-
Admin ]
Aller au contenu ]
Accueil du sitePublicationsAmphibiens et Reptiles du Poitou-Charentes - Atlas préliminaire
- Petit Rhinolophe - Grand Rhinolophe - Rhinolophe euryale - Murin de Daubenton - Murin à moustaches - Murin à oreilles échancrées - Murin de Natterer - Murin de Bechstein - Grand Murin, Petit Murin - Noctule commune - Noctule de Leisler - Grande Noctule - Sérotine commune - Pipistrelle commune - Pipistrelle de Nathusius - Pipistrelle de Kuhl - Pipistrelles indéterminées - Oreillard roux - Oreillard gris - Oreillard indéterminé - Barbastelle d’Europe - Minioptère de Schreibers - Crapaud accoucheur - Salamandre tachetée - Triton alpestre - Triton palmé - Triton crêté - Triton marbré - Triton de Blasius - Sonneur à ventre jaune - Pélobate cultripède - Pélodyte ponctué - Crapaud commun - Crapaud calamite - Rainette arboricole - Rainette méridionale - Grenouille rousse - Grenouille agile - Grenouille de Lessona - Grenouille de Perez - Grenouille rieuse - Grenouille verte - Grenouille de Graf - Xénope du Cap - Cistude d’Europe - Tortue de Floride - Orvet fragile - Lézard vert occidental - Lézard des souches - Lézard ocellé - Lézard des murailles - Seps strié - Couleuvre verte et jaune - Coronelle lisse - Coronelle girondine - Couleuvre d’Esculape - Couleuvre vipérine - Couleuvre à collier - Vipère aspic - Grèbe castagneux - Grèbe huppé - Grèbe à cou noir - Butor étoilé - Blongios nain - Héron bihoreau - Aigrette garzette - Héron gardeboeufs - Crabier chevelu - Héron cendré - Héron pourpré - Cigogne noire - Cigogne blanche - Cygne tuberculé - Tadorne de Belon - Canard chipeau - Sarcelle d’hiver - Canard colvert - Sarcelle d’été - Canard souchet - Nette rousse - Fuligule milouin - Fuligule morillon - Bondrée apivore - Milan noir - Circaète Jean-le-Blanc - Busard des roseaux - Busard Saint-Martin - Busard cendré - Autour des palombes - Epervier d’Europe - Buse variable - Faucon crécerelle - Faucon pèlerin - Faucon hobereau - Perdrix rouge - Perdrix grise - Caille des blés - Faisan de Colchide - Râle des genêts - Marouette ponctuée - Râle d’eau - Poule d’eau - Foulque macroule - Outarde canepetière - Oedicnème criard - Echasse blanche - Avocette élégante - Petit Gravelot - Gravelot à collier interrompu - Vanneau huppé - Bécasse des bois - Courlis cendré - Chevalier gambette - Chevalier guignette - Mouette rieuse - Mouette mélanocéphale - Goéland argenté - Goéland leucophée - Goéland brun - Goéland marin - Mouette tridactyle - Sterne pierregarin - Sterne naine - Guifette noire - Pigeon colombin - Pigeon ramier - Tourterelle turque - Tourterelle des bois - Coucou gris - Effraie des clochers - Hibou moyen-duc - Chouette hulotte - Hibou des marais - Chouette chevêche - Petit-duc scops - Engoulevent d’Europe - Martinet noir - Huppe fasciée - Martin-pêcheur d’Europe - Guêpier d’Europe - Torcol fourmilier - Pic vert - Pic cendré - Pic mar - Pic épeiche - Pic épeichette - Pic noir - Alouette calandrelle - Cochevis huppé - Alouette des champs - Alouette lulu - Hirondelle de rivage - Hirondelle rustique - Hirondelle de fenêtre - Pipit rousseline - Pipit des arbres - Pipit farlouse - Pipit maritime - Bergeronnette printanière - Bergeronnette des ruisseaux - Bergeronnette grise - Cincle plongeur - Troglodyte mignon - Accenteur mouchet - Rougegorge familier - Rossignol philomèle - Gorgebleue à miroir - Rougequeue noir - Rougequeue à front blanc - Tarier des prés - Tarier pâtre - Traquet motteux - Merle noir - Grive musicienne - Grive draine - Bouscarle de Cetti - Cisticole des joncs - Locustelle tachetée - Locustelle luscinioïde - Phragmite des joncs - Rousserolle effarvatte - Rousserolle turdoïde - Hypolaïs polyglotte - Fauvette pitchou - Fauvette orphée - Fauvette grisette - Fauvette des jardins - Fauvette à tête noire - Fauvette babillarde - Pouillot véloce - Pouillot de Bonelli - Pouillot siffleur - Pouillot fitis - Roitelet huppé - Roitelet triple-bandeau - Gobemouche noir - Gobemouche gris - Panure à moustaches - Mésange à longue queue - Mésange nonnette - Mésange huppée - Mésange noire - Mésange bleue - Mésange charbonnière - Sittelle torchepot - Grimpereau des jardins - Pie-grièche écorcheur - Pie grièche grise - Pie grièche à tête rousse - Geai des chênes - Loriot d’Europe - Pie bavarde - Choucas des tours - Corbeau freux - Corneille noire - Etourneau sansonnet - Moineau domestique - Moineau friquet - Moineau soulcie - Pinson des arbres - Serin cini - Verdier d’Europe - Chardonneret élégant - Linotte mélodieuse - Bouvreuil pivoine - Bec-croisé des sapins - Gros-bec cassenoyaux - Bruant jaune - Bruant zizi - Bruant ortolan - Bruant des roseaux - Bruant proyer
Statut de l’article :
Monographie
Présence géographique :
Vienne Deux sèvres Charente Charente-maritime Réserve du Pinail
Rana dalmatina *(Bonaparte, 1840)
Grenouille agile
Monographie de la Grenouille agile. Souvent confondue avec la Grenouille rousse, il existe des critères permettant de différencier ces deux espèces. Elle est notée sur l’ensemble du Poitou-Charentes, à l’exception des îles.

Poitou-Charentes Nature

Marc CARRIERE

Statut de protection

Protection nationale : Article 1

Directive habitats : Annexe 4

Convention Berne : Annexe 2

Liste Rouge nationale : A surveiller

Liste rouge régionale

Grenouille agile, Rana dalmatina (Bonaparte, 1840)
Grenouille agile, Rana dalmatina (Bonaparte, 1840)

Crdit photo : © Olivier Prvost

Abondante dans la moitié sud de l’Europe, elle est considérée en danger au centre et au nord de l’Europe.

Biologie et écologie

La Grenouille agile a un petit territoire : guère plus de 40 m² explorés en une nuit, et à peine 200 m entre la mare, ou le fossé nuptial, et le terrain de chasse estival (LODÉ, 1993). Dans ces conditions, seuls les jeunes sont tolérés sur le territoire des adultes, c’est-à-dire tant qu’ils ne partagent pas les mêmes proies.

Cette sédentarité affirmée est un trait de caractère dominant chez la Grenouille agile, et peut servir d’indicateur, pour évaluer l’état des populations : en prospectant les pontes, en tout début de printemps (début février au sud de la région), on constate que plus les milieux marginaux sont occupés, plus la population locale est importante.

Contrairement à d’autres anoures, la Grenouille agile hiberne bien souvent près de l’eau, quitte à effectuer une courte migration prénuptiale dès l’automne, pour être à pied d’œuvre au premier printemps. Les femelles, les premières, quittent mares et fossés après la reproduction, pour gagner le couvert des grandes herbes. Elles s’y régaleront, jusqu’à l’automne, de diptères, lépidoptères, orthoptères, capturés chaque nuit au cours de longs postes d’affût.

Répartition

Comme son nom latin l’indique, la Grenouille de « Dalmatie » est une espèce médio-européenne, largement répartie en France, en dehors du bassin méditerranéen.

En Poitou-Charentes, elle a été notée sur l’ensemble du territoire régional, à l’exception des îles. Cette relative uniformité de répartition est néanmoins trompeuse, car les populations sont généralement de faibles effectifs, peu mobiles, et sensibles à toutes modifications des habitats humides.

A ce titre, l’avenir de la Grenouille agile en Poitou-Charentes dépend en grande partie du maintien des prairies humides permanentes et de leur réseau hydrographique associé.

Marc CARRIERE

BIBLIOGRAPHIE LODÉ T., 1993 - Rythme d’activité et déplacements chez la Grenouille agile Rana dalmatina Bonaparte 1840 dans l’ouest de la France. Bull. Soc. Herpétol. Fr., 67-68 : 13-22.

Consultez la carte de répartition des amphibiens et des reptiles