Mise en œuvre du Plan Régional d’Action en faveur des Odonates (PRAO) sur les milieux lotiques

1.     Présentation du projet, du contexte et des objectifs

Si elles sont encore nombreuses à peupler nos étangs et nos rivières, la plupart des espèces d’Odonates subissent la dégradation de leurs habitats de reproduction. Recalibrage de rivières, drainage, comblement des mares, pollutions, fermeture des milieux… sont autant de facteurs qui conduisent à l’appauvrissement de notre faune odonatologique. Plusieurs espèces sont au bord de l’extinction ou se trouvent dans un état de conservation défavorable. Dans le cadre de ses engagements et pour faire face à l’érosion de la biodiversité, l’Etat français a souhaité mettre en place des plans de restauration nationaux pour les espèces dont l’état de conservation n’est pas favorable. Un plan d’action national en faveur des Odonates a été élaboré par l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE). La rédaction de la déclinaison régionale de ce plan a été confiée à Poitou-Charentes Nature (PCN), structure associative qui œuvre depuis plusieurs années à l’amélioration des connaissances odonatologiques du Poitou-Charentes (avec notamment publication en 2008 d’un atlas des libellules du Poitou-Charentes), qui dispose donc avec ses associations membres de l’expérience et des compétences pour cette action. L’élaboration de ce plan s’est appuyée sur un réseau de partenaires composé des associations naturalistes membres de Poitou-Charentes, de collectivités territoriales, d’établissements publics, ainsi que d’experts régionaux impliqués dans le suivi des espèces d’Odonates de façon générale.

Ce plan vise 17 espèces inscrites au Plan National d’Actions ou appartenant à la Liste Rouge des Odonates menacés du Poitou-Charentes et classées en danger critique d’extension « CR » et  en danger « EN » selon les critères UICN.

Le Plan Régional d’Action en faveur des Odonates (PRAO) prévoit plus d’une trentaine d’actions visant à préserver les espèces menacées. L’objectif de ce projet est de mettre en œuvre des actions du plan régional sur les milieux lotiques.

 

2.     Description des actions

2.1.      Action 1 (2018-2019)

  • Améliorer les connaissances sur la répartition de quatre espèces prioritaires des milieux courants (Action AC.2.1 du PRAO) : Gomphus flavipes, Gomphus graslinii, Ophiogomphus cecilia, Macromia splendens à partir de prospection sur des placettes ciblées sur des secteurs potentiellement favorables (40 par an/département, avec 2 passages par site).

2.2.      Action 2 (2018)

  • Réaliser des suivis standardisés à long terme des espèces prioritaires des milieux courants (Action AC.4.3 du PRAO) : Coenagrion mercuriale, Gomphus flavipes, Gomphus graslinii, Ophiogomphus cecilia, Oxygastra curtisii sur des placettes (2 passages sur 160 sites par an répartis sur l’ensemble de la région, soit 40/département).

Cette action permettra de mesurer l’efficacité des mesures réalisées au sein des contrats territoriaux à travers l’évolution des cortèges odonatologiques. Ce suivi pourra être utilisé comme un indicateur par les syndicats de rivières.

2.3.      Action 3 (2018-2019)

Gérer et animer une base de données documentaire (Action R.11.1 du PRAO) afin de recenser le maximum d’actions réalisées sur les odonates par les APNE mais aussi par les partenaires : collectivités, syndicats de rivières, réserves…

 

3.     Indicateurs d’évaluation

  • Action 1 : Nombre de placettes d’inventaire (40/département : 160), transmission des données au SINP
  • Action 2 : Nombre de placettes de suivi (40/département : 160)
  • Liste des espèces par cours d’eau et placette (cortège d’espèces)
  • Rédaction d’un protocole reproductible et élaboration d’un rapport d’activité de cette phase 1 (2018)

 

4.     Partenaires techniques

Syndicats de rivière

Ce programme est financé par :