Liste rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes

Liste rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes

La Liste rouge des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes porte sur 122 espèces sauvages. L’évaluation a porté sur l’ensemble des Lépidoptères Rhopalocères présents, historiquement et/ou actuellement, en Poitou-Charentes. Aucun taxon infra-spécifique (sous-espèce, écotype) n’a été distingué au cours de l’évaluation.

L’évaluation s’est appuyée sur la sollicitation d’un comité d’experts composé de 11 personnes, dont les 6 coordinateurs départementaux et régionaux de l’atlas des Rhopalocères du Poitou-Charentes, représentant 6 structures (associations de protection de la nature, MHN de la Rochelle, GEREPI).

Les données utilisées pour cette évaluation des Papillons de jour proviennent de la compilation de la base de données constituée par les associations de protection de la nature (affiliées à Poitou-Charentes Nature) de Poitou-Charentes, en s’appuyant notamment sur le travail de leurs partenaires (CREN, bureaux d’études, PNR du Marais poitevin…). Cette base régionale comprend 262 000 données de Lépidoptères Rhopalocères (164 000 postérieures à 2003). L’évaluation présentée porte sur la période 2003-2014.

La liste établie a été labellisée par l’UICN et validée par le CSRPN le 29 novembre 2018.

Coordination de la liste des Rhopalocères : Nicolas COTREL (Deux-Sèvres Nature Environnement).

Pour télécharger la Liste rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 
Liste rouge des Odonates du Poitou-Charentes

Liste rouge des Odonates du Poitou-Charentes

Cette Liste Rouge des Odonates porte sur l’ensemble des libellules du Poitou-Charentes, soit 70 espèces.

L’évaluation de ce groupe s’est appuyée sur la sollicitation d’un comité d’experts composé de 12personnes représentant 6 structures (Vienne Nature,
Deux-Sèvres Nature Environnement, Charente Nature, Nature Environnement 17, Ligue pour la Protection des Oiseaux, GEREPI). Le coordinateur régional de la liste a centralisé les données départementales de la Charente, de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne, comprises entre 1990 et 2015.

Cette centralisation a donné lieu à la création d’une base régionale comprenant 88 700 données. L’évaluation pour cette liste rouge porte sur la période 2006-2015 et comptabilise 64 960 données. Des données antérieures à cette période (1990-2005) ont également permis d’évaluer les éventuelles régressions des espèces considérées.

La Liste rouge des Odonates a été labellisée par l’UICN France le 27/07/2018 et validée par le CSRPN le 06/09/2018.

Coordination de la liste Odonates : David SUAREZ (Charente Nature).

Pour télécharger la Liste rouge des Odonates du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 
Liste rouge des Oiseaux du Poitou-Charentes

Liste rouge des Oiseaux du Poitou-Charentes

La première liste rouge picto-charentaise des oiseaux nicheurs a été élaborée à l’occasion de l’Atlas des Oiseaux du Poitou-Charentes portant sur le pas de temps 2005-2009. Cet atlas a permis d’obtenir une bonne couverture du territoire régional.

La liste présentée ici est basée sur les critères de la méthodologie UICN complétés par une approche à « dire d’expert » pour certaines espèces pour lesquelles l’ensemble des éléments n’étaient pas disponibles ou paraissaient éloignés de la réalité, notamment vis-à-vis des estimations de populations effectuées au niveau national.

Les données utilisées pour l’évaluation des oiseaux nicheurs proviennent de la compilation des bases de données des associations de protection de la nature de l’ancienne région Poitou-Charentes. Ces données proviennent aussi bien de salariés que d’observateurs bénévoles et font l’objet d’une validation par des experts locaux. L’évaluation de cette nouvelle liste rouge porte sur la période 2012-2016 et intègre une comparaison avec les données issues de l’atlas de 2005-2009.

Cette liste porte sur l’ensemble de l’avifaune nicheuse du Poitou-Charentes.

À l’échelle de la région, ce sont 485 400 données brutes qui ont été exploitées, soit 54 015 pour la Charente, 219 906 pour la Charente-Maritime, 94°616 pour les Deux-Sèvres et 116 868 pour la Vienne.

La Liste rouge des Oiseaux a été  validée par le CSRPN le 13 avril 2018.

Coordination de la liste Oiseaux : Loïc Jomat (LPO France) et Philippe Jourde (LPO France).

Pour télécharger la Liste rouge des Oiseaux du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 
Liste rouge des Cigales, Ascalaphes, Mantes et Phasme du Poitou-Charentes

Liste rouge des Cigales, Ascalaphes, Mantes et Phasme du Poitou-Charentes

Les Listes rouges Cigales, Mantes, Phasme et Ascalaphes du Poitou-Charentes portent sur l’ensemble des espèces régionales des familles suivantes : Cicadidae (5 espèces), Mantidae (1 espèce), Empusidae (1 espèce), Bacillidae (1 espèce), Ascalaphidae (2 espèces). L’évaluation de ces groupes s’est appuyée sur la sollicitation d’un comité d’experts composé de 7 personnes représentant 5 structures (Vienne Nature, Deux-Sèvres Nature Environnement, Charente Nature, Nature Environnement 17, Ligue pour la Protection des Oiseaux). Chaque coordinateur thématique a centralisé les données des 4 départements régionaux comprises entre 1990 et 2016 afin de créer une base régionale comprenant 1 141 données de Mantes, 203 données de Phasme, 245 données d’Ascalaphes et 1093 données de cigales. Toutes les espèces ont été évaluées sur la base du critère B2 de la méthodologie UICN, correspondant à la surface de l’ensemble des mailles de 4 km2 (2 km x 2 km) occupées par une espèce au sein de sa zone d’occurrence (enveloppe convexe englobant l’intégralité des données).
La Liste rouge des Cigales a été labellisée par l’UICN France le 11 janvier 2018 et validée par le CSRPN le 17 janvier 2018. Celle des Mantes, Phasme et Ascalaphes a été labellisée par l’UICN France le 13 mars 2018 et validée par le CSRPN le 13 avril 2018.

Coordination de la liste Cigales : Samuel Ducept (Vienne Nature).
Coordination de la liste Mantes, Phasme et Ascalaphes : Olivier Roques (Nature Environnement 17).

Pour télécharger la Liste rouge des Cigales, Ascalaphes, Mantes et Phasme du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 
Liste rouge des Mammifères du Poitou-Charentes

Liste rouge des Mammifères du Poitou-Charentes

La Liste rouge des mammifères du Poitou-Charentes porte sur 96 espèces sauvages, dont 73 mammifères terrestres et 23 mammifères marins. Parmi ces espèces, 24 taxons n’ont pas pu être évalués (NA). Il s’agit notamment de 6 espèces introduites (NA(a)) et de 18 espèces erratiques (NA(b)) dont la plupart sont des mammifères marins en ce qui concerne ce dernier critère. Trois espèces introduites après s’être échappées de captivité n’ont pas été prises en compte dans l’évaluation. Il s’agit du Wallaby de Bennett, du Chien viverrin et du Daim européen.
L’évaluation des mammifères terrestres s’est appuyée sur la sollicitation d’un comité d’experts composé de 10 personnes représentant 6 structures (associations de protection de la nature, ONCFS). En ce qui concerne les mammifères marins (Cétacés et Pinnipèdes), l’évaluation a été confiée à l’Observatoire PELAGIS de la Rochelle, qui collecte les données issues des observations éparses en mer, des campagnes halieutiques de l’IFREMER et du réseau national d’échouage depuis de nombreuses années.
La liste établie a été labellisée par l’UICN le 14 décembre 2016 et validée par le CSRPN le 16 décembre 2016.

Coordination de la liste Mammifères : Vienne Nature

Pour télécharger la Liste rouge des Mammifères du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 
Liste rouge des Amphibiens et Reptiles du Poitou-Charentes

Liste rouge des Amphibiens et Reptiles du Poitou-Charentes

Les Listes rouges des Amphibiens et Reptiles du Poitou-Charentes portent sur l’ensemble de l’herpétofaune régionale, soit 24 Amphibiens et 19 Reptiles, à l’exception des espèces exotiques ayant fait l’objet d’une unique observation dans la région ces 10 dernières années (individus échappés de captivité, souvent prélevés et n’ayant pas fait l’objet d’observations ultérieures).
L’évaluation de ces deux groupes s’est appuyée sur la sollicitation d’un comité d’experts composé de 23 personnes représentant 13 structures (associations de protection de la nature, naturalistes indépendants, Réserves Naturelles Nationales, CESTM Aquarium de la Rochelle, CNRS, MNHN).
Les listes établies ont été validées par le CSRPN le 3 mars 2016 et labellisées par l’UICN le 15 mars 2016.

Coordination de la liste Amphibiens : Deux-Sèvres Nature Environnement)
Coordination de la liste Reptiles : Nature Environnement 17

Pour télécharger la Liste rouge des Amphibiens et Reptiles du Poitou-Charentes

L’ensemble de ce programme est soutenu financièrement par :
− La Région Nouvelle-Aquitaine
− La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
− L’Union Européenne (fonds FEDER)

 

 

 

Conférence 2018 : « l’agro écologie, pour l’alimentation et la biodiversité »

Poitou-Charentes Nature organisait, dans le cadre du 34ème Festival International du Film Ornithologique en partenariat avec RCF Poitou et avec le soutien de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine, une conférence-débat gratuite sur le thème :

« L’agro écologie, pour l’alimentation et la biodiversité »

Vendredi 2 novembre 2018 de 10 h à 12 h, salle Romane à Ménigoute

 

L’agro-écologie permet de lutter contre les dérives de l’agriculture productiviste et d’adapter celle-ci au changement climatique, aux diminutions nécessaires des pesticides, des excès de nitrates, des besoins en eau et de répondre aux attentes de la société en matière de qualité alimentaire, de reconquête de la biodiversité sauvage, et plus généralement de respect des normes environnementales.

Ces différents points ont été traités lors de trois parties, les deux premières étant enregistrées :

1. la première sous forme de conférence par M. Camille Dorioz, du réseau agriculture de France Nature Environnement

2. la deuxième sous forme de table ronde avec questions du public et avec la participation complémentaire de :

  • Monsieur Benoît Biteau, conseiller régional et paysan bio
  • Monsieur Vincent Bretagnolle, chercheur au CNRS de Chizé
  • Monsieur Dominique Brunet, paysan bio en polyculture-élevage

3. la troisième par un débat avec le public hors enregistrement.

Cette conférence était animée par Michael Lahcen, directeur de RCF Poitou,

Elle a été retransmise en différé sur les ondes de RCF Poitou, vous pouvez l’écouter sur les pages suivantes :

Elle sera accessible en podcast sur cette page internet par la suite.

 

 

La nature à notre porte

La nature à notre porte

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Aujourd’hui, il est de plus en plus évident que notre environnement impacte directement sur notre bien-être. Plus nous pratiquons la nature, plus nous nous sentons bien. Certaines études ont même théorisé autour de ce phénomène et parlent de « syndrome de manque de nature ». C’est pourquoi il est indispensable que la nature ait une grande place dans la vie de chacun et en particulier dans la vie des plus jeunes.

En effet, la relation homme/nature se fait dès le plus jeune âge. D’après plusieurs recherches, il a été montré qu’une exposition à la nature dès la petite enfance peut influencer sur son propre attachement à l’environnement et impulser des comportements éco-citoyens.

En plus d’être bonne pour notre santé, la Nature est un lieu réel, stimulant, de socialisation et de contemplation.

C’est pourquoi nous souhaitons développer un programme régional qui s’intéresse à la biodiversité ordinaire et proche de chacun de nous afin que les habitants puissent se reconnecter à la nature. Nous voudrions pour cela utiliser les espaces verts des communes, des jardins, des parcs, les coins de nature des quartiers urbains…

Chacun pourra devenir observateur de la biodiversité de son jardin et de sa commune.

A travers différentes actions, les citoyens d’aujourd’hui et de demain seront amenés à découvrir leur biodiversité du quotidien, à se l’approprier pour mieux la protéger.

Depuis plusieurs années, nos projets régionaux sensibilisent principalement les écoles élémentaires et les collèges. Nous souhaitons aujourd’hui développer un projet d’éducation à l’environnement à l’égard de nouveaux publics : les plus jeunes (3-6 ans) et le public adulte. De plus, ce projet répondrait à une forte demande des enseignants de cycle 1 qui bénéficie de peu de projets pédagogiques d’éducation à l’environnement.

 

Ce programme se décline en deux phases :

  • Phase 1: Janvier 2018 – Août 2019

Conception du projet et des outils pédagogiques et réalisation du programme pédagogique sur une commune par structure.

  • Phase 2: Septembre 2019 – Septembre 2020

Déploiement du programme sur plusieurs communes par structure.

 

Afin de cibler le jeune public, nous utiliserons une démarche pédagogique spécifique et adaptée. Cette démarche s’appuiera sur de nombreux temps en extérieur car il est indispensable que les enfants se retrouvent dans la nature pour susciter l’émerveillement, l’observation et la découverte.

Afin de créer du lien social et impulser une dynamique local, nous souhaitons intégrer les citoyens dans notre projet (association des parents d’élèves, centres sociaux, associations locales …), en lien avec les actions menées auprès des jeunes enfants.

 

Objectifs généraux :

  • Faire découvrir la biodiversité ordinaire
  • Créer ou renforcer le lien homme/nature
  • Apprendre à respecter l’environnement 
  • Créer du lien social
  • Agir en faveur de la biodiversité

2.     Description des actions de la phase 1

2.1.      Action 1 : Conception du programme pédagogique

Les associations membres de Poitou-Charentes Nature se réuniront lors de 3 réunions régionales pour échanger et se former. Lors de ces temps nous mettrons en commun nos compétences et nos moyens, dans le but d’aboutir à un projet pédagogique régional commun. Ainsi, 5 communes et 10 classes des 4 départements picto-charentais pourront bénéficier d’animations avec des objectifs et des outils pédagogiques communs lors de cette première phase.

Durant le premier semestre 2018, nous allons concevoir le déroulement du programme pédagogique : fiches pédagogiques pour chaque séance scolaire, objectifs et description des actions citoyennes, création d’outils pédagogiques et de communication pour les scolaires et les citoyens.

Pour construire sereinement ce nouveau programme pédagogique régional, il est important que les co-constructeurs aient les mêmes pré-requis sur la connaissance de ces différents publics. C’est pourquoi il est indispensable d’établir des temps de formation communs et spécifiques.

 

Démarche :

  • Dresser un état des lieux des outils et démarches existants sur la thématique et les publics
  • Se former : plusieurs modules de formation existent et sont envisageables : Atelier du GRAINE Poitou-Charentes « Petite enfance » et Formation « Aider les citoyens à s’investir dans la préservation de la biodiversité »
  • Elaborer le programme pédagogique avec des outils communs

2.2.      Action 2 : Création d’outils pédagogiques

Des outils pédagogiques vont être créés à destination de nos deux publics.

Pour les scolaires, une malle composée de plusieurs outils sera fabriquée : puzzles, livres, contes, marionnettes, boîtes loupe …

Certains outils seront utilisés par l’éducateur à l’environnement lors des séances d’animations et une autre partie pourra être mise à disposition des enseignants et des ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles).

 

Pour le public citoyen, plusieurs outils pédagogiques vont être fabriqués ou des outils déjà existants seront mis à disposition :

  • Un jeu sur la biodiversité ordinaire : un par association
  • Un  parcours de géocaching à la découverte de la biodiversité de la commune
  • Une plaquette ou des fiches espèces « Comment accueillir la faune dans son jardin ? »

2.3.      Action 3 : Projet pédagogique auprès des scolaires

Chaque structure interviendra sur une commune de son département et sensibilisera deux classes de cycle 1.

Chaque classe bénéficiera de 4 animations en majorité en extérieur. Ces dernières permettront aux élèves d’être au contact direct avec la nature : ressentir, explorer et apprendre la nature.

Ces séances se dérouleront au cœur de l’école et/ou sur des espaces verts de la commune à travers plusieurs approches : imaginaires, sensorielles, ludiques et naturalistes.

Quelques exemples d’animations qui pourront être proposées : memory visuel, arbre mon ami, cocktail d’odeurs, chercher les petites bêtes, mini-herbier, écoute des bruits de la nature …

Lors de ces séances, les élèves découvriront et s’approprieront leur territoire, quartier, ville ou village à travers l’observation de la biodiversité.

Des conseils seront apportés aux enseignants pour travailler tout au long de l’année sur cette thématique : élevage d’insectes, fabrication d’abris, plantations, promotion des solutions au naturel pour éviter d’utiliser des pesticides …

2.4.      Action 4 : Animations citoyens

En parallèle du programme pédagogique scolaire, deux animations familles seront organisées pour impliquer les habitants dans l’observation et la préservation de la biodiversité de leur jardin et de leur commune. Ces animations seront proposées aux parents d’élèves du projet mais aussi à tous les habitants du quartier ou de la commune. Ces animations se dérouleront en concertation avec la municipalité (lieu, communication, matériel…).

C’est lors de ces animations que les différents outils citoyens seront utilisés et distribués afin de rendre les citoyens curieux et observateurs de la biodiversité qui leur est proche : jeux, documentation, parcours autonome.

De plus, pour faciliter le lien social, nous souhaitons nous associer à un évènement qui se déroulera dans la commune et créer un jeu qui suscitera le débat. Les familles vont ainsi pouvoir échanger sur leur vision de la biodiversité.

La première animation citoyenne consistera à proposer un parcours en autonomie afin de faire découvrir au plus grand nombre la nature de leur ville, village ou quartier. Lors de cet évènement, les acteurs locaux seront sollicités. A l’aide de l’application géocaching, en autonomie, les familles se déplaceront et s’arrêteront à plusieurs escales à la recherche de trésor pour découvrir la nature de leur commune. Un temps sera encadré par des intervenants sur un jeu.

Le deuxième temps famille sera prévu en fin de projet. Ce temps sera un temps de valorisation du projet. Plusieurs ateliers sont envisageables : présentation des élèves, exposition, film, repas, intervention d’une personne extérieure  …

 

3.     Indicateurs d’évaluation

  • Nombre de communes adhérant au projet : 5
  • Nombre de classes adhérant au projet : 10
  • Nombre d’animations scolaires : 40
  • Nombre d’animations familles : 10
  • Nombre de scolaires et de citoyens sensibilisés
  • Rédaction d’articles de presse
  • Nombre de plaquettes ou fiches espèces distribuées

 

Pour les animations scolaires, des fiches d’évaluation seront distribuées aux enseignants partenaires du projet.

 

4.     Partenaires techniques

  • GRAINE Poitou-Charentes
  • Inspection académique
  • Elus et agents des communes
  • Associations locales

 

Ce programme est financé par :

 

 

Les messicoles

Les messicoles

  1. Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Les plantes messicoles sont pour la plupart des plantes fortement menacées que ce soit en Poitou-Charentes mais aussi à l’échelle nationale. Ces espèces sont depuis toujours liées aux activités culturales humaines (céréales, vignes, vergers). La plupart de ces espèces ont connu un effondrement de leurs populations au cours des 30 dernières années. Il semble rester quelques bastions correspondant à des zones historiques de cultures céréalières (plaine d’Aunis, sud-est de la Charente, Nord de la Vienne), ayant justifié ponctuellement la création de ZNIEFF.

La cause principale de la régression d’un grand nombre d’espèces est l’intensification agricole notamment par l’utilisation d’intrants (engrais minéraux et herbicides), l’agrandissement des parcelles et la modification des techniques culturales (labour profond sur les cultures céréalières, travail du sol petit à petit abandonné dans les vignobles, densification des semis de céréales, modification des rotations culturales (intégration de cultures de printemps comme le maïs ou le tournesol)).

L’objectif serait ici d’améliorer les connaissances sur les populations d’espèces messicoles suite à la recherche menée entre 2005 et 2009 (état de conservation, secteur à enjeux) et d’initier des actions concrètes de conservation en collaboration avec le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (Plan Régional d’Action ?). Afin de contribuer à la conservation de ces espèces et des techniques de cultures traditionnelles, des actions de formation et communication seront mises en places (notamment auprès des lycées agricoles, des organismes agricoles (réseau Inpact, chambres d’agricultures, et des syndicats viticoles).

La plupart de ces espèces comportent une forte valeur patrimoniale dont certaines ont presque disparu à l’échelle nationale (Nigella arvensis).

 

  1. Description des actions

    • Phase 1 (2018) : Préparation du travail terrain prévu en phase 2 

Inventaire des plantes messicoles

Description des actions : Elaboration des protocoles d’inventaires, de la collecte des données et choix des secteurs étudiés

  • Accompagnement du CBNSA pour l’élaboration d’une liste d’espèces messicoles pour la région Poitou-Charentes et sélection des espèces et secteurs géographiques cible en partenariat avec le CBNSA selon la méthodologie du plan national d’action
  • Elaboration d’un plan d’échantillonnage
  • Collecte des données bibliographiques éventuelles dans chaque département
  • Cartographie des secteurs à fort enjeux
  • Définition d’une méthode commune de récolte des données (méthodologie PNA), outils de saisie et calendrier d’inventaire
  • Description d’une méthodologie pour le suivi pluriannuel de parcelles prioritaires à forte diversité et/ou forts enjeux (nombre de sites par département, etc.) afin d’observer l’évolution des populations de certaines espèces et l’évolution des habitats (Stellarietea mediae) à l’échelle d’un site en fonction des pratiques culturales.
  • Test des protocoles de récolte des données (au moins pour le suivi des sites)
  • Formations PC et départementales / reformer un réseau d’observateurs et l’animer
  • Premières prospections

Description des actions : Sensibilisation des acteurs

  • Prise de contact avec des futurs agriculteurs (lycées agricoles, MFR…), agriculteurs engagés (MAE en ZPS, Inpact…), Chambre d’agriculture, Syndicats interprofessionnels viticoles (Cognac, Vin de Loire) et échange sur la mise en place d’actions.
  • Mise en lien avec le programme Agrifaune en partenariat avec les Fédérations départementales des chasseurs et l’ONCFS
  • Travail sur l’adaptation du cahier des charges de certaines mesures agri-environnementales en faveur des plantes messicoles.
  • Rédaction de communiqués de presses et d’articles associatifs
  • Réactualisation de la plaquette sur les messicoles éditée en 2010 par PCN
  • Sensibilisation auprès du grand public

 Vous pouvez retrouver ci-dessous une vidéo, réalisée par l’équipe de Vienne Nature, présentant les messicoles en Poitou-Charentes

 

  • Phase 2 (2019) : Objectifs : Inventaire des plantes messicoles / Suivis d’un réseau de parcelles à forts enjeux / sensibilisation des acteurs du secteur

                Préparation de la restitution prévue en phase 3

Description des actions : fin de l’Inventaire des mailles et début des suivis des parcelles prioritaires

  • Suite des inventaires réalisés en phase 1
  • Suivis de parcelles à forts enjeux
  • Collecte de données ponctuelles par les bénévoles (en particulier sur certaines espèces cibles)
  • Réunions de travail/concertation au sujet de la restitution :
    • Choix du format le plus adapté
    • Public ciblé
    • Moyens de diffusion

Description des actions : Sensibilisation des acteurs

  • Formation/sensibilisation auprès des futurs agriculteurs (lycées agricoles, MFR…), agriculteurs engagés (MAE en ZPS, Inpact…), Chambre d’agriculture, Syndicats interprofessionnels viticoles (Cognac, Vin de Loire).
  • Porter à connaissance auprès des exploitants de la présence d’espèces à enjeux.
  • Mise en lien avec le programme Agrifaune en partenariat avec les Fédération départementale des chasseurs et l’ONCFS
  • Information sur le label végétal local et vraies messicoles auprès des collectivités territoriales pour mise en application sur de nouvelles parcelles

Description des actions : Mise en place d’action de conservation in situ

  • Travail en collaboration avec le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Travail en collaboration avec des agriculteurs volontaires

 

  • Phase 3 (2020)

Objectifs : Mise en place de suivis de sites prioritaires / actions de conservations en collaboration avec le CBNSA et le CREN Poitou-Charentes

Description des actions : suivis de sites prioritaires

  • Maintien du Suivi des parcelles présélectionnées en phase 2 et si possible ajout de nouvelles parcelles à suivre

Description des actions : Mise en place d’action de conservation in situ

  • Travail en collaboration avec le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Travail avec un réseau d’agriculteurs volontaires

 

                     Restitution / Diffusion des résultats

Description des actions : Fin des inventaires, analyses et interprétation des résultats, rédaction du document final, journées techniques, support d’informations

 

  • Prospections de sites/stations complémentaires
  • Réalisation de supports d’information :
  • plaquettes ou posters
  • article clé en main pour diffusion sur les sites internet des collectivités ou dans les bulletins municipaux
  • Sensibilisation du public
  • Sensibilisation du grand public : sensibilisation aux rôles des plantes messicoles / Animations grand public.
  1. Indicateurs d’évaluation – Phase 1

  • Elaboration d’une méthodologie d’inventaire
  • 2000 données récoltées notamment sur les espèces à enjeux
  • Cartographie des secteurs à forte densité et forts enjeux en messicoles
  • 1 formation de reconnaissance des plantes messicoles par département pour les bénévoles ainsi qu’une formation régionale
  • 1 plaquette : actualisation et réimpression de la plaquette PCN
  • 1 article de presse et 1 article de revue associative par département
  • 1 animation grand public par département
  1. Partenaires techniques du projet

  • Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique
  • Conservatoire d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes
  • Syndicats interprofessionnels du Cognac et autres syndicats viticoles
  • Botanistes locaux
  • Réseau Inpact (Agrobio, CIVAM…)
  • Chambre d’agriculture
  • Lycées agricoles et MFR
  • Associations portant les MAE sur les ZPS
  • Fédérations Départementales des Chasseurs / Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • DREAL
  • DDT

 

Programme soutenu financièrement par :

Conférence 2017 – « La prodigieuse vie des sols »

Conférence 2017 – « La prodigieuse vie des sols »

 

Poitou-Charentes Nature a organisé le 30 octobre 2017, dans le cadre du 33e Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute et avec le soutien du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, une conférence-débat : « La prodigieuse vie des sols ».

Cette conférence a été enregistrée par RCF Poitou et est accessible en podcast :

Ecouter ici la première partie de la conférence.
Ecouter ici la deuxième partie de la conférence.

Le sol, milieu vivant, renferme plusieurs centaines d’espèces de taille et de forme variées qui restent largement méconnues.

Le rôle du sol en tant que réservoir de biodiversité est aujourd’hui bien reconnu.

C’est donc peu dire que la préservation de la biodiversité du sol est un enjeu agroécologique majeur pour une agriculture performante et durable.

 

Ces différents points ont été traités lors de deux parties : la première sous forme de conférence, et la deuxième sous forme de débat.

Est intervenue pour la première partie :

Madame Nathalie CASSAGNE, enseignant-chercheur à l’Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers.

Vous pouvez retrouver ici son exposé

Sont intervenus pour la deuxième partie :

Monsieur Jean-Claude BEVILLARD, copilote du Pôle Agriculture de FNE.

Monsieur Jean-Luc FORT, Chambre Régionale d’Agriculture.

Monsieur Pierre-Marie MOREAU, coordinateur de Terre de liens Poitou-Charentes.