Gallaselle, faune et habitats aquatiques souterrains en Poitou-Charentes

Gallaselle, faune et habitats aquatiques souterrains en Poitou-Charentes

Initialement centré sur la Gallaselle (petit crustacé endémique du grand centre-ouest de la France), ce programme vise aujourd’hui à dresser un premier inventaire systématique de la faune aquatique souterraine à l’échelle du Poitou-Charentes (nappes phréatiques, rivières souterraines, sous-écoulement des cours d’eau, etc.).

Parce qu’il nécessite des moyens logistiques importants (accès aux sites, échantillonnage) et des connaissances très particulières (hydrogéologie, hydrobiologie souterraine), pas moins de 20 partenaires scientifiques et techniques sont mobilisés pour mener à bien ce projet (communauté spéléologique régionale, APNE, SAGE(S), BRGM, universités de Poitiers et Lyon1, etc.).

 

Sur financement DREAL exclusif à l’origine, ce programme est désormais aussi soutenu par la Fondation LISEA Biodiversité et l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, ainsi que par la Région Poitou-Charentes.

Gallaselle – Objectifs opérationnels

Premier volet (juillet 2013 – août 2014) :

  • recensement cartographique des habitats potentiels à Gallaselle(s) et sélection des points d’échantillonnage ;
  • examens et analyses en interne des échantillons collectés (eau + faune).

Second volet (septembre 2014 – juin 2015) :

  • extension de la zone d’échantillonnage aux départements Charente et Charente-Maritime (y compris îles atlantiques) ;
  • envoi de spécimens auprès de spécialistes français et/ou européens pour complément de détermination taxonomique (voire identification et description d’espèces nouvelles) ;
  • envoi de prélèvements d’eau auprès de laboratoires agrées pour analyses complémentaires et recherches spécifiques de polluants ;
  • réalisation d’une base de données cartographique de la stygofaune du Poitou-Charentes, avec prise en compte et intégration des données existantes aux niveaux régional et national ;
  • développement d’un indice biologique de qualité des eaux souterraines basé sur les analyses d’eau effectuées et l’abondance relative de quelques espèces bio-indicatrices sentinelles (« IBGN souterrain ») ;
  • diffusion et restitution des résultats via des publications scientifiques (en lien avec les universités de Poitiers et Lyon1), des communiqués au réseau associatif régional (ORE, APBG, IFRÉE, GRAINE) et des interventions thématiques auprès des autres médias locaux à disposition (web, presse, TV et radios régionales).

Projet Gallaselle – le Contexte

L’une d’entre elles pourtant, la Gallaselle (crustacé isopode, Asellidae), présente un intérêt scientifique et patrimonial de tout premier plan (classée « Vulnérable » sur la Liste rouge nationale UICN/MNHN). Elle a été découverte dans la rivière souterraine de Bataillé (commune de Gournay-Loizé, Deux-Sèvres) au milieu des années 1950.
Depuis cette date, des collectes ponctuelles (menées par des universitaires et biospéologues de passage) ont permis de la retrouver dans les départements de la Charente-Maritime et de l’Indre, tout en révélant une aire de distribution restreinte au grand centre-ouest de la France, et une proximité phylogénétique forte avec des espèces nord-américaines !

De par son endémicité (on ne la trouve donc qu’ici et nulle part ailleurs dans le monde), la région Poitou-Charentes a un devoir d’action et de protection fortes envers cette espèce (déclinaison régionale de la Stratégie nationale de Création d’Aires Protégées du 24/06/2010).
Or, pour protéger cette espèce de manière raisonnée et durable, il convient de mieux connaître l’abondance et la répartition de ses populations, de préciser ses exigences écologiques, et de caractériser ses milieux de vie préférentiels. C’est donc l’ensemble du cortège faunistique associé et la qualité des eaux souterraines qu’il convient de prendre en compte pour mener à bien ce projet (cf. Directives du collectif d’experts réunis à l’initiative de Poitou-Charentes Nature, lors du Séminaire national Gallaselle, qui s’est tenu à Poitiers, en septembre 2012).

Actes du séminaire national Gallaselle – lien pdf