Irrigation la jungle ?

La Nouvelle République a relaté le 7 août 2014 le sabotage du limnigraphe chargé de mesurer le débit de la rivière Clain au niveau du pont Saint-Cyprien, à Poitiers.

Selon le journal, l’Association des Irrigants de la Vienne (ADIV) revendique cet acte de vandalisme..

En détruisant le « thermomètre », les saboteurs pensent priver toute la société d’indicateur pour la rivière Le Clain à Poitiers. Ce dispositif de mesure permet une gestion de l’irrigation compatible avec tous les autres usages..

Non contents des pressions leur permettant d’irriguer, sur certains bassins, malgré les rivières asséchées, les irrigants veulent dicter leur loi et faire fi des textes qui donnent la priorité à la salubrité et à l’eau potable :.

Article L. 211-1 du code de l’environnement.

La gestion équilibrée doit permettre en priorité de satisfaire les exigences de la santé, de la salubrité publique, de la sécurité civile et de l’alimentation en eau potable de la population.

Poitou-Charentes Nature entend dénoncer ces actes inqualifiables d’une minorité qui s’approprie le patrimoine de tous.