Présentation de l’APIEEE

siège social : rue de l’Hôtel de Ville                                                                                

79170 CHIZE

Tél-Fax : 05 49 08 87 62

Email :

Site web : www.apieee.org

 

Présidente : Joëlle LALLEMAND

L’A.P.I.E.E.E. (Association de Protection d’Informations et d’Etude de l’Eau et de son Environnement) est une association loi 1901 créée en 1990 par et autour de Daniel Barré qui fut son Président jusqu’en 2008, année où il a été remplacé dans ses fonctions par M. Emmanuel Hecht.

Les objectifs de l’APIEEE :

  • Protéger l’eau sous toutes ses formes
  • Défendre les milieux aquatiques
  • Représenter les usagers dans toutes les instances de l’eau.
  • Rendre cohérente la politique de l’eau dans l’intérêt général
  • Informer le grand public par la presse et notre journal « INF’EAU »
  • Éduquer et sensibiliser au respect de la ressource en eau, à l’environnement, au développement durable et à l’éco-citoyenneté.

Les actions de l’APIEEE :

  • Plus de 50 victoires juridiques
  • Des centaines d’actions médiatiques (presse, radio, télé)
  • De nombreux dossiers d’argumentation diffusés auprès des services de l’État
  • Un travail collectif, en réseaux associatifs (pêcheurs, consommateurs…)
  • Un gros travail d’éducation à l’environnement grâce notamment au Club Nature existant depuis 15 ans
  • Une opinion publique plus sensible

L’APIEEE siège :

  • à l’Observatoire Départemental de l’Eau
  • aux Commissions Départementales Qualité
  • aux réunions d’élaboration des SAGE (Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux)

Quelques exemples de dossiers suivis de près par l’APIEEE :

  • les réserves d’irrigations (bassines),
  • la réglementation des usages de l’eau,
  • la protection des ressources en eau potable,
  • la reconquête des zones humides,
  • les priorités en matière d’utilisation de l’argent public dans le domaine de l’eau,
  • la définition d’une politique agricole respectueuse de l’homme dans un environnement préservé,
  • les SAGEs schémas d’aménagement et de gestion des eaux (Boutonne et Sèvre Niortaise)
  • des actions devant les tribunaux,
  • le recueil d’information technique (suivi des étiages)