Messicoles en Poitou-Charentes : enquête

Messicoles en Poitou-Charentes : enquête

Poitou-Charentes Nature a coordonné et réalisé de 2005 à 2009 une action d’inventaire et de préservation des plantes messicoles en Poitou-Charentes

Dans le cadre de l’inventaire du patrimoine naturel du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature coordonne et réalise, en trois phases, en partenariat avec Charente Nature, Nature Environnement 17, Deux-Sèvres Nature Environnement et Vienne Nature (coordination régionale), une action d’inventaire et de préservation des plantes messicoles en Poitou-Charentes

Objectif et résultats attendus :

  • Réaliser un état des lieux des messicoles en Poitou-Charentes ;
  • Cibler les secteurs à forte diversité en messicoles ;
  • Réaliser des opérations particulières (gestion de certains espaces) avec le milieu agricole dès 2006 ;
  • Encourager la réalisation de jachères messicoles ;
  • Aboutir à une perception des messicoles moins « négative » qu’actuellement.

Cette action a donné lieu à la publication en 2010 d’une plaquette d’information 3 volets recto-verso que vous pouvez télécharger.

 

Un cahier technique comprenant un état des connaissances et une carte sur les 76 espèces recensées lors de l’inventaire 2005-2009, vient de paraître. Ce sont ainsi 188 pages, dont 164 pages couleur, qui détaillent les 3700 données floristiques collectées durant ces 4 ans, ainsi que les données historiques notamment dues au botaniste Yves BARON.
Cliquez sur l’image pour commander le cahier technique  (et consulter son contenu, avec les monographies des 76 espèces répertoriées en Poitou-Charentes : bleuet, coquelicots, nigelles, adonis …)

Cahier technique N°6
Les plantes messicoles du Poitou-Charentes – Inventaire 2005-2009. 188 pages dont 164 couleur – 10 euros au lieu de 28 euros prix d’origine

Vous pouvez par ailleurs vous aussi toujours transmettre des informations. Pour cela, vous disposez d’une fiche de recensement sur cet inventaire en contactant une des quatre associations coordinatrices ci-dessus ou en téléchargeant les 2 volets de la fiche correspondant au département du lieu d’observation.

Fiche de recensement verso

Fiche de recensement recto Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres / Vienne

Ce projet a été récompensé en mars 2008 par le « Prix Agir ». Ce Prix est financé par les dons issus du Livret Agir, un produit bancaire solidaire mis en place par France Nature Environnement et le Crédit Coopératif.

Méthodologie de l’enquête messicoles

REFERENTIEL TAXONOMIQUE

Le référentiel taxonomique utilisé pour les noms scientifiques des espèces végétales citées dans cet ouvrage, est celui proposé dans le cadre de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris (BOCK et al., 2005).

ÉLABORATION D’UNE LISTE DE PLANTES MESSICOLES A RECHERCHER EN POITOU-CHARENTES

Afin de cibler les espèces messicoles du Poitou-Charentes dans le cadre de l’inventaire, il a été nécessaire dès 2005 de s’arrêter sur une définition approuvée par tous les partenaires :

Une plante messicole est une plante dont l’essentiel de la répartition se situe dans les champs cultivés ou territoires cultivés : champs, vignes (cultivés ou abandonnés), mais aussi jachères, bords de routes… »

Une liste de 111 plantes messicoles à rechercher a été élaborée sur la base des espèces du Plan National d’Action ayant été mentionnées au moins une fois dans notre région (33 espèces : 8 en situation précaire, 18 à surveiller, 7 encore abondantes) complétée d’espèces répondant à la précédente définition et ayant un statut particulier en Poitou-Charentes (soit rare et menacée : espèces de la Liste Rouge Régionale (12), espèces déterminantes (11), soit se raréfiant ou mal connues), en collaboration avec les botanistes locaux, et finalement validée par la Société Botanique du Centre-Ouest (SBCO) (cf. Annexe).

LES DONNEES BIBLIOGRAPHIQUES

Lors de la première phase de l’inventaire régional des plantes messicoles (2005-2006), la synthèse des données bibliographiques anciennes et préalable à l’inventaire (avant 2005) a été menée pour cibler les secteurs à prospecter en priorité. Cette synthèse bibliographique s’est effectuée selon deux axes :

  • enquête auprès des botanistes locaux adhérents des associations membres de Poitou-Charentes Nature, de la SBCO ou d’autres associations naturalistes ;
  • recherches bibliographiques : comptes-rendus d’herborisation dans les bulletins de la Société Botanique du Centre-Ouest (1986 à 2006), flores locales anciennes (fin du XIXe–début du XXe siècle), herbiers anciens…

Les flores locales anciennes de référence sont les suivantes :

  • Pour la Charente : Trémeau de Rochebrune (1860)
  • Pour la Charente-Maritime : Loyd (1896)
  • Pour les Deux-Sèvres : Loyd (1896) et Souché (1901)
  • Pour la Vienne : Delastre (1842), Souché (1901)

La distinction a été faite entre les données dites « historiques », c’est-à-dire citées avant 1990 (provenant en majorité des flores anciennes) et les données bibliographiques « récentes » postérieures à 1990 et antérieures au début de l’inventaire (2005).

L’INVENTAIRE DES PLANTES MESSICOLES

L’inventaire des plantes messicoles en Poitou-Charentes a été mené dans chacun des départements de la région par les associations membres de Poitou-Charentes Nature entre les années 2005 et 2009.

Dans ce cadre, deux niveaux de prospections ont été mis en œuvre afin d’en optimiser l’efficacité :

  • Prospection aléatoire :

Inventaires relayés par le coupon-réponse de la plaquette : intégration à l’inventaire de toutes les données ponctuelles fournies par les observateurs (bénévoles, salariés, agriculteurs, partenaires). Cette démarche a pour avantage d’intégrer le grand public et le monde agricole dans l’inventaire et donc de favoriser la sensibilisation à la problématique des plantes messicoles.

  • Prospection systématique de quadrats :

Un quadrat est une zone échantillon de prospection couvrant un quart de carte IGN 1 : 25000è (7 x 10 km), au sein duquel une prospection fine et systématique a été menée. Les quadrats ont été choisis et localisés en fonction des données bibliographiques (antérieures à 2005) et des grandes entités géographiques et pédologiques définies dans l’atlas des paysages de Poitou-Charentes (Figure 1 et Tableau 1).

Ainsi, un minimum de deux quadrats échantillon a été retenu par département.

Tableau 1. Localisation des quadrats échantillon par département et dénomination des paysages associés dans l’atlas.

Charente-Maritime Deux-Sèvres Charente Vienne
1 La Gripperie
Carte IGN 1431 O (SE)
Le Thouarsais
Carte IGN 1625 E (SE)
Saint-Yrieix sur Charente
Carte IGN 1732 O (NE)
La plaine du Mirebalais
Carte IGN 1725O (SO)
Zones littorales (Marais de Brouage et Presqu’île de Marennes) Plaines de champs ouverts (Plaines de Moncontour et Thouars) Terres viticoles (Champagne Charentaise et Pays Bas) Plaines de champs ouverts (Plaines de Neuville, Moncontour)
2 Gémozac
Carte IGN 1533 O (SE)
Marais Poitevin
Carte IGN 1528O, (moitié sud)
Forêt de la Braconne
Carte IGN 1732 E (NE)
La plaine du Neuvillois
Carte IGN 1727E (NE)
Plaines vallonnées boisées (Campagne du Pont-l’Abbé-Gémozac) Plaines de champs ouverts (Venise Verte et Plaine du nord de la Saintonge) Terres boisées (côtes de l’Angoumois et Pays du Karst) Plaines de champs ouverts + ville (Plaines de Neuville, Moncontour et Thouars + Poitiers)

Au sein de chaque quadrat, la prospection s’effectue de manière systématique. Toutes les routes traversant le quadrat sont empruntées, à la recherche de zones favorables : « taches de couleur » visibles ou caractéristiques de la présence de messicoles (bleuet, coquelicot, adonis…), secteurs de jachère, zones où l’agriculture paraît favorable (extensive, biologique colza…), coins et bordures de champs oubliés des pulvérisations des produits phytosanitaires… La bordure de chacune des parcelles repérée est ensuite prospectée à pied. Lorsque la bibliographie concernée par le quadrat mentionne des lieux-dits, ceux-ci font l’objet d’une attention particulière lors de l’inventaire.

ACTUALISATION DU STATUT DE RARETE DES PLANTES MESSICOLES

Le coefficient de rareté et le rattachement à une classe de rareté ont été effectués selon la méthode présentée par Vincent Boullet, lors du colloque de Brest de 1997 sur les plantes menacées de France. Cette méthode est également appliquée par le Conservatoire botanique national de Bailleul pour la flore des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie (ANTONETTI et al., 2006).

Cr = 100 – (100 x nb de mailles où le taxon est présent après 1990 / nb total de mailles du territoire considéré), le maillage départemental étant à l’échelle 7×10 km (quart de carte IGN).

Le calcul du coefficient de rareté a été réalisé avec les données collectées à l’issue de l’inventaire des plantes messicoles mené entre 2005 et 2009 et le « nombre total de mailles du territoire considéré » auquel fait référence la formule ci-dessus, correspond au nombre total de mailles contenant au moins une donnée. Ainsi les mailles dépourvues de données ont été considérées comme non prospectées.

Les classes de rareté correspondantes sont les suivantes :

classe de rareté intervalle de valeur du coefficient de rareté (Cr)
non revu (D ?) Cr = 100
exceptionnel (E) Cr = 99,5
très rare (RR) 99,5 Cr = 98,5
rare (R) 98,5 Cr = 96,5
assez rare 96,5 Cr 92,5
peu commun (PC) 92,5 Cr = 84,5
assez commun (AC) 84,5 Cr = 68,5
commun (C) 68,5 Cr = 36,5
très commun 36,5 Cr

La classe de rareté correspond donc à la fréquence d’observation des espèces messicoles dans le cadre de l’inventaire régional mené par les associations membres de Poitou-Charentes Nature.

Commander le cahier technique des Plantes messicoles du Poitou-Charentes d’où est issu cet article

Cette action a été soutenue par :