Alyte

 


Écoute en ligne du chant de l’Alyte.
Merci à Bufo Alsace pour la mise à disposition de cet enregistrement.

L’Alyte accoucheur (Alytes obstetricans) est un petit amphibien dont la longueur du corps ne dépasse pas 5 centimètres. Bien que présent notamment dans des habitats anthropiques, l’Alyte accoucheur passe souvent inaperçu et les contacts que l’on peut avoir avec l’espèce sont essentiellement sonores. L’Alyte chante de février à l’automne avec des émissions caractéristiques, réalisées par les mâles, s’apparentant à une note brève et flûtée. Emis essentiellement de nuit, le chant peut évoquer celui du Hibou petit duc, un petit rapace nocturne présent dans les zones les plus méridionales du Poitou-Charentes avec lequel il peut être confondu.

Mâle adulte d’Alyte accoucheur

L’Alyte vit près des points d’eau (mares, fontaines, lavoirs, sources, petits ruisseaux) et affectionne des habitats variés et ensoleillés dans lesquels il peut trouver refuge : talus, murets, jardins, tas de bois et/ou de pierre, prairies… L’essentiel des populations connues en Poitou-Charentes se situe aujourd’hui en ville et/ou à proximité des villages.

Têtard d’Alyte accoucheur

Le comblement de gravières, l’utilisation de produits chimiques en milieu urbain, la raréfaction des refuges et des sites de pontes, l’enfrichement de coteaux présentant des populations sont autant de menaces qui pèsent sur l’Alyte accoucheur.

Site favorable à l’Alyte accoucheur

De par ses mœurs, sa proximité à l’homme, son statut de conservation, sa discrétion, il parait important de mener un programme sur l’Alyte accoucheur, espèce déjà entendue de tous mais ignorée et méconnue. La diffusion des connaissances et la sensibilisation doivent permettre à cette espèce de conserver des milieux de vie, notamment chez les particuliers.

 

Ce programme bénéficie du soutien financier de :