Emissions radiophoniques été 2018 : « Alternatives »

Emissions radiophoniques été 2018 : « Alternatives »

Poitou-Charentes Nature organise tous les ans une série d’émissions radiophoniques, diffusées durant 9 semaines (juillet-août) sur les antennes de RCF Poitou (et relayées par les antennes de la région).
Pour cet été 2018, le thème général est : « alternatives : vers un développement durable pour tous ? Quelles alternatives crédibles ? «

Le principe consiste à diffuser quotidiennement une émission d’environ 7 minutes, et ce pendant 9 semaines.

Vous pouvez écouter chacune des émissions 2018 ci-dessous :

Semaine 1 : AGRICULTURE

S28/1-Les alternatives en agriculture
S28/2-L’agriculture moderne peut-elle se défaire de ses conséquences négatives
S28/3-Peut-on se passer d’herbicides et de pesticides avec Jean-Louis DURAND
S28/4-Histoire de Benoît Biteau, un paysan résistant
S28/5-Comment transformer une ferme productiviste avec Benoît Biteau

Semaine 2 : EAU

S29/1-Introduction à la thématique de l’eau
S29/2- Le programme Re-sources
S29/3- Les réserves de substitution
S29/4-La station de lagunage de Rochefort
S29/5- La restauraton des zones humides

Semaine 3 : ENERGIE

S30/1-Production d’energie les alternatives Jacques Terracher
S30/2-La maison Zéro énergie Hélène et Jacques Terracher
S30/3-Rénovation énergétique des habitations avec Denis ALLAUME
S30/4-Énergies renouvelables en Vienne avec Emmanuel JULIEN
S30/5-Bois énergie avec Denis ALLAUME

Semaine 4 : TRANSPORTS

S31/1-Introduction à la thématique des transports
S31/2: Allô coup de main
S31/3-La gratuité des transports en commun à Niort: la mise en place
S31/4-La gratuité des transports en commun à Niort: le bilan
S31/5-Le fret ferroviaire

Semaine 5 : ALIMENTATION – CONSOMMATION

S32/1-ALIM/CONSO – Le bio dans les cantines
S32/2-ALIM/CONSO – Le Clic Paysan
S32/3-ALIM/CONSO – Les semences
S32/4-ALIM/CONSO – Résoudre à notre échelle des problèmes environnementaux
S32/5-ALIM/CONSO – Les vaches et les défis agricoles de demain

Semaine 6 : ALIMENTATION – CONSOMMATION

S33/1-ALIM/CONSO – Les programmes de développement: une bonne alternative?
S33/2-ALIM/CONSO – Le rôle des agricultures paysannes
S33/4-ALIM/CONSO – Les journées Aliments et Santé
S33/5-ALIM/CONSO – le bio à grande échelle

Semaine 7 : ECONOMIE CIRCULAIRE

S34/1: ECOCIRCU – Propos introductifs
S34/2-ECOCIRCU: Ma famille, mon assiette et moi
S34/3-ECOCIRCU : Melting Pot : 1ère solution de toît végétalisé 100 % recyclé
S34/4-ECOCIRCU : Capsule de café compostable (sans produit pétrolier)
S34/5-ECOCIRCU : Multitex : voie de recyclage innovante pour les textiles

Semaine 8 : GOUVERNANCE

S35/1- L’IFRÉE
S35/2-GOUV – Pacte -10% de déchets en un an
S35/3-GOUV – Patapain expérimente un programme de réduction des déchets
S35/4-La durée de vie des produits
S35/5-Fondation pour la préservation de la biodiversité

 

Lézard ocellé

LEZARD OCELLE

Lacerta lepida Daudin, 1802

 

 

Statut de protection

Protection nationale Directive habitats Convention Berne Liste Rouge nationale Liste rouge régionale
Article 1   Annexe 2 Vulnérable Mentionné

 

Les populations du littoral atlantique ainsi que celles situées à l’ouest du Massif central sont considérées comme des populations dont le statut est particulièrement précaire.

 

Biologie et écologie

Le Lézard ocellé est l’un des plus grands Lacertidés et le plus grand lézard français (taille moyenne entre 40 et 60 cm) ; cette espèce méditerranéenne fréquente, en limite nord de sa répartition, des milieux de pelouses assez rases que l’on retrouve sur des coteaux et plateaux calcaires, sur les dunes littorales ou encore dans des milieux de pelouses sèches silicicoles. Dans tous les cas, la présence de gîtes est déterminante ; ceux-ci peuvent être des terriers de micromammifères, amas de pierres, vieux troncs d’arbres creux ou encore des terriers de lapins qui sont particulièrement appréciés sur les sites de la région. Sa période d’activité commence début mars pour s’interrompre au mois de novembre. Les accouplements ont lieu au printemps (entre avril et juin) et les pontes probablement en jui- juillet. Dans la région, on commence à trouver des juvéniles de l’année à partir de début septembre. Principalement insectivore, le Lézard ocellé peut également capturer des mollusques et consommer des fruits.

 

Répartition

Cette espèce propre au sud‑ouest de l’Europe : Portugal, Espagne, sud de la France et extrême ouest de l’Italie (MATEO & CHEYLAN, 1997) se trouve en Poitou‑Charentes en limite nord de sa répartition mondiale. La connaissance du Lézard ocellé en Poitou‑Charentes remonte au XIX siècle pour la Charente (TREMEAU DE ROCHEBRUNE, 1843) et pour la Charente-Maritime (LESSON, 1841). Actuellement, seulement trois sites hébergent cette espèce dans deux départements dans la région : un en Charente, à 10 km au nord d’Angoulême, les deux autres en Charente-Maritime, dans l’extrême sud de ce département à Bussac et à l’ouest sur l’île d’Oléron. D’autre part, le Lézard ocellé est présent en Dordogne au niveau de la limite avec le département de la Charente. A l’exception de l’île d’Oléron, tous ces sites ont été découverts ces dernières années. Il reste donc à faire un effort important de prospection, dans les milieux favorables, pour trouver d’autres noyaux de population au moins entre Angoulême et Oléron.

La tendance au boisement constatée sur la plupart des coteaux et plateaux calcaires, ces 50 dernières années, peut être considérée comme un facteur particulièrement négatif pour l’avenir de cette espèce, dont les populations sont déjà fragilisées car en limite de répartition et isolées. Sur le littoral, ce sont principalement les aménagements et la pression touristique qui perturbent les populations. Le maintien du Lézard ocellé dans le patrimoine régional implique la mise en place rapide de mesures de conservation et de gestion dans les sites occupés.

 

Pierre GRILLET

Offre d’emploi assistant(e) de gestion administrative et comptable

Offre d’emploi assistant(e) de gestion administrative et comptable

Au sein d’une fédération d’associations de protection de la nature et de l’environnement créée en 1971, membre de France Nature Environnement, comptant 3 salariés (dont 1 coordinateur-directeur) et une vingtaine de bénévoles actifs, vous aurez à accomplir les tâches suivantes.

* Mission de secrétariat :

  • Gestion d’appels téléphoniques, du courrier, de messages électroniques
  • Rédaction, relecture et mise en page de courriers et documents
  • Gestion sociale et gestion administrative du personnel
  • Montage et gestion de dossiers administratifs et associatifs, de l’agenda
  • Classement et archivage de documentation
  • Aide aux bénévoles et coordination de projets associatifs (suivi administratif)
  • Aide aux techniciens salariés (suivi administratif, aide à la préparation de dossiers de demande de subventions, mise en page de documents…)

* Mission de comptabilité (tâche principale) :

  • Paiements, encaissements, suivi de banque
  • Enregistrement et saisie des écritures comptables sur logiciel CALEB
  • Établissement des paies (logiciel Oxygène), déclaration de charges sociales mensuelles et annuelles
  • Facturation et envoi de commandes, gestion des stocks

* Autres missions : assurer la communication interne et externe :

  • Coordination et réalisation de supports de communication : périodiques de l’association (newsletter), mise à jour du site internet, divers supports de communication (diaporamas) …
  • Diffusion d’informations aux bénévoles
  • Organisation et tenue de stands lors d’événementiels

Profil

  • Niveau bac +4 ou expérience reconnue
  • Maîtrise de l’outil informatique (suite bureautique, base de données, internet…)
  • Bonnes capacités de rédaction et rigueur dans l’organisation, maîtrise du français, goût pour le travail soigné
  • Compétences en comptabilité et gestion, connaissance de logiciel comptable
  • Autonomie et responsabilité
  • Bonnes capacités relationnelles
  • Expérience professionnelle et du fonctionnement associatif appréciée
  • Sensibilité à la protection de la nature appréciée

Caractéristiques du poste

  • CDI, 35 heures hebdomadaires, poste basé à Fontaine-le-Comte (86)
  • Rémunération brute de base : 1 842 € (Groupe D Convention Collective CCNA) + ancienneté associative selon convention. Tickets restaurant + mutuelle
  • Indemnisation des frais kilométriques de mission

Modalités du recrutement

Envoi d’un curriculum vitae et d’une lettre de motivation manuscrite personnalisée par courrier  à Monsieur le Président, Poitou-Charentes Nature, 14 rue Jean Moulin, 86240 FONTAINE-LE-COMTE ou par mail à

Les candidatures seront acceptées jusqu’au 3 septembre inclus.
Les candidats présélectionnés seront conviés à présenter leur candidature devant un jury de recrutement avant mi septembre.
La prise de poste se fera dès que possible.

Version PDF de cette offre

2èmes Rencontres Naturalistes Régionales

2èmes Rencontres Naturalistes Régionales

Afin de préparer au mieux les prochaines Rencontre Naturalistes Régionales, qui se dérouleront à Melle les 15 et 16 février 2019, PCN vous propose de choisir vos 20 sujets préférés parmi la liste suggérée.
Ce vote déterminera les sujets qui seront traités pendant cette manifestation.

Lien pour accéder à la liste des sujets proposés

Il est possible de voter jusqu’au 17 juin.

Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

Organisation des deuxièmes rencontres naturalistes régionales

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Depuis plus de 30 ans, les associations de protection de la nature des départements de l’ex région Poitou-Charentes réalisent, sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, de nombreuses enquêtes naturalistes sur des thèmes et des approches variés : mammalogie, avifaune, herpétologie, entomologie, botanique, atlas, études de milieux, listes rouges …

Toutes ces enquêtes ne sont réalisables que grâce à un important réseau de naturalistes bénévoles actifs dans notre région. Ces projets sont le plus souvent valorisés par la publication d’ouvrages et/ ou de rapport sans qu’il y ait d’autres restitutions ou valorisation auprès de nos bénévoles, de nos financeurs et de nos partenaires techniques.

Les premières rencontres naturalistes du Poitou-Charentes organisées en février 2017 ont connu un succès remarquable, avec près de 300 participants, l’ensemble des partenaires présents ayant fait part de leur intérêt.

C’est la raison pour laquelle, nous proposons d’organiser une deuxième édition des rencontres naturalistes du Poitou-Charentes, avec des interventions de partenaires de l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.
Cette édition se déroulera les 15 et 16 février 2019 au Lycée Agricole de MELLE (79).

Le public visé serait donc le même : bénévoles des associations, mais également les services techniques des collectivités, d’associations, les financeurs et nos partenaires techniques, qui auraient une part plus importante en interventions.

 

Les objectifs de ces rencontres seront de :

–          Reconduire l’événementiel permettant aux naturalistes de la région de se rencontrer et de renforcer les liens qui existent au sein du réseau ;

–          Valoriser le travail des naturalistes régionaux de PCN et de ses associations, des partenaires locaux (CREN, CBNSA, Fédérations de pêche, bureaux d’études, Conseils départementaux, collectivités locales…), ainsi que d’autres associations naturalistes de Nouvelle-Aquitaine, permettant de consolider les liens qui se tissent au sein de FNE Nouvelle-Aquitaine.

 

En second plan, d’autres objectifs sont visés via l’organisation de ces rencontres :

–          Développer la communication et la valorisation interne comme externe des travaux de PCN et de ses associations ;

–          Faire le point sur des études, enquêtes, découvertes, actions de conservation.

 

2.     Description des actions

Ces rencontres naturalistes pourraient être renouvelées sur deux journées, ce choix ayant été judicieux pour les premières rencontres : un vendredi et un samedi. Le vendredi permet aux techniciens, financeurs, etc. de participer sur leur temps de travail. Le samedi s’adresse plus particulièrement aux bénévoles, souvent disponibles le week-end uniquement. La période pressentie pour l’organisation de ces rencontres serait fin janvier 2019.

 

Les dates et le programme précis de ces deux journées seront définis via des réunions de préparation qui débuteront en début d’année 2018. Les options retenues lors des premières rencontres devront être confirmées selon le succès qu’elles ont connu : présentations, tables rondes, ateliers de découverte et d’autres seront à examiner, tel la diffusion de documentaires/reportages… Des thématiques seront définies par journée ou demi-journée en fonction des objectifs et du public ciblé.

 

Pour cette deuxième édition, comme cela était envisagé lors de l’élaboration de la première édition,  l’objectif est d’ouvrir des temps de présentations aux partenaires techniques pour la présentation d’études sur la biodiversité.

 

A l’issue des rencontres, les supports de présentation ainsi qu’un bilan seront diffusés à l’ensemble des participants. Cette diffusion se fera via le site internet de Poitou-Charentes Nature.

 

Du point de vue logistique, la coordination se chargera de trouver le lieu d’accueil et d’organiser les repas (avec produits biologiques et locaux, dans la mesure du possible).

3.     Indicateurs d’évaluation – Phase 1

  • Participation de  250 personnes minimum sur les deux jours

4.     Partenaires techniques

  • ARB
  • ONCFS
  • CREN
  • Conservatoire du littoral
  • ONF, CRPF
  • Prom’haies en Nouvelle-Aquitaine
  • Fédérations de pêche
  • Associations naturalistes : Perennis, GEREPI
  • IFREE, GRAINE
  • CPIE
  • Universités
  • CEBC/ CNRS
  • ORE
  • Société des sciences naturelles de la Charente Maritime ?
  • PNR Marais Poitevin
  • Limousin Nature Environnement, SEPANSO
  • GMHL, Cistude Nature
  • FNE Nouvelle-Aquitaine

 

Ce programme est financé par :