Gallaselle, faune et habitats aquatiques souterrains en Poitou-Charentes

Gallaselle, faune et habitats aquatiques souterrains en Poitou-Charentes

Initialement centré sur la Gallaselle (petit crustacé endémique du grand centre-ouest de la France), ce programme vise aujourd’hui à dresser un premier inventaire systématique de la faune aquatique souterraine à l’échelle du Poitou-Charentes (nappes phréatiques, rivières souterraines, sous-écoulement des cours d’eau, etc.).

Parce qu’il nécessite des moyens logistiques importants (accès aux sites, échantillonnage) et des connaissances très particulières (hydrogéologie, hydrobiologie souterraine), pas moins de 20 partenaires scientifiques et techniques sont mobilisés pour mener à bien ce projet (communauté spéléologique régionale, APNE, SAGE(S), BRGM, universités de Poitiers et Lyon1, etc.).

 

Sur financement DREAL exclusif à l’origine, ce programme est désormais aussi soutenu par la Fondation LISEA Biodiversité et l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, ainsi que par la Région Poitou-Charentes.

Landes du Poitou-Charentes

Landes du Poitou-Charentes

Les landes du Poitou font partie intégrante de l’histoire paysagère et culturelle de la région. Or cet habitat est depuis de nombreuses décennies en perpétuel déclin. Il s’agit pourtant de milieux particulièrement riches d’un point de vue biologique, qui peuvent abriter des espèces faune et flore protégées et d’intérêt communautaire.

Ainsi, les grandes zones de landes ont rapidement intéressé les naturalistes et les associations de protection de la nature et sont aujourd’hui bien connues. Il n’en va pas de même pour le reste du territoire susceptible cependant d’abriter encore de petits sites pour l’instant inconnus mais susceptibles de présenter un fort intérêt en terme de conservation.

C’est donc ce constat qui a motivé la mise en place du programme « Pour une sauvegarde des landes du Poitou » par les associations de protection de l’environnement de la région, réalisé sous l’égide de Poitou-Charentes Nature – coordonné par la LPO Vienne – avec le soutien de la Région Poitou-Charentes, de l’État (DREAL) et de l’Europe (FEADER).

En savoir plus…

Dernière ligne droite

Après la phase d’inventaire des sites de landes, la tenue d’un colloque de restitution (résumé des interventions disponible) et l’édition d’une plaquette d’information (voir communication sur le programme), vient le temps de la mise en œuvre des actions de conservation.

Aujourd’hui, les landes sont principalement menacées par l’embroussaillement et le boisement des parcelles et leur préservation dépendra de leur entretien régulier.

La dernière phase du programme, initiée en janvier 2010, permettra d’établir avec les propriétaires volontaires des conventions de gestion ou des acquisitions foncières. À cette occasion, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes sera un partenaire privilégié dans ces démarches ainsi que les Conseils Généraux concernés dans le cadre de leur schéma Espaces Naturels Sensibles. Une première sélection de sites issus du Catalogue des landes a fait l’objet d’inventaires biologiques au printemps 2010. En effet, une meilleure connaissance de ces sites est indispensable pour la planification des futures actions de gestion.

Discussion des résultats de l’inventaire landes du Poitou-Charentes

Une cohérence régionale avec une base de données régionale et une couverture départementale ont permis de tirer un bilan de la distribution et de l’état de conservation général des landes de la région dans l’objectif d’améliorer la connaissance de ce milieu pour mieux le préserver.
Un ou plusieurs sites remarquables à l’échelle de chaque département ont été mis en évidence dans chaque département afin d’en déterminer à court terme les grands axes de gestion conservatoire, qui font l’objet d’un nouveau programme depuis 2009.

Protocole inventaire des landes

L’objectif de préservation des milieux et des paysages de landes et des espèces de faune et de flore qui y sont associées nécessite une bonne connaissance des milieux en question. Or, les informations dont nous disposions sur ces milieux étant hétérogènes et fragmentaires, il convenait de réaliser un inventaire descriptif et une cartographie des landes de la région (localisation et délimitation des sites, état de conservation, degré de menace, usages…).
La méthodologie de l’inventaire retenue vise à être reproductible dans l’espace (au sein des différents départements), dans le temps (pour une mise à jour de l’inventaire selon un pas de temps à définir) et entre les opérateurs (en tentant de minimiser le biais dû aux observateurs).

Alyte

Alyte

 


Écoute en ligne du chant de l’Alyte.
Merci à Bufo Alsace pour la mise à disposition de cet enregistrement.

L’Alyte accoucheur (Alytes obstetricans) est un petit amphibien dont la longueur du corps ne dépasse pas 5 centimètres. Bien que présent notamment dans des habitats anthropiques, l’Alyte accoucheur passe souvent inaperçu et les contacts que l’on peut avoir avec l’espèce sont essentiellement sonores. L’Alyte chante de février à l’automne avec des émissions caractéristiques, réalisées par les mâles, s’apparentant à une note brève et flûtée. Emis essentiellement de nuit, le chant peut évoquer celui du Hibou petit duc, un petit rapace nocturne présent dans les zones les plus méridionales du Poitou-Charentes avec lequel il peut être confondu.

Mâle adulte d’Alyte accoucheur

L’Alyte vit près des points d’eau (mares, fontaines, lavoirs, sources, petits ruisseaux) et affectionne des habitats variés et ensoleillés dans lesquels il peut trouver refuge : talus, murets, jardins, tas de bois et/ou de pierre, prairies… L’essentiel des populations connues en Poitou-Charentes se situe aujourd’hui en ville et/ou à proximité des villages.

Têtard d’Alyte accoucheur

Le comblement de gravières, l’utilisation de produits chimiques en milieu urbain, la raréfaction des refuges et des sites de pontes, l’enfrichement de coteaux présentant des populations sont autant de menaces qui pèsent sur l’Alyte accoucheur.

Site favorable à l’Alyte accoucheur

De par ses mœurs, sa proximité à l’homme, son statut de conservation, sa discrétion, il parait important de mener un programme sur l’Alyte accoucheur, espèce déjà entendue de tous mais ignorée et méconnue. La diffusion des connaissances et la sensibilisation doivent permettre à cette espèce de conserver des milieux de vie, notamment chez les particuliers.

 

Ce programme bénéficie du soutien financier de :

 

             

 

 

Mortalité routière pour la faune sauvage

Mortalité routière pour la faune sauvage

Pourquoi cette étude ?

Qui n’a jamais vu un hérisson, un écureuil, un blaireau ou encore un crapaud écrasés sur le bas-côté de la route ? L’impact des routes sur la faune sauvage est d’autant accru que le réseau autoroutier de notre région a augmenté d’un tiers en 15 ans. Cette augmentation des infrastructures routières entraine un fractionnement des milieux naturels et donc perturbe le déplacement de la faune sauvage.
De ces constats a débuté en 2013 un programme régional visant à mieux intégrer la mortalité de la faune par collisions routières aux politiques d’aménagement de la route.
Ce projet régional ambitieux, piloté par la LPO et sous l’égide de Poitou-Charentes Nature, rassemble associations de protection de l’environnement de la région, aménageurs routiers et institutions publiques du Poitou-Charentes.

Objectif du projet

Identifier et classer les tronçons routiers les plus accidentogènes selon plusieurs critères :

  • importance de la mortalité,
  • densité du trafic routier,
  • faisabilité technique d’aménagement.

Par la suite, vingt secteurs prioritaires sur l’ensemble de la région bénéficieront d’une expertise approfondie par des experts écologues et feront l’objet de propositions d’aménagements, afin d’aboutir au lancement des travaux validés dès 2016.

Vous pouvez nous faire part de vos observations

N’hésitez pas contacter l’association de votre département :(liste ici) en précisant l’espèce impactée, la date d’observation et le lieu de découverte (commune, lieu-dit, route, coordonnées GPS).

Pour vous aider dans cette démarche

des fiches d’identification sont à votre disposition ( descriptif complet en cliquant sur ce lien )

Plus les données seront nombreuses, plus les analyses seront pertinentes !

 

Partenaire financier :

 

Le programme d’Atlas des Oiseaux en hiver en Poitou-Charentes

Le programme d’Atlas des Oiseaux en hiver en Poitou-Charentes

Un programme pour les oiseaux en hiver

Dans le cadre d’un projet mené dans chaque département, les associations ornithologiques de Poitou-Charentes se sont lancés dans un important travail de terrain afin de mieux connaître l’ensemble des oiseaux présents en hiver sur notre territoire ; une enquête participative invite aussi le grand public à contribuer à notre inventaire (voir « Devine qui vient à la mangeoire ?« ).
Sous la coordination de Poitou-Charentes Nature, ce nouvel atlas des oiseaux en hiver est piloté régionalement par la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Charente-Maritime, et dans chaque département respectivement par Charente Nature, le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres et la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Vienne.

Cet inventaire se déroule durant les trois hivers, de fin 2010 à début 2013, exclusivement durant les mois de décembre et janvier.

Cet important travail de terrain à l’échelle de la région n’est possible qu’avec l’investissement des nombreux bénévoles ornithologues des associations de protection de la nature et grâce au soutien de la Région Poitou-Charentes, de l’Union Européenne (fonds FEADER), de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement de Poitou-Charentes. et de la Fondation Léa Nature.

Pourquoi un nouvel atlas ?

Le premier atlas des oiseaux de France en hiver datant de 1981, la LPO et la Société d’Etudes Ornithologiques de France, avec la collaboration scientifique du Muséum National d’Histoire Naturelle, ont décidé de réaliser un nouvel atlas.

La réalisation de ce projet régional permettra ainsi de contribuer à cette opération nationale. Le territoire régional a donc été découpé en mailles de 10 km par 10 km ce qui représente plus de 300 mailles à inventorier. Vaste travail pour les ornithologues bénévoles… Mais tout le monde peut contribuer en transmettant toutes ses observations, ainsi que grâce à l’enquête participative « Devine qui vient à la mangeoire ? »

Les inventaires

Les informations à collecter sont de trois types :

* Inventaire qualitatif : lister toutes les espèces contactées dans chacune des mailles de 10×10 km durant les mois de décembre et janvier. Tout le monde peut participer (Fiche d’enquête), prenez contact avec votre association pour connaître les mailles.

* Inventaire quantitatif : dénombrer et lister toutes les espèces sur un trajet de 3 km au centre de chaque maille de 10×10 km. Ce volet de l’enquête est réalisé par les ornithologues confirmés ayant de bonnes connaissances sur les oiseaux et leurs cris.

* Inventaire des dortoirs : comptage des dortoirs pour quelques espèces : les Pigeons ramier et colombin, l’Étourneau sansonnet, le Pinson du Nord et les corvidés (Corneille noire, Corbeaux freux, Choucas des tours et Pie bavarde).

Les sorties de formation et de prospection

Chaque association organise des formations pour ses adhérents, ainsi que des prospections groupées. Pour y participer, rapprochez-vous pour cela de l’association de votre département listée ci-dessous ou consultez cette page.

Qui contacter ?

En Charente

Matthieu DORFIAC
Laurent PRECIGOUTCharente NatureImpasse Lautrette – Sillac16000 ANGOULEME05 45 91 89 70

http://www.charente-nature.org/

En Charente-Maritime

Fabien MERCIER ou Julien GONIN
LPO Charente-Maritime21 rue de Vaugouin17000 LA ROCHELLE05 46 50 92 21

http://charente-maritime.lpo.fr. Vous pouvez saisir toutes vos observations directement sur la carte Google map sur http://www.faune-charente-maritime.org/

En Deux-Sèvres

Clément BRAUD
et Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres48 rue Rouget de Lisle79000 NIORT05 49 09 24 49

http://www.ornitho79.org. Vous pouvez saisir toutes vos observations directement sur la carte Google map sur http://nature79.org/

En Vienne

Cédric FAIVRE
et François LECOMTELigue pour la Protection des Oiseaux délégation Vienne389 avenue de Nantes86000 POITIERS05 49 88 55 22

http://vienne.lpo.fr

Devine qui vient à la mangeoire ?

Participez également à l’enquête accessible à tous, intitulée : « Devine qui vient à la mangeoire ? »

Plus d’informations sur cette page.

ce programme est soutenu par :

Landes – Objectifs du programme

Landes – Objectifs du programme

Le constat de départ : des landes résiduelles

Longtemps perçues comme un royaume sauvage et mystérieux, les landes ont longtemps souffert de l’improductivité de leurs terres.

Aujourd’hui, alors que les surfaces de landes ont dramatiquement diminué, elles sont reconnues comme des éléments essentiels de l’histoire du Poitou-Charentes et des richesses majeures sur le plan naturel et paysager.

Face à la régression continuelle des surfaces de landes picto-charentaises, Poitou-Charentes Nature et ses associations membres se sont mobilisées dès 2002 pour œuvrer à la préservation des milieux et des paysages de landes et de la biodiversité qui leur est associée.

Coordonné par la LPO Vienne, le programme de Sauvegarde des landes de Poitou-Charentes a permis d’inventorier tous les sites de landes de la région et de diagnostiquer leur état de conservation. Ce travail d’envergure témoigne de l’état relictuel des landes de notre région où subsistent essentiellement de petits sites épars en voie de colonisation par les boisements.

Contexte

Porté par Poitou-Charentes Nature et coordonné par la LPO Vienne, le programme de Sauvegarde des landes est monté en partenariat avec le CREN, le CRPF, Gerépi et l’ONF pour œuvrer à la préservation des milieux et des paysages de landes et des espèces animales et végétales qui y sont associées.

Initié en 2002, le programme a tout d’abord permis de faire un état des lieux des sites de landes en réalisant un inventaire régional dont les résultats ont été publiés au sein d’un « catalogue landes », outil d’aide à la décision des gestionnaires de milieux. Une mise à jour 2009 est disponible. Elle prend en compte les dernières corrections.

Cette première phase du programme s’est achevée par un colloque de restitution (le résumé des interventions est disponible) et la diffusion d’une plaquette de sensibilisation.
En 2009, le programme s’est engagé dans une phase de gestion – conservation dont l’objectif est de mettre en œuvre des actions d’entretien ou de restauration sur 10% des surfaces de landes répertoriées à l’échelle régionale soit près de 550 hectares.

Objectifs opérationnels

Désormais, l’objectif est d’enrichir le programme engagé depuis 2002 par la mise en œuvre d’actions de sauvegarde sur 10% des surfaces de landes répertoriées à l’échelle régionale, hors site Natura 2000, Réserve Naturelle et propriété du CREN totalisant 1 825 ha de surface de landes. Ainsi, avec plus de 6 700 ha de landes inventoriés, ce sont près de 500 ha de landes qui devraient être, à terme, concernés par des mesures de conservation sur l’ensemble du Poitou-Charentes. Soit, une surface participant au maintien d’un réseau fonctionnel de sites de landes sur la région.
Pour se faire, il s’agit de sélectionner des sites prioritaires de conservation des landes à l’échelle régionale pour y mener, à terme, des mesures conservatoires (location, convention, achat) et des actions de gestion (entretien ou restauration) en collaboration avec les propriétaires de terrain grâce à l’intervention du CREN.

Description des actions

Première étape – l’inventaire et la mise en œuvre

1ère Phase (2002-2003) :
La première phase de l’opération a constitué à :

  • Élaboration de la méthode d’inventaire et validation régionale- Inventaire et pré-cartographie des landes de la Vienne
  • Inventaires des usages, de l’exploitation qui en est faite aujourd’hui, et également des initiatives mise en œuvre pour sa gestion et sa sauvegarde (contacts auprès des gestionnaires, des exploitants, des associations de protection de la nature, des transformateurs…)
  • Point juridique sur les textes qui lui sont associés.

2ème phase (2004-2006)

  • Inventaire et pré-cartographie des landes de Charente, Charente Maritime, Deux-Sèvres.
  • Réalisation d’une cartographie et d’un cahier des landes de Poitou-Charentes.

3ème phase (2007-2008)

  • Réalisation d’une plaquette technique sur la richesse biologique des landes et leur gestion à destination de tous les gestionnaires potentiels.
  • Organisation d’un colloque de restitution avec partage d’expérience.

Deuxième étape – la Conservation

1ère phase – 2009

  • Élaboration de la méthode de sélection des sites de conservation des landes à l’échelle régionale
  • Inventaire complémentaire des sites de landes de Charente-Maritime
  • Présélection des sites de conservation des landes de la Vienne, la Charente et des Deux-Sèvres

2ème phase – 2010

  • Présélection des sites de conservation de landes de la Charente-Maritime
  • Sélection et hiérarchisation des sites prioritaires de conservation à l’échelle régionale
  • Inventaire biologique (entomofaune, botanique et oiseaux) sur un échantillon de sites de landes sélectionnés

3ème phase – 2011

  • Rédaction de plans de gestion à destination des propriétaires
  • Validation des plans de gestion par le Comité Scientifique et Techniques du CREN pour mise en œuvre des actions conservatoires (acquisition / location / convention, entretien / restauration)

Troisième étape : la sensibilisation

1ère phase – 2013

  • Réalisation d’une exposition
  • Réédition du dépliant d’information
  • Réalisation d’une boîte à indices des paysages de landes
  • Mise en image d’un diaporama
  • Boîte à outils « livret de terrain » (fiches,cartes,astuces,clés d’identification des bruyères, activités pédagogiques …)
  • Edition d’un calendrier d’animations commun
  • Lancement simultané dans les 4 départements, ainsi qu’au festival du film ornithologique de Ménigoute.

2ème phase – 2014

  • Mise en œuvre des animations et l’utilisation de outils conçus
    (34 programmes pédagogiques scolaires, 23 sorties, 6 animations, 5 sessions de formation naturalistes, 1 plaquette, 1 exposition)

Avec le soutien financier de :

Connaissance des Lépidoptères diurnes du Poitou-Charentes

Connaissance des Lépidoptères diurnes du Poitou-Charentes

Avec 115 espèces inventoriées à ce jour (PCN, 2001) sur les 247 présentes sur le territoire national (46,5%), le Poitou-Charentes présente une richesse biologique intéressante en Lépidoptères diurnes (ou Rhopalocères). Parmi celles-ci, une dizaine de papillons sont protégés et 44 sont reconnus comme déterminants en Poitou-Charentes. La présence d’espèces sensibles sur notre territoire a d’ailleurs justifié la préservation (sites CREN, Réserves naturelles volontaires…) de plusieurs espaces naturels remarquables.

Ces insectes sont considérés comme de très bons bio-indicateurs des milieux terrestres car, grâce à leur dynamique de populations et leur lien trophique avec les plantes (hôtes pour les chenilles), ils constituent une composante essentielle pour mesurer la fonctionnalité et l’évolution des milieux terrestres. La multitude des milieux terrestres, avec pas moins de 80 entités paysagères, et la situation de carrefour entre les domaines d’influences océaniques, méditerranéennes et continentales, place notre région dans une situation unique. L’étude des Lépidoptères peut permettre d’affiner cette approche car ce sont des espèces « bio-informatives » de l’habitat, voire de son état, qu’elles occupent.

Poitou-Charentes Nature souhaitait donc dans un premier temps (2008) établir un état initial des connaissances en Poitou-Charentes, avec ses partenaires, pour dès 2009 engager des prospections de terrain, en proposant des sessions de formation pour les bénévoles. Ceci permettra la réalisation d’une cartographie de la répartition de chaque espèce (avec notamment la publication d’un atlas), pour ultérieurement prendre en compte les Lépidoptères dans les espaces inventoriés (ZNIEFF…) et protégés au niveau de la région, établir une liste de sites d’intérêt majeur…
Pour cela, une méthodologie a été élaborée sous la coordination de Deux-Sèvres Nature Environnement, puis présentée et validée par le CSRPN.

À noter la naissance, au niveau régional, du bulletin de liaison régional pour les insectes et autres invertébrés, la Virgule, à télécharger en pdf : N°1 (oct 2008) ; N°2 (janv 2011) ; N°3 (mai 2012).

Vous y trouverez des informations détaillées sur l’entomofaune de notre région. Bonne lecture !
Cette action est menée :

Elle se déroule en partenariat avec l’OPIE Poitou-Charentes (Office pour l’Information Eco Entomologique) qui vient d’éditer un premier Cahier technique sur les Lépidoptères du Poitou-Charentes Vendée et leurs biotopes, le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes, l’Observatoire Régional de l’Environnement, les associations Perennis, LPO et Obios ainsi que le site Papillons du Poitou-Charentes.

Vous êtes intéressé par cette action ? Profitez des formations organisées pour les bénévoles ! La première formation régionale, s’est tenue dans les environs de Chizé le samedi 6 juin 2009, en présence de plus de 50 participants. La deuxième s’est déroulée en Charente-Maritime le 8 mai 2010 en présence de plus de 90 bénévoles et chargés de missions ! la troisième formation régionale s’est tenue le 18 juin 2011 en Charente) d’autres formations départementales, sont organisées par chaque association, n’hésitez pas à prendre contact avec elles.

Pour transmettre vos observations :

Vous pouvez aussi télécharger un petit guide photo avec les papillons les plus communs sur le site de Deux-Sèvres Nature Environnement.

Les années 2014 et 2015 seront consacrées à la rédaction et à l’édition d’un livre sur les Papillons du Poitou-Charentes.

ce programme est soutenu par :



 

Inventaire des Mares du Poitou-Charentes

Inventaire des Mares du Poitou-Charentes

De 1998 à 2002, Poitou-Charentes Nature a engagé un programme régional d’inventaire des mares du Poitou-Charentes, avec l’aide de ses associations membres et de leurs bénévoles.

Plusieurs objectifs guidaient cette démarche :

Recenser le plus grand nombre possible de mares existantes dans la région ;

Réaliser une typologie des mares de la région et préciser leurs caractéristiques écologiques ;

Evaluer l’importance et les causes de la régression des mares dans les différentes zones biogéographiques régionales ;

Recenser les différentes menaces qui pèsent actuellement sur les mares de la région ;
déterminer l’importance des mares régionales dans la répartition et la pérennité de certains groupes faunistiques.

Pour cela, trois grandes phases ont guidé nos actions :

1/ Inventaires :

• Edition et diffusion d’un dépliant de recensement des mares destiné au grand public (tirage régional : 20 000 exemplaires).

• Mise en place d’une méthodologie régionale (inventaire exhaustif des mares sur 40 zones échantillon).

• Contrôle de terrain de toutes les mares trouvées sur carte IGN sur les 40 zones et saisie dans une base de données Paradox de tous les relevés sur les mares visitées.

Détail de la carte  Charente /
Charente-Maritime / Deux-Sèvres / Vienne

• Inventaires et suivis naturalistes sur des mares tests (environ 80 sur 2 ans).

2/ Information et sensibilisation :

• Lancement d’un parrainage « une école – une mare » auprès d’une vingtaine de classes.

• Edition d’une affiche « la mare source de vie« , tirée à 10 000 exemplaires, diffusée gratuitement

• Organisation de sorties nature, d’expositions, de diaporamas sur le thème des mares.

3/ Préservation :

• Édition d’un livret avec 10 fiches techniques sur les mares du Poitou-Charentes, tiré à 4000 exemplaires et donné gratuitement aux écoles du Poitou-Charentes le demandant. Il expose la méthodologie et les résultats de l’inventaire, la typologie, décrit la faune et la végétation des mares, comment réaliser le diagnostic de sa mare, la gérer, la restaurer ou en créer une.

Associations coordonnatrices de ce programme :

Charente Nature

Nature Environnement 17

Deux-Sèvres Nature Environnement

Vienne Nature

Partenaires :

Conservatoire Régional d’Espaces Naturels, Centre de Découverte d’Aubeterre, Lycée Agricole de Melle, LETGA de Bressuire, Lycée Saint-Jacques-de-Compostelle à Poitiers, GRAINE Poitou-Charentes, association de Gestion de la Réserve Naturelle du Pinail (GEREPI), Institut Atlantique d’Aménagement des Territoires (IAAT), Observatoire Régional de l’Environnement (ORE).

Partenaires financiers :

Union Européenne, Etat (DIREN Poitou-Charentes), Conseil Régional Poitou-Charentes, Fondation Nature et Découvertes, Agence de l’eau Loire-Bretagne

Contact pour renseignements complémentaires (sur les modalités de déroulement de l’action) :

*Bruno FILLON, Poitou-Charentes Nature – 14 rue Jean Moulin – 86240 FONTAINE-LE-COMTE – Tél. : 05 49 88 99 23 –
courriel :

*Miguel GAILLEDRAT, Vienne Nature – 14 rue Jean Moulin – 86240 FONTAINE-LE-COMTE –
Tél. : 05 49 88 99 04 –
courriel :

Plus d’information

A noter :

La Région Poitou-Charentes a proposé entre 2012 et 2014 une action d’aide à la création de mares : voir la page dédiée sur notre site pour en savoir plus.

Inventaire des chauves souris en Poitou-Charentes

Inventaire des chauves souris en Poitou-Charentes

De 1995 à 2000, Poitou-Charentes Nature a engagé un programme régional de connaissance et protection des chauves-souris du Poitou-Charentes, avec l’aide de ses associations membres et de leurs bénévoles. Plusieurs objectifs conduisaient cette démarche :

  • Connaître la répartition des chauves-souris du Poitou-Charentes.
  • Éditer un atlas de répartition.
  • Former les naturalistes à la reconnaissance des espèces.
  • Proposer la protection des sites les plus importants et les plus riches.
  • Proposer au grand public de mieux connaître les chauves-souris dans leurs milieux afin de démystifier les peurs existantes.

La formation de naturalistes pour la reconnaissance des espèces, pour effectuer des captures au filet, la création d’un bulletin de liaison (Plecotus) faisant le point sur les prospections, évoquant des informations techniques ou scientifiques et les prospections aléatoires par les naturalistes bénévoles ainsi que le suivi des sites majeurs déjà connus ont permis d’aboutir à des résultats intéressants :

1/ Connaissance :

• Recueil de nombreuses données, avec 54 % des 434 quadrats (carrés de 7 x 10 km) que compte la région prospectés. 115 observateurs différents ont fourni des informations.

• Quatre nouvelles espèces recensées en Poitou-Charentes (Noctule de Leisler, Grande noctule, Pipistrelle de Nathusius, Petit murin).

• Suivi annuel des sites les plus importants (comptages d’hiver).

• Réalisation d’une étude sur les sites importants pour les chiroptères sur le fuseau du TGV Aquitaine.

• Participation d’une quarantaine de naturalistes aux formations.

2/ Conservation :

• Transmission au Conservatoire Régional d’Espaces Naturels et à la DIREN d’informations permettant la mise en place de mesures de gestion ou de protection :

  • fermeture de plusieurs cavités par le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels avec des grilles ;
  • Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sur 3 sites : Pieds Grimauds (Sénillé – 86), Lourdines (Migné-Auxances – 86), grottes de l’Enfer (Saint Savinien – 17) ;
    ainsi que la désignation par l’État de 3 sites Natura 2000 spécifiques pour les chauves-souris : Rancogne (16), Sénillé (Pieds Grimauds), Melle (grottes de Loubeau – 79).
    • Protection ultérieure de plusieurs sites particuliers ou publics (églises) par les associations (aménagements, pose de bâches…).
    • Réponse à de nombreux appels téléphoniques de particuliers ayant des difficultés de cohabitation avec des chiroptères.

3/ Sensibilisation :

Poitou-Charentes Nature et ses associations ont activement participé lors des Nuits européennes de la chauve-souris, organisées chaque année, fin août, et ce depuis 1996 (1900 personnes sur 4 ans).

• Un dépliant 3 volets couleur a été édité à 15 000 exemplaires et est diffusé gratuitement (hors port). Il remplace la version noir et blanc publiée en 1999, épuisée.
Des fiches destinées à donner des conseils en cas de découverte de chauves-souris sont également disponibles pour les espèces de la région et les habitats dans lesquels on peut les trouver.

• Une brochure couleur « Chauves-souris : Sauve qui peut ou sauve qui veut ? » a été éditée avec l’Ifrée.

• Des stages de formations pour les professionnels (pompiers, agents de l’ONF…) ont eu pour objectif de sensibiliser ces techniciens.

• Un atlas préliminaire de répartition des chauves-souris du Poitou-Charentes est paru en mars 2000.

Un bulletin de liaison, Plecotus, paraît à intervalles irréguliers depuis 1996. Vous pouvez télécharger ci-après les derniers numéros.

N°10 (Décembre 2000) / N°11 (Avril 2001) / N°12 (Janvier 2002) / N°13 (Avril 2003) / N°14 (Juillet 2004) / N°15 (Juillet 2006) / N°16 (Janvier 2008)

Associations coordonnatrices de ce programme :

Charente Nature

Nature Environnement 17

Deux-Sèvres Nature Environnement

Vienne Nature

Partenaires :

Conservatoire Régional d’Espaces Naturels, Ligue pour la Protection des Oiseaux, Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres, Spéléo Club Poitevin et Groupe Régional de Spéléologie, Société Française d’Étude et de Protection des Mammifères (SFEPM), Direction Régionale de l’Environnement, CPIE Seuil du Poitou, Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement (Ifrée)

Partenaires financiers :
Union Européenne, Etat (DIREN Poitou-Charentes), Conseil Régional Poitou-Charentes, Fondation Nature et Découvertes

Pour signaler une colonie de reproduction ou d’hibernation, ou en cas de problème avec des
chauves-souris, s’adresser à :

Dépt 16 : Laurent PRECIGOUT, Charente Nature, tél. : 05 45 91 89 70

Dépt 17 : Philippe JOURDE, Ligue pour la Protection des Oiseaux, tél. : 05 46 82 12 63

Dépt 79 : Nicolas COTREL, Deux-Sèvres Nature Environnement, tél. : 05 49 73 37 36

Dépt 86 : Olivier PREVOST, Vienne Nature, tél. : 05 49 88 99 04.

Contact pour renseignements complémentaires (sur les modalités de déroulement de l’action) :

*Bruno FILLON, Poitou-Charentes Nature – 14 rue Jean Moulin – 86240 FONTAINE-LE-COMTE –
Tél. : 05 49 88 99 23 – courriel :

*Olivier PREVOST, Vienne Nature – 14 rue Jean Moulin – 86240 FONTAINE-LE-COMTE –
Tél. : 05 49 88 99 04 – courriel :

Plus d’information sur les chauves-souris : Muséum d’histoire naturelle de Bourges

Chauves-souris arboricoles en Poitou-Charentes

Chauves-souris arboricoles en Poitou-Charentes

Bien que toutes les espèces bénéficient d’une protection réglementaire (Loi pour la protection de la Nature de 1976 et les Arrêtés ministériels de 1981, 2004 et 2007 qui en découlent, Conventions de Berne de 1979 et de Bonn de 1992 et Directive Européenne Habitats-Faune-Flore de 1992), une espèce sur trois est actuellement en régression à l’échelle européenne. Plusieurs facteurs participent à ce déclin, en particulier la perte de gîtes par destruction directe (abattage des arbres creux ou morts) et l’altération ou la dégradation de leurs territoires de chasse.


La forêt gérée qui sert à la production de bois représente aussi l’espace vital d’un cortège d’espèces spécialisées, dont les chauves-souris font partie, autant en ce qui concerne leurs gîtes que leurs territoires de chasse. De plus, nos paysages ayant subi de profondes modifications depuis une soixantaine d’années, la forêt est actuellement considérée comme une véritable « zone refuge » pour la plupart des espèces de Chiroptères (Arnett, 2003 ; Kunz et Fenton, 2003…).
Avec une faible superficie (14,7% de la surface totale contre environ 27% à l’échelon national), la forêt picto-charentaise n’a pas fait l’objet d’un programme d’étude spécifique et n’a pour l’instant été prospectée que de façon ponctuelle (captures et/ou détecteur).
Cependant, les données collectées ont permis de confirmer la présence de plusieurs espèces d’intérêt communautaires peu ou pas connues (Barbastelle, Murin de Bechstein), mais aussi la découverte de nouvelles espèces dont la biologie et l’écologie seraient à approfondir (Pipistrelles pygmée et de Nathusius, Grande Noctule, Murin d’Alcathoe).
Ainsi, malgré sa faible superficie, la région Poitou-Charentes présente néanmoins un potentiel d’accueil important pour toutes ces espèces. Grâce au fort enjeu biologique, certaines sont d’ailleurs reconnues par leur classement en Réserve Biologique Intégrale, Sites Natura 2000 et Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique.
C’est pourquoi il apparaît urgent à Poitou-Charentes Nature et à ses associations affiliées (Charente Nature, Nature Environnement 17, Ligue pour la Protection des Oiseaux, Deux-Sèvres Nature Environnement et Vienne Nature) d’approfondir les connaissances sur l’écologie et la biologie de ses espèces afin de sensibiliser les gestionnaires et/ou propriétaires de boisements en vue de proposer des mesures de gestion adaptées à la conservation des Chiroptères.

Ce projet, financé par la Région Poitou-Charentes, la DIREN Poitou-Charentes et l’Europe (fonds FEADER), a débuté en 2008 avec la mise en place d’une méthodologie d’inventaire, présentée au CSRPN (Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) et validée en décembre 2008.
Environ 1000 à 1500 ha. de forêts devraient être inventoriés par département et par an, en commençant par les forêts privées (en partenariat avec le CRPF et les syndicats des propriétaires forestiers privés).
Des points d’écoute au détecteur ultra-sonores seront réalisés dans chaque massif lors de trois passages : printemps, été et automne afin d’y évaluer l’activité chiroptérologique. Les secteurs possédant la plus forte valeur pour cette dernière feront l’objet de soirées de capture au filet en automne. Chaque membre des associations sus-nommées est détenteur d’un arrêté préfectoral à cette fin.

Ce projet doit se poursuivre sur le terrain durant trois ans.


Les premiers résultats de ce travail ont permis de recenser la Pipistrelle pygmée en Vienne suite à des enregistrements au détecteur à ultrasons.

Des gîtes artificiels ont été posés en Charente-Maritime et en Vienne en 2010, un suivi en 2011 et 2012 devra permettre de confirmer leur occupation par des espèces de chauves-souris forestières.

Contacts :

  • pour la Charente, – tél : 05 45 91 89 70
  • pour la Charente-Maritime, – tél : 05 46 41 39 04
  • pour les Deux-Sèvres (coordination régionale), – tél : 05 49 73 37 36
  • pour la Vienne, – tél : 05 49 88 99 04
  • LPO, – tél : 05 46 82 12 63

Ce programme est réalisé en partenariat avec le Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) contact

ce programme est soutenu par :