Conférence 2019 : « l’agro écologie, pour l’alimentation et la biodiversité »

Poitou-Charentes Nature organisait, dans le cadre du 34ème Festival International du Film Ornithologique en partenariat avec RCF Poitou et avec le soutien de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine, une conférence-débat gratuite sur le thème :

« L’agro écologie, pour l’alimentation et la biodiversité »

Vendredi 2 novembre 2018 de 10 h à 12 h, salle Romane à Ménigoute

 

L’agro-écologie permet de lutter contre les dérives de l’agriculture productiviste et d’adapter celle-ci au changement climatique, aux diminutions nécessaires des pesticides, des excès de nitrates, des besoins en eau et de répondre aux attentes de la société en matière de qualité alimentaire, de reconquête de la biodiversité sauvage, et plus généralement de respect des normes environnementales.

Ces différents points ont été traités lors de trois parties, les deux premières étant enregistrées :

1. la première sous forme de conférence par M. Camille Dorioz, du réseau agriculture de France Nature Environnement

2. la deuxième sous forme de table ronde avec questions du public et avec la participation complémentaire de :

  • Monsieur Benoît Biteau, conseiller régional et paysan bio
  • Monsieur Vincent Bretagnolle, chercheur au CNRS de Chizé
  • Monsieur Dominique Brunet, paysan bio en polyculture-élevage

3. la troisième par un débat avec le public hors enregistrement.

Cette conférence était animée par Michael Lahcen, directeur de RCF Poitou,

Elle a été retransmise en différé sur les ondes de RCF Poitou, vous pouvez l’écouter sur les pages suivantes :

Elle sera accessible en podcast sur cette page internet par la suite.

 

 

Conférence 2017 – « La prodigieuse vie des sols »

Conférence 2017 – « La prodigieuse vie des sols »

 

Poitou-Charentes Nature a organisé le 30 octobre 2017, dans le cadre du 33e Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute et avec le soutien du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, une conférence-débat : « La prodigieuse vie des sols ».

Cette conférence a été enregistrée par RCF Poitou et est accessible en podcast :

Ecouter ici la première partie de la conférence.
Ecouter ici la deuxième partie de la conférence.

Le sol, milieu vivant, renferme plusieurs centaines d’espèces de taille et de forme variées qui restent largement méconnues.

Le rôle du sol en tant que réservoir de biodiversité est aujourd’hui bien reconnu.

C’est donc peu dire que la préservation de la biodiversité du sol est un enjeu agroécologique majeur pour une agriculture performante et durable.

 

Ces différents points ont été traités lors de deux parties : la première sous forme de conférence, et la deuxième sous forme de débat.

Est intervenue pour la première partie :

Madame Nathalie CASSAGNE, enseignant-chercheur à l’Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers.

Vous pouvez retrouver ici son exposé

Sont intervenus pour la deuxième partie :

Monsieur Jean-Claude BEVILLARD, copilote du Pôle Agriculture de FNE.

Monsieur Jean-Luc FORT, Chambre Régionale d’Agriculture.

Monsieur Pierre-Marie MOREAU, coordinateur de Terre de liens Poitou-Charentes.

 

Conférence 2016 – 40 ans de protection de la biodiversité

Conférence 2016 – 40 ans de protection de la biodiversité

Conférence organisée dans le cadre du 32e Festival International du Film Ornithologique
Dimanche 30 octobre 2016
Ménigoute – salle Romane de 10h à 12h

La conférence organisée par Poitou Charentes Nature, en partenariat avec la radio RCF Poitou, a eu pour thème 40 ans de protection de la biodiversité.

Il y a quarante ans, la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature a reconnu la préservation des espèces animales et végétales, ainsi que la protection des milieux et ressources naturels d’intérêt général. Elle constitue toujours aujourd’hui l’un des piliers du droit français de l’environnement. Aujourd’hui, près de 2 000 espèces bénéficient d’une protection intégrale ou partielle, nationale ou régionale, en France métropolitaine. Mais ces « succès » ne doivent pas occulter les dizaines de milliers d’espèces abritées par les territoires français dont la situation s’est globalement détériorée.

Nous avons traité dans la première partie de la conférence l’historique de la loi de 1976 et l’évolution amenant à la nouvelle loi de 2016. Quant à la deuxième partie de la conférence, elle a abordé le bilan de l’action des associations de protection de la nature depuis 40 ans, ainsi que la politique à venir de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de biodiversité.

Sont intervenus pour la première partie :

  • Monsieur Jean-Pierre RAFFIN, Président d’honneur de France Nature Environnement
  • Madame Geneviève GAILLARD, députée, rapporteure de la loi biodiversité de 2016, membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire

Sont intervenus pour la deuxième partie

  • Monsieur Michel METAIS, administrateur de Poitou-Charentes Nature
  • Monsieur Nicolas GAMACHE, conseiller régional, délégué Patrimoine naturel (rattaché au vice-président Nicolas Thierry – Environnement et biodiversité)

Vous pouvez écouter les enregistrements des 2 parties qui ont été diffusées les mardi 29 et 30 novembre 2016 sur  RCF Poitou.

 

première partie de la conférence

seconde partie de la conférence

avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine :

 

Conférence 2015 – Les enjeux du dérèglement climatique

Conférence 2015 – Les enjeux du dérèglement climatique

Conférence organisée dans le cadre du 31e Festival International du Film Ornithologique
Mercredi 28 octobre 2015
Ménigoute – salle Romane de 10h à 12h

La conférence organisée par Poitou-Charentes Nature en partenariat avec RCF Poitou le 28 octobre 2015 avait pour thème les enjeux du dérèglement climatique à quelques semaines de la 21ème Conférence des Parties, COP 21, qui se tenait à Paris le Bourget.

Face à l’accélération du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité et de la raréfaction des ressources naturelles, l’humanité est confrontée à des défis sans précédent qui mettent en danger sa pérennité.

Voilà bientôt vingt ans que, chaque année, les représentants de toutes les nations se réunissent pour tenter de faire face au changement climatique. Vingt ans qu’ils tentent de s’accorder sur les moyens d’inverser les courbes exponentielles des émissions de gaz à effet de serre et de s’adapter aux bouleversements qu’elles entraînent.

Poitou-Charentes Nature invite à cette conférence des spécialistes en matière de gaz à effet de serre, d’énergie, de géographie, d’histoire des catastrophes, de météorologie, de biodiversité, d’agriculture, d’éducation à l’environnement et au développement durable ainsi que des élus ayant pris des initiatives concrètes sur ce sujet.

Participants :

Pierre Taverniers météo France limoges

Philippe Sauvage conservatoire du Littoral

Lisa Kundasamy conservatoire du Littoral

Gérard Lancereau, architecte urbaniste, conseil des services de l’Etat, travaillant spécialement pour les Yvelines, exerçant sa profession à Poitiers. Ses pistes d’intervention : le lien entre les choix d’urbanisme et de logement avec le dérèglement climatique.

Écoute en ligne, de la première partie avec le lecteur ci-dessous (attendre quelques secondes).

Conference_dereglement_climatique_2015_partie1
1e partie : Exposés des intervenants (42 mn)

Amandine Loeb directrice de l’AREC

Alain Persuy spécialiste de l’écologie forestière

Mme Laurence Marcillaud (conseillère régionale, en charge de la biodiversité)

Écoute en ligne, de la première partie avec le lecteur ci-dessous (attendre quelques secondes).

Conference_dereglement_climatique_2015_partie2
2e partie : Table ronde (42 mn)

avec le soutien de la Région Poitou-Charentes et de la DREAL Poitou-Charentes :

Conférence 2014 – Santé et pesticides

Conférence 2014 – Santé et pesticides

Conférence organisée dans le cadre du 30e Festival International du Film Ornithologique
Mercredi 29 octobre 2014
Ménigoute – salle la Romane de 10h à 12h

Qu’il s’agisse d’usages agricoles, de gestion des abords d’infrastructures, des espaces verts publics et enfin des jardins et espaces privatifs, l’usage très important des pesticides est une particularité française. L’impact des pesticides sur les milieux est largement dénoncé depuis des années ; celui encore plus inquiétant sur la santé humaine est maintenant reconnu et révèle tous les jours de nouvelles menaces. La législation nationale a introduit cette année des mesures fermes d’interdiction pour les communes et particuliers, entrant en oeuvre dans quelques années.

Lors de ces débats le lien entre santé et pesticides a été abordé par des intervenants du monde médical, des représentants de l’Etat, de collectivités locales et de l’activité agricole.

1ère partie – Conférence

  • Serge GRIMAUD, Ingénieur agronome spécialiste des pesticides à la Chambre d’Agriculture de la Vienne. Consulter son exposé
  • Julien GIRAUD, Directeur de l’Observatoire Régional de la Santé
  • Alain GAZEAU, Directeur d’ATMO Poitou-Charentes. Consulter son exposé

Écoute en ligne, de la première partie avec le lien ci-dessous.

Conference sante-pesticides 2014 partie1

1e partie : Exposés des intervenants (42 mn)

2e partie – Débat

Table ronde – débat (questions issues du public) en présence de Laurence Marcillaud (Conseillère Régionale),Jacky Bonnet (maire-adjoint à la Couronne), Guillaume Riou (président régional de Vienne AgroBio) ainsi que Jackie Ferrand (père d’un viticulteur victime des pesticides en Charente), rejoints par les intervenants de la première partie

Écoute en ligne, de la seconde partie avec le lien ci-dessous.

Conference_sante-pesticides_2014_partie2

2e partie : Le débat (44 mn)

avec le soutien de :

Conférence oct 2015 : « Le climat s’invite à table »

Conférence oct 2015 : « Le climat s’invite à table »

Le climat s’invite à table

C’est sous ce titre que Marion Guillou a animé une conférence gratuite, organisée par Poitou-Charentes Nature, jeudi 22 octobre à 18 h à Poitiers.
Un sujet particulièrement d’actualité, à quelques semaines de la COP21 qui aura lieu à Paris.

Directrice (2000-2004) puis Présidente (2004-2012) de l’INRA et depuis 2015 Présidente de l’Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France – Agreenium, Marion Guillou a participé en tant que Directrice générale de l’alimentation à la gestion de crises sanitaires alimentaires, animales et végétales, puis à la mise en place de systèmes d’alerte et de prévention.
Docteur, ingénieur, chercheur, ses multiples expériences lui ont permis de publier en 2011 avec Gérard Matheron « 9 milliards d’hommes à nourrir » (édition Bourin) et de rendre récemment deux rapports au gouvernement français : le projet agro écologique (mai 2013) et la politique de sécurité sanitaire des aliments (juin 2014).

 Retrouver ici le diaporama de la conférence

Conférence 2013 – urbanisme et consommation d’espaces

Conférence 2013 – urbanisme et consommation d’espaces

Cette conférence organisée dans le cadre du 29e Festival International du Film Ornithologique s’est tenue mercredi 30 octobre 2013 de 10h à 12h à Ménigoute, salle la Romane.

En France, depuis une vingtaine d’années, l’équivalent d’un département moyen est artificialisé tous les sept ans. Ce phénomène est lié à l’extension urbaine et à la réalisation d’infrastructures en particulier relatives au transport routier, ferré et aérien.

Récemment est apparue une réelle volonté politique de freiner cette surconsommation d’espaces agricoles et naturels. Il faut souligner à ce sujet la mise en place en 2011 des Commissions départementales de consommation des espaces agricoles.

Lutter contre cette surconsommation aux impacts énergivores est urgent dans le cadre de la nécessité de préserver les ressources naturelles, agricoles et patrimoniales et du changement climatique.

Avant d’entamer un débat avec le public, un éclairage a été apporté par Roger Tauzin (Directeur de la Direction Départementale des Territoires), Ève Lagleyze (Ingénieure urbaniste environnementaliste), François Lerat (Ingénieur général des ponts, des eaux et forêts – retraité).

Écoute en ligne, de la première partie avec le lecteur ci-dessous.

Menigoute_ConsoEspacesNaturels-partie_1

1ère partie : Exposés des intervenants (55 mn)

Écoute en ligne, de la deuxième partie avec le lecteur ci-dessous.

Menigoute_ConsoEspacesNaturels-partie_2

2eme partie : Le débat (55 mn)

avec le soutien de :

Conférence 2012 – Marchandisation de la biodiversité

Conférence 2012 – Marchandisation de la biodiversité

Comme maintenant depuis quelques années, Poitou-Charentes Nature proposait une conférence à l’occasion du 28e Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute.

La conférence s’est tenue le jeudi 1er novembre 2012 de 10h à 12h à Ménigoute.
Elle a été diffusée sur radio Accords Poitou

Marchandisation de la biodiversité

Peut-on donner une valeur à la nature ?

Depuis les années 1960, une prise de conscience écologique s’est affirmée autour de l’idée que la nature n’est plus ce réservoir de ressources infinies disponibles à tous ceux qui se donnent la peine de l’exploiter. L’air, l’eau, la biodiversité sont menacés. Du fait de l’action de l’Homme ils sont de plus en plus pollués et de plus en plus rares.

Or, dans un monde essentiellement dominé par l’économie, les multiples services rendus par la nature (ressources primaires, espaces récréatifs, intérêt esthétique ou scientifique…) ne sont que rarement pris en compte dans les prises de décisions de production, de consommation ou d’aménagement, prédisposant à leur dégradation.

Afin de pallier ce constat, des instruments basés sur le principe de pollueur-payeur (indemnisations, compensations, écotaxes…) ont été mis en place afin de traduire en valeur monétaire la valeur de la nature. Aujourd’hui, alors que la conscience d’une dégradation mondiale des ressources fait consensus, ces instruments économiques prennent de plus en plus de place dans les débats et les décisions qui entourent les politiques de préservation de la nature.

Cependant, donner une valeur monétaire à la nature présuppose que l’on ne considère la nature qu’au travers des bénéfices de son intérêt pour l’humanité. A cela s’oppose l’idée que la valeur de la nature est une fin en soi, au-delà de son utilité. Dès lors, si le bien-être de l’Homme n’est pas l’unique raison de protéger la nature, il n’est pas toujours possible d’y mettre un prix.

Le débat est donc ouvert…

Le prix de la nature est-il réellement le reflet de sa valeur ?

L’idée même de prix ne prédispose-t-elle pas l’idée que la nature puisse s’acheter ?

Est-il éthique d’évaluer la nature ?

Les instruments de marché n’entraînent-ils pas une approche trop « anthropocentrée » de la protection de la nature ?

Écoute en ligne, de la première partie avec le lecteur ci-dessous.

Conference-Marchandisation-biodiversite_partie1

1ère partie : Exposés des intervenants (55 mn)

Écoute en ligne, de la deuxième partie avec le lecteur ci-dessous.

Conference-Marchandisation-biodiversite_partie2

2eme partie : Le débat (55 mn)

Conférence « Les invasions biologiques »

Conférence « Les invasions biologiques »

Conférence organisée dans le cadre du Festival International du Film Ornithologique.
Mardi 1er novembre 2011
Ménigoute – salle la Romane de 10h à 12h

La quasi-totalité des régions françaises est concernée par le développement d’espèces envahissantes animales ou végétales, exotiques ou indigènes qui colonisent nos campagnes, nos rivières et nos plans d’eau, qui s’installent le long de nos routes ou qui prolifèrent sur notre littoral. Ces invasions biologiques peuvent avoir de graves conséquences sur la biodiversité, sur la santé humaine et sur l’économie régionale, notamment en raison de leur coût induit : restauration d’écosystèmes et d’habitats, traitements médicaux, baisses de rendements agricoles et aquacoles…

Ce phénomène, déjà devenu préoccupant depuis plusieurs dizaines d’années avec l’introduction du ragondin, de la renouée du Japon, de l’ambroisie et de nombreuses autres espèces s’accélère actuellement en raison de la généralisation de contextes facilitateurs tels que les cultures intensives, les élevages industriels, les grands chantiers linéaires autoroutiers ou ferroviaires. Il revient maintenant à la société d’en gérer les causes et les conséquences : comment prévenir de nouvelles invasions biologiques, comment évaluer les risques qu’elles représentent et que peut-on faire pour lutter contre les invasions en cours ?

Deux documents de synthèse rédigés par Michel Caillon de Poitou-Charentes Nature font le point, le premier, sur l’état des lieux des invasions biologiques dans la région, et le second, sur les conséquences engendrées par ces invasives à l’échelle régionale.
Ces documents sont disponibles en fin de page.

Déroulement de la conférence

Lors du Festival de Menigoute, le matin du 1er novembre, jour de la Toussaint, un public nombreux s’est présenté dans la salle Romane pour assister à la Conférence organisée par Poitou-Charentes Nature sur le thème des Invasions biologiques.

Cette conférence animée par Mickaël Lahcen de Radio Accords Poitou s’est déroulée en deux temps. Le premier consacré aux aspects et aux conséquences des invasions biologiques sur l’environnement, l’économie et la santé a donné lieu à trois interventions :

  • celle de Jean-Louis Chapuis du Muséum National d’Histoire Naturelle sur les risques que fait peser en France par commercialisation d’animalerie la vente de l’écureuil gris d’Amérique et de l’écureuil à ventre roux d’Asie,
  • celle de Michel Caillon de Poitou-Charentes Nature sur la situation des invasions biologiques en Poitou-Charentes,
  • et celle de Jacques Pigeot de l’unité mixte de recherche LIENs à l’Université de La Rochelle sur les invasions en milieu marin sur la façade atlantique charentaise.

Écoute en ligne, de la première partie avec le lecteur ci-dessous.

Conference-Invasives_partie1

1ère partie : Exposés des intervenants (55 mn)

Dans un deuxième temps les nombreuses questions écrites posées par le public ont été relayées par un débat sur les modalités de gestion des Invasives à l’échelle du territoire régional ce qui a permis d’évoquer :

  • la difficulté d’obtenir des services de l’État les mesures régaliennes nécessaires pour enrayer et prévenir les invasions biologiques (intervention de Pierrick Marion de la DREAL),
  • la mise en oeuvre pluripartenariale de la lutte contre l’Ambroisie à partir des initiatives de Poitou-Charentes Nature et de la FREDON avec l’appui de l’Agence Régionale de Santé, de la Région et de l’entreprise COSEA, tant en matière de pratiques agricoles que sur le plan des grandes infrastructures comme celle du futur chantier de la LGV (intervention de Sébatien Léonard de la FREDON),
  • l’important rôle joué par deux structures pilotées par le Conseil Régional : l’ORENVA dans la lutte contre les espèces envahissantes en milieu aquatique et l’Observatoire Régional de l’Environnement dans le recensement et la diffusion d’informations relatives à la progression des invasives (intervention de Laurence Marcillaud, Conseillère Régionale),
  • et la nécessité d’harmoniser les pratiques de lutte et de prévention encore trop dispersées, et de mettre en place des dispositifs multipartenariaux coordonnés et relayés aux différents échelons du territoire (intervention de Michel Caillon PCN).

Écoute en ligne, de la deuxième partie avec le lecteur ci-dessous.

Conference-Invasives_partie2

2ème partie : Débat avec les questions du public (55 mn)

Au total une demi-journée bien remplie et dont les nombreux échos ont révélé qu’elle avait été appréciée du public…

Entretien avec Jacques Pigeot, disponible à l’écoute

Entretien Jacques Pigeot

réalisé par Michaël Lahcen de Radio Accords.

Conférence Trame verte et bleue, une chance pour la nature : quelle politique en Poitou-Charentes ?

Conférence Trame verte et bleue, une chance pour la nature : quelle politique en Poitou-Charentes ?

Ce débat public, mis en oeuvre avec le soutien du Conseil Régional et de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Poitou-Charentes, était animé par Mickaël Lahcen, et a été diffusé sur Radio-Accords jeudi 11 et mercredi 17 novembre 2010 à 18h15.
La conférence est disponible pour une écoute en ligne (voir ci-dessous), la transcription est également disponible en cliquant sur ce lien ou en fin de page.

Un entretien avec Robert Barbault – Spécialiste de la biologie des populations et de l’écologie- a également été réalisé à l’occasion de sa venue sur le Festival : la transcription est disponible en cliquant sur ce lien ou en fin de page.

La conférence Trame Verte et Bleue se déroulait en deux temps :

La Trame Verte et Bleue, une chance pour la nature

Cette première partie a été l’occasion d’expliquer la genèse et les principes de la trame verte et bleue (TVB), mais aussi de mettre en lumière les démarches engagées en Poitou-Charentes.

Écoute en ligne, de la première partie.

 

1ère partie : Exposés des intervenants (55 mn)

  • Qu’est-ce que la trame verte et bleue ? Historique et transcription législative. Positionnement de France Nature Environnement – Dominique Py – France Nature Environnement.
  • Comment prendre en compte les espèces ? Une connaissance naturaliste fine est indispensable afin d’appréhender les besoins et particularités de toutes les espèces. État des connaissances au travers d’un exemple, les chauves-souris – Sandrine Bracco – Deux-Sèvres Nature Environnement
  • Les différents milieux du Poitou-Charentes : approche botanique, les lacunes – Yves Baron – Vienne Nature
  • Intégrer les espaces naturels protégés ? Raphaël Grimaldi – Conservatoire Régional d’Espaces Naturels
  • Quelle réponse associative face à la complexité des enjeux ? Michel Caillon – Poitou-Charentes Nature

Table ronde : Quelle politique Trame Verte et Bleue en Poitou-Charentes ?

Écoute en ligne, de la deuxième partie.

2e partie : Table ronde politique (55 mn)

Ont participé à la table ronde, Madame Laurence Marcillaud, Conseillère Régionale ; Monsieur Gérard Fallon, Directeur-adjoint de la DREAL ; Madame Geneviève Gaillard, Députée-Maire de Niort ; Monsieur Sébastien Dugleux, Vice-Président du Conseil Général des Deux-Sèvres ; Monsieur Serge Morin, Président du Conservatoire Régional d’Espaces Naturels et Monsieur Michel Caillon, Vice-Président de Poitou-Charentes Nature.