Oiseaux des carrières du Poitou-Charentes

Oiseaux des carrières du Poitou-Charentes

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

De tous temps, les hommes ont extrait des matériaux du sol, notamment pour construire leurs habitations, et aujourd’hui les infrastructures indispensables à notre société. Les oiseaux se sont adaptés à ces activités, en colonisant les milieux ainsi créés par l’homme : mares ou plus vastes zones humides des gravières et des sablières, fronts de taille des carrières calcaires ou terrils des carrières de roche massive.

Les départements des Deux-Sèvres, de la Vienne, de Charente et de Charente-Maritime abritent de nombreuses carrières de typologies très variées, en cours ou en fin d’exploitation. Ces carrières sont principalement des carrières d’argile, de calcaire, des sablières (principalement dans la Vienne) et de matériaux éruptifs. Ce sont ces dernières qui produisent l’essentiel (80 %) des matériaux du département des Deux-Sèvres. Cela représente, en termes de surface exploitée, une superficie d’environ 650 ha (source : DREAL, analyse de l’existant, 2013).

L’existence d’une association de valorisation autour des activités et des sites d’extraction en Deux-Sèvres, baptisée « L’homme et la Pierre » dont les actions sont reconnues est un point très positif pour le projet. Cette association a permis en 2018, que le GODS puisse rencontrer les principaux acteurs de la filière en Deux-Sèvres.

Le potentiel de valorisation de ce projet est important, de par la présence d’espèces très emblématiques. De plus, ces oiseaux semblent assez bien s’adapter à l’activité industrielle adjacente. Chacun des interlocuteurs trouvera son intérêt à mieux se connaître mutuellement. Le GODS, la délégation LPO Poitou-Charentes, Charente Nature et Nature Environnement 17 apporteront leur expertise sur les oiseaux dans leurs départements respectifs.

Ce projet se donne comme objectifs en 2020 :

1) Améliorer nos connaissances sur les oiseaux des carrières dans chaque département du Poitou-Charentes ;

2) Créer ou développer des partenariats avec les carriers pour les sites industriels ou les propriétaires de carrières abandonnées ;

3) Sensibiliser ces nouveaux partenaires et leurs salariés aux enjeux de conservation relatifs à l’avifaune dans les carrières du Poitou-Charentes ;

4) Proposer des actions, des aménagements et des conseils pour pérenniser, favoriser voir attirer les espèces, en tenant compte des contraintes de sécurité des sites et de celles de l’activité industrielle, pour éviter par exemple les dérangements ou les destructions accidentelles (signalisation des nids, balisages, etc.) et ce au cours des différentes phases de la vie des sites ;

5) Valoriser les actions entreprises par les industriels et les propriétaires de carrières pour la préservation des oiseaux par la réalisation de différents outils de communication permettant d’assurer la diffusion des connaissances acquises au cours du projet.

2.     Description des actions

L’action est centrée autour d’oiseaux nicheurs patrimoniaux et des types de carrières qui y sont associés. Les espèces ciblées sont les suivantes :

  • Le Faucon pèlerin, est une espèce emblématique des milieux rupestres en France : après avoir frôlé la disparition dans les années 1970-1980 en raison de l’utilisation des pesticides organochlorés qui rendait stérile les oiseaux, l’espèce est aujourd’hui en pleine expansion dans l’ouest de la France. Il est aujourd’hui sorti de la liste rouge des espèces menacées d’extinction. Malgré tout, sa position au sommet de la chaîne alimentaire, la pression qu’il exerce sur les populations de Pigeon Biset domestique, son effectif aujourd’hui très limité en Deux-Sèvres (5 – 7 couples en 2017) ou en Vienne, et la proximité avec les activités industrielles nécessite un travail de conservation très spécifique ; C’est également un très bon ambassadeur.
  • Le Traquet motteux est un nicheur très rare en Poitou, il affectionne surtout les petites carrières calcaires, généralement à l’abandon, ou les terrils des grandes carrières de roche massive. Il est inscrit comme « en danger » sur la liste rouge des oiseaux nicheurs du Poitou-Charentes. Cette espèce niche au sol, et s’expose donc à la destruction directe par écrasement par les engins sur les sites en activité.
  • Le Guêpier d’Europe et l’Hirondelle de rivage sont deux espèces qui nichent dans des terriers qu’elles creusent dans des matériaux sableux. Elles ne sont pas menacées en France, mais leur caractère emblématique, leur écologie très particulière et leur rareté en Deux-Sèvres (respectivement environ 5 et 50 terriers occupés connus en 2017), en Vienne ou dans les Charentes, où ces deux espèces sont plus abondantes, nécessite une attention particulière.
  • Le Hibou Grand-Duc d’Europe est en train de coloniser le Poitou-Charentes sur 3 sites en Charente et un site probable en Vienne en utilisant les carrières comme site de reproduction. Il utilise des carrières de typologie proche de celles occupées par le Faucon pèlerin, et parfois des sites identiques. En tant qu’espèce nocturne emblématique, il constitue une autre possibilité de valorisation du programme.

A ce cortège de cinq espèces emblématiques, une attention particulière sera également portée à trois autres espèces patrimoniales pouvant occuper les carrières suivies : le Grand Corbeau, le Petit Gravelot et l’Œdicnème criard.

Après une phase de recherche bibliographique et de synthèse des données historiques par espèce sur les différents types de carrière, nous rechercherons et tenterons de suivre la reproduction de ces espèces sur les sites historiques et nous prospecterons des sites potentiellement favorables à ces espèces. Ces inventaires se feront depuis des espaces publics (voiries, belvédères, etc.) ou à l’intérieur des carrières selon les autorisations obtenues suites aux prises de contact avec les carriers et les propriétaires.

Nous nous réfèrerons aux travaux d’inventaires naturalistes déjà réalisés par Deux Sèvres Nature Environnement sur de nombreuses carrières des Deux-Sèvres ainsi que par le CEN Nouvelle-Aquitaine pour les carrières qu’il gère déjà en Poitou-Charentes (Marne, Doux). La LPO, Charente Nature et Nature Environnement 17 s’appuieront sur des suivis entrepris précédemment. Le GODS s’appuiera sur le réseau « L’homme et la Pierre », l’association de valorisation des carrières créée par les professionnels, et sur nos propres contacts pour mettre en place des partenariats.

Nous communiquerons également au cours de cette phase sur les résultats des inventaires, les enjeux ornithologiques au sein des carrières auprès de publics variés au travers l’édition d’une plaquette et la création d’une exposition.

 

Réalisations Phase 1 et 2 (2018 et 2019) : Etat des lieux des connaissances, inventaires des oiseaux patrimoniaux, création de partenariats, communications des oiseaux des carrières du Poitou (Deux-Sèvres et Vienne)

1) Amélioration des connaissances

– Etat des lieux des connaissances (bibliographie, synthèse),

– Recherche et suivi d’espèces patrimoniales sur sites historiques,

– Prospections sur les carrières jugées favorables.

2) Créer des partenariats avec les carriers ou les propriétaires de carrières abandonnées

– Par la réalisation d’un diaporama de présentation du projet et de sensibilisation aux mœurs des espèces cibles, la rédaction d’un courrier et rendez-vous d’information.

3) Mise en œuvre des premières actions de communication

– Publications des résultats des inventaires (Facebook, newsletter et revue GODS, LPO),

– Articles de presse et radios locales pour présenter les enjeux ornithologiques dans les carrières,

– Diffusion d’articles spécifiques dans les revues professionnelles, conférence,

– Signature de conventions entre les APNE et les carriers pour officialiser les différents partenariats en Vienne et Deux-Sèvres.

4) Etude de faisabilité pour la mise en œuvre de deux innovations technologiques (seulement en Deux-Sèvres)

– Mise en place d’une webcam sur un nid de Faucon pèlerin et diffusion en streaming sur internet, notamment dans le but d’avoir un support de qualité en vue des actions de sensibilisation,

– Possibilité d’utiliser un drone pour réaliser, sans déranger les oiseaux ni l’activité industrielle, les inventaires des espèces patrimoniales dans les carrières les moins accessibles.

 

Phase 3 (2020) : Etat des lieux des connaissances, inventaires des oiseaux patrimoniaux, création de partenariats, communications (Poitou-Charentes)

1) Amélioration des connaissances

– Etat des lieux des connaissances (bibliographie, synthèse),

– Recherche et suivi des 5 espèces emblématiques (Faucon pèlerin, Guêpier d’Europe, Hirondelle de rivage, Traquet motteux, Hibou Grand-Duc) sur sites historiques,

– Prospections sur les carrières jugées favorables.

2) Développement de partenariats avec les carriers ou les propriétaires de carrières abandonnées

– Par la réalisation d’un diaporama de présentation du projet et de sensibilisation aux mœurs des espèces cibles, la rédaction d’un courrier et des rendez-vous d’information sur sites,

– Sensibiliser les salariés des entreprises et les propriétaires à la présence et aux rôles des oiseaux par la réalisation d’une présentation montrant l’état des lieux de l’avifaune des carrières en Poitou-Charentes et mettant en avant les enjeux de conservation,

– Valoriser le travail des industriels et des salariés dans les actions de communication entreprises,

– Signature de conventions entre les APNE et les carriers pour officialiser les différents partenariats en Vienne et Deux-Sèvres et éventuellement dans les Charentes.

3) Propositions d’actions en faveur de l’avifaune

En fonction des premiers résultats des inventaires 2018, 2019 et début 2020, les APNE proposeront aux industriels et aux propriétaires des actions de gestion pour favoriser, attirer ou pérenniser la présence des espèces patrimoniales ou vulnérables :

– en tenant informer les industriels de la présence des espèces, pour éviter notamment les dérangements ou les destructions accidentelles,

– en mettant en place, le cas échéant, des mesures d’évitement temporaire : piquetage, balisage et signalisation d’éventuels nids, qu’ils soient au sol, dans la végétation ou sur les fronts de taille pendant la saison de nidification,

– en proposant des aménagements simples (nichoirs, plateformes, terrassements, etc.) qui peuvent permettre l’installation des espèces. A noter que ces aménagements présentent l’avantage d’avoir une localisation « choisie » par l’homme et donc de faciliter l’activité industrielle adjacente,

– en fonction de la phase de la vie du site, la prise en compte de ces espèces pour les phases à venir est primordiale, notamment en vue du réaménagement du site qui conclut la phase d’exploitation. Les APNE rechercheront, en partenariat avec les professionnels et les institutions en charge de ces dossiers, des solutions permettant de concilier les obligations réglementaires en la matière et la présence de ces espèces.

4) Mise en œuvre d’actions de communication

– Rédaction et diffusion des fiches espèces et de mesures de gestion,

– Publications des résultats des inventaires (pages Facebook, newsletters et revues GODS, LPO, Charente Nature et Nature Environnement 17),

– Articles de presse et radios locales pour présenter les enjeux ornithologiques dans les carrières,

– Rédaction et diffusion d’articles spécifiques dans les revues professionnelles (interne et externe), – Participation aux journées portes-ouvertes organisées par l’UNICEM ou pendant la Semaine de l’industrie,

– Participation à une rencontre régionale des professionnels

– Création de panneaux de présentation des espèces cibles (partie 1 de l’exposition),

– Réédition de la plaquette de la LPO sur les oiseaux des carrières aux couleurs et logos du projet régional.

Phase 4 (2021) : Inventaires et suivis, sensibilisation des carriers et des propriétaires, propositions d’actions en faveur de l’avifaune, poursuite de la communication, mise en œuvre d’innovations technologiques (Poitou-Charentes)

1) Amélioration des connaissances

– Poursuite des recherches et suivis d’espèces patrimoniales sur sites historiques,

– Prospections sur les carrières jugées favorables.

2) Poursuite et développement des partenariats noués avec les carriers ou les propriétaires de carrières abandonnées :

– Sensibiliser les salariés des entreprises et les propriétaires à la présence et aux rôles des oiseaux par la réalisation d’une présentation montrant l’état des lieux de l’avifaune des carrières en Poitou-Charentes et mettant en avant les enjeux de conservation,

– Valoriser le travail des industriels et des salariés dans les actions de communication entreprises,

– Valoriser le travail des industriels et des salariés dans les actions de communication en direction des différents publics,

– Signature de conventions entre les APNE et les carriers pour officialiser les différents partenariats en Poitou-Charentes.

3) Propositions d’actions en faveur de l’avifaune

En fonction des premiers résultats des inventaires 2019, et des observations du printemps 2020, les APNE proposeront aux industriels et aux propriétaires des actions de gestion pour favoriser, attirer ou pérenniser la présence des espèces patrimoniales ou vulnérables :

– en tenant informé les industriels de la présence des espèces, pour éviter notamment les dérangements ou les destructions accidentelles,

– en mettant en place, le cas échéant, des mesures d’évitement temporaire : piquetage, balisage et signalisation d’éventuels nids, qu’ils soient au sol, dans la végétation ou sur les fronts de taille pendant la saison de nidification,

– en proposant des aménagements simples (nichoirs, plateformes, terrassements, etc.) qui peuvent permettre l’installation des espèces. A noter que ces aménagements présentent l’avantage d’avoir une localisation « choisie » par l’homme et donc de faciliter l’activité industrielle adjacente,

– en fonction de la phase de la vie du site, la prise en compte de ces espèces pour les phases à venir est primordiale, notamment en vue du réaménagement du site qui conclue la phase d’exploitation.

Les APNE rechercheront, en partenariat avec les professionnels et les institutions en charge de ces dossiers, des solutions permettant de concilier les obligations réglementaires en la matière et la présence de ces espèces.

4) Poursuite des actions de communication

– Publications des résultats des inventaires (Facebook, newsletter et revue GODS), autres revues spécialisées en ornithologie,

– Articles de presse et radios locales pour présenter les résultats des inventaires et les actions entreprises par les carriers et les propriétaires,

– Diffusion d’articles spécifiques dans les revues professionnelles, participation aux journées portes-ouvertes organisée par l’UNICEM ou pendant la Semaine de l’industrie, conférences,

– Finalisation de l’exposition régionale (partie 2) en complément des panneaux espèces et en fonction des résultats pour proposer une exposition itinérante présentant les connaissances acquises au cours du projet, les grands enjeux de conservation, les mesures entreprises par les professionnels ou les propriétaires, la gestion et les aménagements…

5) Sensibiliser le grand public, les salariés et leurs familles

– à la présence des oiseaux dans les carrières et à leur écologie souvent particulière et passionnante par la mise en place d’animations grand public et en direction des familles des salariés des sites industriels,

– à la biologie d’une espèce emblématique des falaises, le Faucon pèlerin, qui bénéficiera d’un support d’animation « sur-mesure » grâce à la diffusion en streaming des images d’un couple nicheur de cette espèce. Des visites de sites pourront également être organisées pour comprendre l’activité et la vie des carrières.

3.     Partenaires techniques

  • Les professionnels de l’extraction et de la transformation des ressources exploitables du sous-sol
  • Les propriétaires ou les gestionnaires des sites non exploités
  • L’association « L’homme et la pierre »
  • Le Conservatoire d’Espaces Naturel (CEN) Nouvelle-Aquitaine
  • La Direction Régionale de l’Environnement , de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine
  • UNICEM, UNPG, URPG
  • Charte Environnement
  • CCI
  • Deux-Sèvres Nature Environnement (DSNE)
  • Préfecture

4. Partenaires financiers

Observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes

Observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes

La France s’est engagée à stopper l’érosion de la biodiversité avant 2010.
Or les conclusions de l’inventaire régional des sources de données de l’environnement indiquent que peu d’indicateurs sont disponibles actuellement en Poitou-Charentes pour évaluer l’évolution des populations animales et végétales.
Ce constat a aussi été formulé lors des allocutions conclusives du Séminaire Chizé II, faisant suite au séminaire du 27/11/1999 la représentante du Conseil Régional de Poitou-Charentes indiquant d’ailleurs que la mise à disposition d’informations fiables et actualisées sur l’état de santé du patrimoine naturel était essentielle.
De nombreuses données sont collectées par les naturalistes chaque année. L’élaboration d’indicateurs réguliers sur l’état de santé de la biodiversité régionale est donc tout à fait réalisable.

C’est dans cet objectif que les associations de protection de la nature regroupées au sein de Poitou-Charentes Nature ont décidé de contribuer à la mise en œuvre d’un observatoire de la biodiversité en Poitou-Charentes.

A court terme, la mise en œuvre d’un observatoire de la biodiversité vise à dresser un état de santé de la biodiversité picto-charentaise. Il permet d’apporter quelques éléments d’évaluation de l’évolution récente des peuplements d’après les données disponibles. Il contribuera à alimenter en informations naturalistes la plate-forme d’information du Réseau Partenarial des Acteurs du Patrimoine Naturel (RPAPN).
A long terme, l’observatoire, en s’ouvrant à l’ensemble des partenaires environnementaux, pourra devenir un outil d’évaluation de l’impact des politiques de préservation de la biodiversité en Poitou-Charentes en fournissant annuellement des indicateurs annuels et contribuera au suivi national de la biodiversité.
Il permettra par ailleurs de suivre l’impact du changement global sur le patrimoine naturel régional (réchauffement du climat, modification de l’occupation du sol, pollution…).

Par ailleurs, une plaquette sur la biodiversité en Poitou-Charentes vient d’être éditée, elle est téléchargeable gratuitement.

Enquête muscardin : partons à la recherche de noisettes rongées !!

Enquête muscardin : partons à la recherche de noisettes rongées !!

Pour mieux connaître la répartition du Muscardin en Poitou-Charentes, nous vous invitons à récolter les noisettes rongées. Le Muscardin est un petit rongeur d’à peine 9 cm qui possède un pelage orange-brillant lui valant le surnom de « rat-d’or ». Nous connaissons peu de choses sur sa répartition en Poitou-Charentes, cette espèce protégée est très discrète et semble se raréfier en France.

Pourquoi participer ?  Pour améliorer nos connaissances sur la répartition du Muscardin en Poitou-Charentes.

Qui peut participer ?  Tout le monde peut participer !

Quand récolter les noisettes ? De fin août à décembre.

Où ? Au pied des noisetiers.

Comment reconnaître une noisette rongée par un Muscardin ? Le trou fait par le muscardin dans la noisette est très régulier, souvent presque rond (8 à 10 mm de diamètre). Le bord interne est lisse (pas de trace de dents). Le bord externe peut présenter plus ou moins quelques marques de dents. Retrouver ici la Clé de détermination des restes de noisettes consommées

Comment transmettre les noisettes ramassées ? Vous pouvez nous envoyer ou nous déposer vos noisettes à l’association de votre département ou nous envoyer une photo en gros plan des noisettes rongées, en précisant la date, le lieu de récolte (commune, lieu-dit) et vos coordonnées.

 

A qui transmettre les indices ?

En Charente (16) :

Charente Nature : Impasse Lautrette – 16000 ANGOULEME

En Charente-Maritime (17) :

La Ligue pour la Protection des Oiseaux : 8 rue du Docteur Pujos CS 90263 – 17305 ROCHEFORT CEDEX

Nature Environnement 17 : 2 Avenue Saint-Pierre – 17700 SURGERES

En Deux-Sèvres (79) :

Deux-Sèvres Nature Environnement : 48 rue Rouget de Lisle -79000 NIORT

En Vienne (86) :

Vienne Nature : 14 rue Jean Moulin – 86240 FONTAINE-LE-COMTE

 

Nous analyserons les noisettes rongées et nous vous indiquerons l’identité du « grignoteur » !

Ce programme est réalisé grâce au soutien financier de :

Plaquette Grand rhinolophe

Plaquette Grand rhinolophe

Une plaquette de sensibilisation a été créée.
D’un format A5, elle évoque :

  • les principales menaces
  • découvrir et préserver
  • comment agir

 

Cette plaquette a été imprimée à 5 000 exemplaires ; il est prévu de la diffuser notamment  auprès des professionnels du bâtiment et de la profession agricole.

Retrouver le contenu de celle-ci :   Plaquette_Grand_rhinolophe_PCN_2017

Plaquette Alyte accoucheur

Plaquette Alyte accoucheur

Une plaquette de sensibilisation vient d’être créée en cette fin de programme.
D’un format A5 trivolet paysage et en couleur, elle présente le programme mis en place en Poitou-Charentes, l’Alyte accoucheur, quelques résultats et les pistes de conservation de l’espèce.
Elle a été imprimée à 4 000 exemplaires et sera distribué à diverses occasions :
– Sorties grand public ;
– Auprès des bénévoles des associations ;
– Auprès de certaines collectivités territoriales partenaires et/ou demandeuses de renseignements ;
– Manifestations où sont présentes les différentes associations de protection de la nature ;
– …

Pour voir cette plaquette :  Plaquette_Alyte_PCN_2017

Plaquette: « La Biodiversité en Poitou-Charentes »

Plaquette: « La Biodiversité en Poitou-Charentes »

2010, année de la biodiversité ; une belle occasion pour proposer un bilan synthétique de l’état du patrimoine naturel en Poitou-Charentes !

Avec le soutien de la Région Poitou-Charentes, de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement et de l’Union Européenne (FEDER), les associations de Poitou-Charentes Nature mutualisent leurs connaissances pour dresser l’inventaire des espèces sauvages, faire un bilan des connaissances et évaluer l’état de santé de la biodiversité locale.

La plaquette « Biodiversité en Poitou-Charentes », parue en juin 2011, synthétise ces travaux. Elle définit le concept de biodiversité, restitue la région dans son contexte biogéographique et présente l’évolution ancienne et récente des principaux paramètres environnementaux.
Un bilan des connaissances relatives aux habitats, à la flore et la faune du Poitou-Charentes est proposé, dans une approche par groupe biologique, par quelques uns des meilleurs naturalistes de la région.
Cette approche multidisciplinaire permet, pour la première fois, de dresser un état des lieux synthétique et global, en identifiant notamment les grands enjeux liés à la préservation de la nature en Poitou-Charentes et en dessinant les perspectives des grands travaux à entreprendre.

Sommaire :

  • Le Poitou-Charentes et son contexte biogéographique
  • L’évolution des conditions environnementales
  • Les habitats naturels
  • Les plantes sauvages
  • Champignons, mousses, algues et compagnie
  • La faune
  • État de la biodiversité en Poitou-Charentes
  • Vers une préservation intégrée de la biodiversité

Éditée à 5 000 exemplaires par Poitou-Charentes Nature, cette plaquette est diffusée auprès de nos partenaires institutionnels. Disponible en PDF :  Plaquette biodiversité.

Elle peut aussi être demandée gratuitement en version papier au siège de l’association ou contre les frais de port, soit 3,60 € en chèque (250 g).
Bon de commande publications PCN format PDF
Bon de commande publications PCN format Word

Plaquette et fiches « Connaître et protéger les chauves-souris en Poitou-Charentes »

Plaquette et fiches « Connaître et protéger les chauves-souris en Poitou-Charentes »

Afin d’en savoir plus sur les chauves-souris, Poitou-Charentes Nature a réédité le dépliant 3 volets couleur « Connaître et protéger les chauves-souris en Poitou-Charentes« . Cette réédition s’accompagne maintenant d’un ensemble de fiches rédigées par Charente Nature, Nature Environnement 17, la LPO, Vienne Nature, sous la coordination de Deux-Sèvres Nature Environnement et qui présentent les espèces ou groupes d’espèces de la région Poitou-Charentes ainsi que leurs milieux de prédilections (naturels ou bâtis).

Le dépliant est disponible en téléchargement (pdf – 1,8 Mo) – Plaquette Chauves-souris

10 fiches espèces :

5 fiches milieux :

Nous remercions nos partenaires sans qui cette plaquette et ces fiches n’auraient pas pu être édités