en Poitou-Charentes, avec le soutien du Conseil Régional, de la DREAL et des fonds européens FEADER.

Contexte

À l’heure actuelle, l’état des connaissances laisse supposer que le Poitou-Charentes héberge 79 espèces d’Orthoptères sur les 216 recensées en France métropolitaine (ASCETE, 2009). Parmi ces dernières, certaines s’accommodent d’une gamme de milieux variés. A l’inverse, certaines espèces plus exigeantes ne sont retrouvées que dans un panel de milieux très restreint dont l’intégrité est dans bien des cas mise en péril avec, notamment, les modifications des pratiques agricoles opérées ces 50 dernières années. Ces espèces constituent alors des indicateurs intéressants de la conservation des milieux auxquels elles sont inféodées.

Certaines espèces picto-charentaises présentent également un intérêt majeur de conservation de par leur rareté à l’échelle nationale voire mondiale (Oedipode des salines). Le Poitou-Charentes accueille en outre un important cortège d’espèces méridionales trouvant ici leur limite d’aire de répartition septentrionale à l’image du Barbiste des Pyrénées, de l’Oedipode grenadine, ou encore de la Decticelle frêle. La multitude des milieux terrestres et la situation de carrefour entre les domaines d’influences océaniques, méditerranéennes et continentales, place notre région dans une situation unique. L’étude des Orthoptères peut permettre d’affiner cette approche car ce sont des espèces « bio-informatives » de l’habitat, voire de son état, qu’elles occupent. Fort de ces constats et en l’absence de statut de protection pour l’ensemble des espèces de la région (seules 3 espèces protégées à l’échelle nationale à l’heure actuelle), il apparaît aujourd’hui primordial de compléter les connaissances scientifiques sur les Orthoptères en Poitou-Charentes, et de sensibiliser les décideurs, aménageurs, ainsi que le public intéressé par la nature sur l’importance de leur conservation ainsi que celle des habitats auxquels ils sont inféodés.

Objectifs opérationnels

Phase 1 : janvier 2012 – mars 2013

  1. Créer une clé d’identification des Sauterelles, Grillons et Criquets de Poitou-Charentes
  2. Former les coordinateurs départementaux

Phase 2 : mars 2013 – décembre 2013

  1. Poursuivre et achever la formation des coordinateurs départementaux
  2. Élaborer une méthodologie d’inventaire

À partir de janvier 2014 (phases d’inventaires)

  1. Etablir un état initial des connaissances,
  2. Approfondir les connaissances (prospections de terrain),
  3. Former les naturalistes bénévoles,
  4. Réaliser une cartographie de la répartition de chaque espèce (les données agrégées seront transmises à l’Observatoire Régional de l’Environnement pour une diffusion la plus large possible),
  5. Prendre en compte les Orthoptères dans les espaces inventoriés (ZNIEFF…) et protégés au niveau de la région, liste de sites d’intérêt majeur,
  6. Permettre la prise en compte des Orthoptères dans les espaces de nature « banals », tels que jardins et bois privés ou publics,
  7. Placer les populations régionales dans un contexte écologique national et européen (dès que les connaissances le permettront, une liste rouge des criquets, sauterelles et grillons du Poitou-Charentes sera rédigée selon la méthodologie développée par l’UICN),
  8. Publier et diffuser les résultats obtenus dans des revues spécialisées

Lire ici le rapport d’activités de la 1ère phase : 2014 à mars 2015

Formations Papillons 2011

Formations Papillons 2011

Programme de la formation du 18 juin 2011, Saint-Projet-Saint-Constant (près de La Rochefoucault et de la forêt de la Braconne) en Charente :

La matinée a débuté en salle, avec 40 personnes venues des 4 départements du Poitou-Charentes pour assister aux présentations diapo (disponibles au téléchargement) à la salle des fêtes de Saint-Projet :

Après un pique-nique sur les pelouses de la salle des fêtes, le groupe se dirige vers la forêt de la Braconne, vaste massif forestier domanial charentais, connu pour abriter plusieurs espèces rares de papillons. Le lieu de prospection est un layon pare-feu occupé par des pelouses sèches, en lisière de bois et situé à proximité de la Grande Fosse, curiosité géologique de ce massif forestier. Malgré une météo mitigée, la chance a été au rendez-vous, puisque la plupart des espèces rares attendues ont pu être observées.
En tout, 36 espèces ont été inventoriées lors de cette sortie.

Lépidoptères rhopalocères

Les espèces notées en gras sont patrimoniales pour le Poitou-Charentes.

HESPERIDAE
  • Erynnis tages (Point-de-Hongrie)
  • Spialia sertorius (Hespérie de la sanguisorbe)
  • Heteropterus morpheus (Miroir)
  • Thymelictus acteon (Hespérie du chiendent)
  • Thymelictus sylvestris (Hespérie de la houque)
  • Ochlodes sylvanus (Sylvaine)
PAPILIONIDAE
  • Iphiclides podalirius (Flambé)
  • Papilio machaon (Machaon)
PIERIDAE
  • Leptidea sinapis (Piéride de la moutarde)
  • Aporia crataegi (Gazé)
  • Colias alfacariensis (Fluoré)
LYCAENIDAE
  • Satyrium acaciae (Thécla de l’amarel)
  • Satyrium ilicis (Thécla de l’yeuse)
  • Satyrium spini (Thécla du prunellier)
  • Lycaena phlaeas (Cuivré commun)
  • Maculinea arion (Azuré du serpolet)
  • Polyommatus icarus (Azuré commun)
  • Polyommatus bellargus (Bel-argus)
  • Plebejus argyrognomon (Azuré des coronilles)
NYMPHALIDAE
  • Lasiommata megera (Mégère)
  • Lopinga achine (Bacchante)
  • Coenonympha arcania (Céphale)
  • Coenonympha pamphilus (Fadet commun)
  • Aphantopus hyperantus (Tristan)
  • Maniola jurtina (Myrtil)
  • Melanargia galathea (Demi-deuil)
  • Hipparchia fagi (Sylvandre)
  • Argynnis paphia (Tabac d’Espagne)
  • Argynnis aglaja (Grand nacré)
  • Argynnis addipe (Moyen nacré)
  • Issoria lathonia (Petit nacré)
  • Brenthis hecate (Nacré de la filipendule)
  • Brenthis daphne (Nacré de la ronce)
  • Melitaea phoebe (Mélitée des centaurées)
  • Melitaea didyma (Mélitée orangée)
  • Mellicta athalia (Mélitée du mélampyre)

Lépidoptères hétérocères :

  • Camptogramma bilineata
  • Callimorpha dominula
  • Jordanita globulariae
  • Rhodartrophia vibicaria
  • Zonclognatha tersipennalis
  • Zygaena fausta
  • Zygaena loti
  • Zygaena transalpina

Par ailleurs, chaque association à organisé des formations à destination de ses adhérents souhaitant contribuer à ce programme d’inventaire, ainsi que des sorties ouvertes au grand public.
En voici une liste non exhaustive :

En Charente

* samedi 28 mai à 14h 15 : sortie découverte grand public, Mouthiers-sur-Boëme
* samedi 9 juillet à 14h 15 : sortie découverte grand public, Sirac
* dimanche 17 juillet : Formation papillons des côteaux calcaires avec Perennis à Saint Brice (Abbaye de Chatre)
* samedi 13 août à 14h 15 : sortie découverte grand public, La Touvre

En Charente-Maritime

* samedi 21 mai : Sortie au sud de la baie de l’Aiguillon (Nord-Ouest 17)
* dimanche 5 juin : Formation papillons des côteaux calcaires avec Perennis à Chérac
* samedi 25 juin : Sortie en forêt d’Aulnay (Nord-Est 17)
* samedi 9 juillet : Sortie sur les coteaux et boisements d’Avy et Antignac (Sud-Est 17)
* samedi 20 août : Sortie sur une pelouse à Mercure de Soulignone (Centre 17)
* samedi 3 septembre : Sortie à Saint-Aigulin (Sud 17)

En Deux-Sèvres

* vendredi 18 mars : Soirée photo biodiversité communale en Mellois

Rdv : Salle des fêtes de Fontenille St Martin d’Entraigues, 20 h 30
* dimanche 15 mai : Formation départementale sur les papillons
Rdv : 10h et 14h, St Aubin de Baubigné (salle du vieux moulin)
* samedi 28 mai : Chenilles du Bois du Fouilloux
Rdv : 14 h 30 place de l’église de la Mothe St Héray
* dimanche 19 juin : L’ancienne voie ferrée de Voultegon et ses papillons
Rdv : 14h, place de l’église à Voultegon
* dimanche 26 juin : Des vallées humides aux vallées sèches de l’Airvaudais
Rdv : 10h, place de l’église de Gourgé
* samedi 2 juillet : Papillons de la Pierre Levée (CREN)
Rdv : 10h, place de la mairie d’Exoudun

En Vienne

* samedi 28 mai, Les-Trois-Moutiers
* samedi 9 juillet, Pays Civraisien
* samedi 27 août, Rouillé, Saint-Savant

Qui contacter ?

En Charente : Charente Nature

David SUAREZ

05 45 91 89 70

En Charente-Maritime : Nature Environnement 17

Olivier ROQUES
05 46 41 39 04

En Deux-Sèvres : Deux-Sèvres Nature Environnement

Nicolas COTREL

05 49 73 37 36

En Vienne : Vienne Nature

Samuel DUCEPT

05 49 88 99 04

cette action a été réalisée grâce au soutien financier de :